ASM Clermont Auvergne - Groupe pro - Billetterie - Boutique - Supporters - Partenaires - Media - ASM Daily - Club Jaune & Bleu - Presse

news

Un Mondial en « jaune et bleu »


7 Clermontois sur le retour !


7 Clermontois feront, cette semaine, le voyage retour vers l’Auvergne afin de reprendre, lundi prochain, l’entraînement avec les « jaune et bleu ». Avant cela, ils ont pour la plupart disputé un dernier match avec leur sélection. Analyse de leurs performances…


3 joueurs de l’ASM Clermont Auvergne n’ont pas disputé la dernière rencontre de poule avec leur sélection. Il s’agit de Davit Zirakashvili qui a du déclarer forfait au dernier moment en raison d’un gros rhume, de Ti’i Paulo, ménagé après un gros choc face aux Fidjiens et de Kini Murimurivalu, non retenu pour le dernier match des Fidjiens face aux Gallois.


Argentine – Géorgie

Pour leur dernière sortie dans cette compétition, les LeLos ont donné du fil à retordre aux Pumas qui ont du s’employer pour venir à bout de la solide formation géorgienne (qui menait à la pause 7 à 5 !).  A l’image de ce qu’ils ont fait durant toute cette compétition les coéquipiers de Davit Zirakashvili ont mis beaucoup de cœur et de courage dans leurs prestations. Le paquet d’avants du Caucase a ainsi rivalisé pendant plus d’une heure avec son homologue sud-américain, parvenant même a faire déjouer les Pumas, étrangement fébriles. Au métier et à l’usure face à des Géorgiens qui se sont beaucoup usés dans cette compétition, les Argentins sont parvenus à emporter logiquement cette rencontre et affronteront les All Blacks en quart de finale, dimanche prochain. Privés de Davit Zirakashvili, malade, les Géorgiens comptaient sur le jeune clermontois, Viktor Kolelishvili pour occuper la troisième ligne. Un match correct pour le récent champion de France Espoirs clermontois avec (2 prises de balle en touche / 4 ballons joués pour aucun perdu , ainsi que 8 plaquages dont 6 réussis). Les Géorgiens peuvent revenir en France avec la fierté d’avoir honoré comme il se doit leur 3ème participation consécutive à la Coupe du Monde en finissant devant la Roumanie.  

Canada – Nouvelle Zélande

Face à l’ogre de la compétition, les coéquipiers de Jamie Cudmore n’ont pas pu faire grand-chose et encaissent 12 essais dans leur dernier match de la compétition. Difficile de rivaliser tant le jeu des joueurs de l’équipe à la fougère argentée ont produit un jeu total et complet dans toutes les zones du terrain. Avec 20 points pris sur les 20 possibles en poule, les néo-zélandais poursuivent leur chemin. Même si l’addition parait salée, on n’oubliera la bonne performance générale des Canucks qui n’ont perdu que deux rencontres dans cette poule et affiché un beau visage. Jamie Cudmore, le porte drapeau de cette formation a tenu son rang dans cette Coupe du Monde. Régulier, combatif et toujours aussi puissant le seconde ligne clermontois a été à la hauteur de sa Coupe du Monde face aux Blacks où il a constamment soutenu la comparaison dans le défi physique. Auteur d’un sans faute au plaquage (12 tentés / 12 réussis), Jamie a également utilisé 4 ballons sans en perde un seul et capté 2 renvois et une touche. Une bonne heure de jeu pour le Canadien, qui peut revenir à Clermont avec le sentiment du devoir accompli pour sa nation. Une très belle Coupe du Monde pour Jamie !

Italie – Irlande


Dans ce véritable huitième de finale les coéquipiers de Gonzalo Canale n’ont pas vraiment pesé bien lourd face à une équipe d’Irlande complète et très séduisante. Accrochés jusqu’à la mi-temps principalement par le pack transalpin, les Irlandais se sont facilement détachés à la faveur d’un jeu plus précis et d’une ligne d’attaque aussi puissante que créative. Les Italiens moins complets et moins bien organisés doivent abdiquer et finissent là leur compétition. Gonzalo Canale face à la redoutable paire, D’Arcy - O’Driscoll, est à créditer d’un bon match pour avoir contenu dans les grandes lignes cette terrible association. (9 plaquages réussis / 11 tentés) Offensivement, le centre clermontois n’a disposé que de 4 ballons (aucun perdu), trop peu pour désorganiser la défense du trèfle.

Angleterre – Ecosse

Les Anglais ont du batailler pendant 77 minutes pour finalement prendre le dessus sur une belle équipe écossaise qui aura fait souffrir les Anglais dans les phases de conquête. Pris en mêlée et gênés en touche, dans un match battu par une pluie continue, les protégés de Martin Johnson s’en sont finalement sortis en toute fin de rencontre grâce à un bon travail de ses avants et d’une belle finition de Chris Ashton, en coin. Nathan Hines, le fidèle soldat du XV du chardon, a disputé les 17 dernières minutes de la rencontre en position de troisième ligne aile. Au combat, le futur clermontois a plaqué à deux reprises (sur 2 tentés) utilisé un ballon et en a gagné un autre dans un ruck. Une prestation solide comme toute ses performances dans cette Coupe du Monde.


News

ASM Live : Retrouvez les vidéos de l'ASM