ASM Clermont Auvergne - Groupe pro - Billetterie - Boutique - Supporters - Partenaires - Media - ASM Daily - Club Jaune & Bleu - Presse

news

Clermont 48 – Bayonne 3


La fête aurait pu être parfaite …


La rencontre n’aura duré qu’une petite vingtaine de minutes, le temps que les « jaune et bleu » règlent les détails d’une mécanique parfaitement huilée lors de la dernière heure. Au final 6 essais inscrits face à des Bayonnais dépassés par les enchaînements et la vitesse d’exécution des Auvergnats portés par une paire de centres dévastatrice. Le bonus offensif en poche, la seule ombre au tableau vient de la sortie, sur blessure, du capitaine clermontois, Aurélien Rougerie, touché à la cheville.


Clermont (Stade Marcel-Michelin) temps doux, pelouse bon état,  17 672 spectateurs. Clermont bat Bayonne 48-3 (Mi-temps : 20-3). Arbitrage de M.Attalah
Clermont : 6 essais de Fofana (23e et 28e) Nalaga (50e et 61e) Buttin (68e) et Stanley (70e) ;  2 pénalités (21e et 40e) de Parra et 6 transformations de Parra (4), James et Skrela.   
Bayonne : une pénalité (38e) de Benjamin Boyet.
Cartons jaunes : Gerber (20e, anti-jeu) et Tialata (60, plaquage dangeureux)
 


20 min pour affirmer sa supériorité !


Dès les premières minutes de jeu, les hommes de Cotter prennent la possession du camp Bayonnais et des initiatives. En hors d’œuvre, les Auvergnats offrent 4 minutes de furia aux Basques qui se font déchirer au centre par Cudmore puis sur les extérieurs par Buttin. Au terme de l’action, Parra trouve même un intervalle mais ne peut aplatir. Bayonne repousse l’échéance qui déjà parait inévitable tant les hommes de Cotter dominent dans tous les compartiments du jeu. L’Aviron tiendra une vingtaine de minutes face aux vagues clermontoises jusqu’à ce qu’une nouvelle initiée par Aurélien Rougerie ne déchire la défense et oblige Gerber à enterrer une action dangereuse. Réduits à 14 et déjà pris par les initiatives auvergnates, les Bayonnais ne peuvent que constater la supériorité des « jaune et bleu » qui dynamisés par un grand Morgan Parra multiplient les brèches au centre du terrain. Wesley Fofana profite d’une défense étirée pour s’infiltrer et inscrire le premier essai des siens à la 23e. Il récidivera quelques minutes plus tard après une nouvelle mèche allumée de ses 22 mètres par le capitaine Rougerie intenable. Boyet réduit le score peu avant la mi-temps sur l’une des très rares incursions basques dans le camp auvergnat. Une pénalité presque anecdotique tant la supériorité des hommes de Cotter est évidente sur ce premier acte que les « jaune et bleu » concluent après un nouvel étalage de dynamisme par une pénalité de Parra.  


Une seule équipe sur le terrain


Le second acte sera encore plus criant de supériorité et de puissance pour les « jaune et bleu » qui balayent le terrain dans la largeur en prenant soin d’assurer la conservation de balle grâce au travail colossal d’une troisième ligne Lapandry - Bonnaire - Chouly hyperactive. Face à une défense dispersée, les situations de un contre un ne manquent pas et Naipolioni Nalaga est le premier à s’en accommoder pour prendre le meilleur sur Gerber et inscrire l’essai du bonus offensif. Lui aussi récidivera 10 minutes plus tard sur une nouvelle offensive, toujours initiée par une énième brèche de Rougerie bien relayé par Buttin. Les arrières auvergnats sont intenables dans cette fin de rencontre et la fatigue ne semble pas les atteindre à l’image de ce terrible coup d’accélérateur de Jean-Marcellin Buttin qui s’infiltre dans la défense basque et s’offre son quatrième essai de la saison en crucifiant le dernier défenseur par une feinte de passe. Il reste 10 minutes, encore du temps pour prendre du plaisir et en donner aux supporters clermontois qui ont une nouvelle fois rempli le stade Marcel-Michelin. Les ¾ font feu de tout bois et Buttin trouve un nouvel espace dans lequel il lance Malzieu qui assure la dernière passe pour Stanley rentré en cours de jeu. 6 essais, le bonus offensif en poche, la fête aurait pu être parfaite sans cette 74ème minute et un « tacle » venu faucher le capitaine clermontois touché à la cheville droite et contraint de quitter prématurément ses camarades avec l’aide du staff médical des « jaune et bleu ».

Porté par des avants dominateurs et une ligne de trois-quarts époustouflante, Clermont inscrit 6 essais, empoche le bonus offensif et enchaîne une 52ème victoire consécutive au Michelin : Que du bon pour finir l’année en beauté avant de recevoir Montpellier. Seule ombre au tableau : la blessure du capitaine clermontois dont les examens réalisés dans les prochaines heures détermineront la gravité.


Les équipes


Pour Clermont : 1.Chaume, 2.Cabello, 3. Zirakashvili, 4. Cudmore, 5.Jacquet, 6.Bonnaire, 7. Lapandry, 8.Chouly, 9. Parra, 10.James, 11. Nalaga, 12. Fofana, 13. Rougerie©, 14.Malzieu 15. Buttin.

Remplaçants : Paulo, Debaty, Pierre, Vermeulen, Radosavljevic, Skrela, Stanley, Kotze.

Pour Bayonne : Heymans ; Gerber, Lacroix, Mazars, O'Connor ; (o) Boyet, (m) Phillips ; Marmouyet, Baget, Bernad ; Chisholm (cap), Boutaty ; Boyoud, Arganèse, Iguiniz.

Les remplaçants: Manukula, Lafond, Senekal, Linde, Rouet, Spedding, Fuster, Tialata.




News

ASM Live : Retrouvez les vidéos de l'ASM