ASM Clermont Auvergne - Groupe pro - Billetterie - Boutique - Supporters - Partenaires - Media - ASM Daily - Club Jaune & Bleu - Presse

news

Interview de Vincent Debaty


« sans caractère, un résultat n’est pas envisageable ! »


Titularisé à gauche de la mêlée clermontoise, Vincent Debaty s’attend à un très gros test ce soir sur la pelouse d’Aimé-Giral qu’il connait bien tout comme son adversaire direct Nicolas Mas, qu’il retrouvera le lendemain à Marcoussis. Le gaucher clermontois se projette sur le choc de cette seizième journée et affirme que peu importe qu’il soit utilisé sur les premières minutes de la rencontre ou sur les dernières, l’important reste le collectif et l’apport qu’il peut représenter pour le groupe. Interview


Vincent, comment aborde-t-on ce match coincé entre la dernière journée de HCup et le début du Tournoi des 6 Nations ?
C’est un match très important pour nous car nous avons besoin de points pour rester au contact en haut du classement. On ne se pose pas la question de ce qui s’est joué derrière et ce que nous ferons la semaine prochaine. Nous avons pris l’habitude de raisonner à court terme en se fixant des objectifs précis chaque semaine. Ce sera le cas lors de ce déplacement, comme ça l’a été depuis le début de la saison. Nous savons que les Catalans nous attendent de pied ferme et veulent montrer qu’ils ont des ambitions dans cette fin de saison, nous nous préparons très sérieusement pour ce gros choc. Nous ne serons pas surpris. Nous savons que les Catalans mettent beaucoup d’intensité dès l’entame ; à nous de répondre présent et de les faire douter si nous ne voulons pas subir tout au long de la rencontre. 
 
L’USAP est un club que tu connais bien pour y avoir joué durant plusieurs saisons. C’est une équipe qui sait utiliser ses valeurs ancestrales, comme la fierté, le combat et l’envie pour se mobiliser sur de grands événements...
Oui tous les matches de l’USAP tournent autour de ces valeurs là. C’est encore plus vrai à Aimé-Giral où ils veulent marquer leur territoire et, s’ils y parviennent, leurs adversaires. Sans caractère, sans envie et sans combat, un résultat à Perpignan n’est pas envisageable. Nous savons que c’est dans ces secteurs que nous serons attendus. Nous n’avons pas le droit de passer à côté. 
 
Est-ce, tout de même, une équipe qui peut douter lorsqu’elle a du mal à se détacher ou lorsqu’elle se retrouve menée au score ?
Oui, ce sera en tout cas notre objectif. Nous devons rester au contact le plus longtemps possible d’abord en réussissant notre entame de match et en les empêchant de prendre trop vite confiance. Ils sont capables, portés par leur public, de jouer un peu dans l’euphorie en déroulant leur rugby. C’est le scénario que nous essayerons de contrarier, ce soir, en rivalisant dans les impacts et dans l'agressivité. 
 
Y-a-il, à ton avis, un risque de décompression du groupe en retrouvant le championnat, après sa qualification en HCup ?
Non je ne pense pas. L’ensemble du groupe et du staff a été vigilant sur ce point. Nous avons tous conscience de l’importance de cette rencontre et du fait que nous devons capitaliser des points au classement pour permettre au groupe de passer sans encombre la période de doublons qui approche. Le championnat est très serré et nous ne voulons rien négliger. 
 
Tu débuteras ton 6ème match de la saison, déjà presque autant que la saison dernière (7 titularisations) alors, après avoir un peu révolutionné le statut « d’impact player », aspires-tu as davantage ?  
Je suis comme tout le monde, je travaille pour avoir un maximum de temps de jeu et je suis très heureux lorsque j’ai l’occasion de débuter les rencontres. Maintenant, je reste à la disposition du collectif, là où j’apporte le plus. Le statut de remplaçants à changer lors de  ces dernières années. Avant lorsque tu étais remplaçant c’était au cas où ... Maintenant tu joues à 23 joueurs et chacun à son importance. C’est pour cela que je n’ai aucune frustration et la même envie lorsque je suis utilisé en « impact player ». Que ce soit sur les 45 premières ou sur les 35 dernières, l’important est d’apporter le meilleur et le maximum à son équipe et d’aller ensemble le plus loin possible. 
 
Après avoir beaucoup travaillé sur ta mobilité et l’utilisation de ton potentiel physique ces dernières années on sent que tu as mis l’accent sur la tenue en mêlée ces derniers mois ?
Depuis mon arrivée je travaille ce secteur afin de progresser. Je bénéficie des conseils de Vern et de tous les autres joueurs de l’effectif pour avancer dans ce domaine. Ils m’ont ouvert les yeux sur certaines choses que j’ai essayé de modifier pour être plus performant.   L’expérience de l’équipe de France a certainement été un apport supplémentaire au niveau de la confiance et de ma manière d’aborder ces épreuves de force. 
 
Justement, tu auras, face à toi ce soir, Nicolas Mas, une référence dans ce domaine ...
Oui un très gros test ! Nicolas est probablement le meilleur pilier droit du monde. Il va falloir répondre présent et être bien serré car avec Nicolas c’est toujours du costaud, du très costaud  !


News

ASM Live : Retrouvez les vidéos de l'ASM