ASM Clermont Auvergne - Groupe pro - Billetterie - Boutique - Supporters - Partenaires - Media - ASM Daily - Club Jaune & Bleu - Presse

news

Interview Antoine Battut


« Nous nous préparons avec humilité et méfiance »


Antoine Battut, le troisième ligne des « ciel et blanc » aborde la réception de l’ASM Clermont Auvergne avec beaucoup de détermination et l’envie de poursuivre la dynamique amorcée lors de la victoire à Toulon. C’est à la recherche de constance que le Racing se prépare à recevoir les hommes de Vern Cotter. Interview


Cette 17ème journée inaugurera les doublons du Tournoi, est-ce une période que vous redoutez ?
Non, nous finissons par être habitués. Nous avons perdu pas mal de monde au niveau de la première ligne et nous avons eu quelques soucis au niveau du poste de pilier droit mais tout cela sera réglé vendredi soir. Dans l’ensemble, notre effectif est suffisamment complet pour pouvoir assumer ces périodes. Nous sommes touchés comme d’autres ; ce n’est une excuse pour personne.

Après 3 victoires consécutives dont deux à l’extérieur, la confiance est-elle revenue avant d’affronter Clermont ?

Nous abordons cette rencontre avec beaucoup de modestie et de respect à l’égard de l’ASM. Depuis le début de la saison les Clermontois marchent sur l’eau et produisent beaucoup de jeu. Nous ne nous voyons pas plus beaux que nous le sommes. Le match à Toulon n’a fait qu’annuler, la défaite que nous avions concédée à domicile face à Mont de Marsan. Nous nous préparons à ce grand match avec beaucoup d’humilité et de méfiance.

Tu parles de cette victoire à Toulon, et de cette défaite à domicile face à Mont de Marsan, entre ces deux rencontres où vous situez-vous ?
Au milieu du classement, je crois que notre position reflète ce que nous avons produit cette saison. Nous avons alterné le très bon et du très mauvais. Nous avons surtout connu un mois d’octobre et de novembre très compliqués…

Comment l’expliques-tu ?
C’est simple nous avons perdu, lors du match aller au Michelin, nos deux ouvreurs Jonathan Wisniewski et Benjamin Dambielle pour plusieurs semaines. Nous avions déjà pas mal de joueurs blessés à cette période de l’année, il a été difficile de se réorganiser. Nous avons traversé une période difficile entre octobre et novembre.



Vous êtes finalement sortis de cette mauvaise passe et vous vous êtes complètement relancés lors de cette victoire à Mayol…
Oui, nous avons attaqué la saison en produisant beaucoup de jeu, prenant beaucoup d’initiatives et en portant beaucoup plus le ballon que nous le faisions lors des saisons précédentes. Nous avons du nous recentrer sur plus de pragmatisme pour sortir de la période difficile que j’évoquais précédemment. Sur ce match, à Toulon, nous sommes parvenus à mettre énormément d’engagement et de détermination. Jonathan Wisniewski de retour nous a littéralement porté en jouant tactiquement à la perfection et en nous maintenant constamment dans une dynamique positive. Nous avons conservé cela lors de notre dernier déplacement à Bordeaux.

Cela vous permet-il de vous projeter sur une fin de saison ambitieuse ?
Nous avons trouvé un peu de constance mais cela demande à être confirmé dès la réception de Clermont, vendredi soir. Nous ne voulons pas commencer à rêver surtout pas avant de recevoir l’ASM qui voyage très bien depuis le début de la saison. Nous en saurons un peu plus après cette rencontre.

Les Clermontois ont pourtant été battus lors de leur dernière sortie à Perpignan. Un match sur lequel vous avez tiré des enseignements ?
Non pas forcément, ils ont perdu à Perpignan après une très bonne série de rencontres, nous nous attendons à une opposition beaucoup plus consistante. Le seul enseignement que l’on peut tirer c’est que les Clermontois ne font que très rarement deux fois le voyage à vide…

A 4 points de la sixième place, cette rencontre face à Clermont peut vous lancer dans une course à la qualification ou au contraire vous en éloigner peut être définitivement…
Je ne suis pas sûr que cette rencontre soit si couperet que cela. En novembre, nous étions loin de penser que nous pourrions encore nous battre pour les places qualificatives, la victoire à Toulon a tout changé. Tout peut aller très vite dans un sens comme dans l’autre. Ce match face à Clermont est surtout l’occasion de rester sur cette constance en validant le gros travail que nous avons fait en fin d’année 2012 et dans ce début 2013. Nous voulons poursuivre cette progression et nous ferrons un bilan plus tard. Si cette rencontre nous sourit on se penchera sur la suivante et ainsi de suite pendant encore un petit moment. Nous verrons à la fin de la phase régulière si nous avons été capables d’accrocher une place dans les six premiers.


News

ASM Live : Retrouvez les vidéos de l'ASM