ASM Clermont Auvergne - Groupe pro - Billetterie - Boutique - Supporters - Partenaires - Media - ASM Daily - Club Jaune & Bleu - Presse

news

Clermont 56 – Mont de Marsan 3


Clermont à sa main !


Face à une équipe de Mont de Marsan accrocheuse, les « jaune et bleu » auront eu la justesse de gagner la rencontre avant d’aller chercher le bonus offensif lors d’une deuxième mi-temps où les Montois finirent pas exploser sous le feu offensif des Auvergnats. Avec 7 essais inscrits d’abord en puissance, puis en vitesse les hommes de Cotter empochent le bonus offensif et confortent leur deuxième place au classement.

la feuille de match


Clermont (Stade Marcel-Michelin) temps frais, pelouse bon état,  15 113 spectateurs. Clermont bat Mont de Marsan 56-3 (Mi-temps : 21-3). Arbitrage de M.Rebollal
Clermont : 7 essais de Vosloo (22e) Chaume (40e) Cudmore (44e), Nalaga (48e), Byrne (59e), Jacquet (65e) et Senio (72e) ; 3 pénalités (6e, 15e et 35e) de James et 6 transformations de James (3) et Skrela(3).
Mont de Marsan : 1 pénalité (37e) de Vignau Tuquet.
Cartons jaunes : Taukafa et Rougerie (39e, nervosité)  Taulanga (57e, anti-jeu) et Oléon (78e, anti-jeu).


gagner avant de penser au Bonus


Après deux défaites consécutives, les « jaune et bleu » avaient besoin de se rassurer sur leur pelouse du Michelin et très vite, ce sont eux qui prennent les initiatives dans cette rencontre. Dominateurs à l’impact, les « jaune et bleu » imposent leur densité physiques à leurs adversaires qui n’ont d’autres solutions que de se mettre à la faute. James enquille ses deux premières tentatives (6e et 15e) pour distancer les Montois au tableau d’affichage. Patiemment et malgré la combativité montoise au sol, Clermont met sa patte sur ce match et joue près de la ligne montoise. Deux penal-touches mal négociées repoussent l’échéance qui finit par arriver sur la troisième tentative où après une conquête assurée, Vosloo termine le travail bien au chaud au milieu du tracteur clermontois. Les Auvergnats se détachent mais veulent avant tout assurer la victoire, une forme de respect envers des Montois toujours aussi combatifs. James rajoute, ainsi, une nouvelle pénalité stigmatisant l’indiscipline landaise avant que Vignau Tuquet ne lui réponde de 40 mètres après une belle contre attaque du Stade Montois. La mi-temps approche et les esprits s’échauffent après une double agression sur le capitaine clermontois. Les protagonistes anticipent la mi-temps et les Montois concèdent une 10ème pénalité lors du premier acte. Une nouvelle cartouche pour les hommes forts du pack auvergnat qu’ils vont optimiser après une nouvelle penal-touche dynamisée par la première ligne. Raphael Chaume finit par s’extraire après plusieurs temps de jeu pour franchir les derniers centimètres et donner une avance confortable à son équipe au moment de rentrer au vestiaire.
 


Les « jaune et bleu » déroulent !


Les Montois après s’être beaucoup dépensés lors du premier acte vont avoir du mal à rivaliser avec le jeu produit par les hommes de Cotter lors du second. Après avoir fait le travail lors des 40 premières minutes, les « jaune et bleu » décident de pratiquer un rugby total fait de vitesse et de mouvement. Les temps de jeu se multiplient et la conservation, perfectible lors des deux dernières rencontres, retrouve face aux Montois toute son efficacité. Les avants dominateurs durant toute la rencontre vont assurer le travail et le bonus offensif avant de donner la main aux trois-quarts. C’est Jamie Cudmore qui s’y colle, après plusieurs percussions de ses camardes, le seconde ligne clermontois termine le travail tout en puissance. Le bonus offensif en poche, Clermont appuie encore sur l’accélérateur et augmente encore son volume de jeu qui se récite sur toute la largeur du terrain. Buttin, en forme internationale, bonifie tous ses ballons et s’échappe le long de la ligne de touche avant de servir Jacquet qui assure le relais et passe après contact à Nalaga. Le fidjien grâce à un raffut, dont il a le secret, élime le dernier défenseur montois et file tranquillement sous les poteaux. Les Clermontois ont passé la vitesse supérieure, les Landais ont beau s’accrocher, ils ne peuvent plus suivre, surtout que pour éviter le pire ils se rendent coupables de trop de fautes au goût de Mr Rebollal qui exclue temporairement le troisième ligne landais. A 15 les choses étaient compliquées, à 14 elles deviennent impossibles et les espaces se multiplient dans la défense montoise. Lee Byrne va s’en délecter en plongeant dans un intervalle au milieu du terrain pour le traverser et inscrire le 5ème essai des siens.  Les nombreux changements ne perturbent pas du tout les Auvergnats qui sont dangereux à chacune de leur possession à l’image de Buttin, intenable, qui déchire une nouvelle fois le rideau adverse. Après une course de 40 mètres, le soutien offensif est assuré par Alexandre Lapandry, à peine rentré et toujours aussi précieux, qui permet à l’action de rebondir jusqu’à Loïc Jacquet, très présent durant 80 minutes, qui termine le travail en coin. Les Clermontois régalent leur public et terminent en beauté sur une chevauchée de leur capitaine, Aurélien Rougerie, lucide jusqu’au bout, qui récupère un ballon dans ses 22 mètres et s’offre un duel avec les deux piliers montois qu’il dépose le long de la ligne de touche avant de s’échapper sur 50 mètres et de fixer le dernier défenseur en offrant un caviar à Kevin Senio qui aplatit le septième et dernier essai des Auvergnats.  

Les hommes de Cotter signent une 55ème victoire consécutive au Michelin après une prestation aboutie. Supérieurs dans tous les domaines, les « jaune et bleu » s’imposent largement avec 7 essais à la clé, une concentration et une efficacité retrouvées. Les Auvergnats profitent du faux-pas toulousain pour creuser l’écart et tenteront de confirmer lors des deux prochains déplacements à Grenoble et Paris.


les équipes


Pour Clermont : 1.Chaume, 2.Paulo, 3.Kotze, 4.Cudmore, 5.Jacquet, 6.Bonnaire, 7.Vosloo, 8.Chouly, 9.Radosavljevic, 10.James, 11.Nalaga, 12.Stanley, 13.Rougerie©, 14.Buttin, 15.Byrne.

Remplaçants : 16.Cabello, 17.Ric, 18.Pierre, 19.Lapandry, 20.Senio, 21.Skrela, 22.King, 23.Oléon.

Pour Mont de Marsan : 1.Fiorini, 2.Bordes, 3.Mailau, 4.De Chaves, 5.Botha, 6.Brethous, 7.Liebennerg, 8.Taulanga, 9.Pic, 10.Vignau Tuquet, 11.Lucu, 12.Rabeni, 13.Baleinadogo, 14.Jagr, 15.Duvallet.

Remplaçants : 16.Taukafa, 17.Correia, 18.Lewaravu, 19.Tastet, 20.Cabannes, 21.Arrayet, 22.Durquet, 23.Guidicelli.


News

ASM Live : Retrouvez les vidéos de l'ASM