ASM Clermont Auvergne - Groupe pro - Billetterie - Boutique - Supporters - Partenaires - Media - ASM Daily - Club Jaune & Bleu - Presse

news

Stade Français 10 – Clermont 37


C’est Clermont qui régale !


En inscrivant 3 essais lors des 20 premières minutes, les hommes de Cotter ont balayé une équipe du Stade Français bien trop perméable au milieu du terrain. King, Rougerie, Byrne, Nalaga et Sivivatu se sont amusés dans les intervalles et ont permis aux Auvergnats de tuer le match en une mi-temps. La deuxième fut celle de la gestion, où un dernier coup d’accélérateur de Nalaga a permis d’empocher, après l’avoir tenu 50 minutes, un bonus offensif bien mérité. Les « jaune et bleu » sont désormais les seuls à tenir leur invincibilité à domicile et rejoignent les Toulonnais au nombre de victoires à l’extérieur en décrochant, sur la pelouse du Stade de France, leur sixième.

la feuille de match


Saint Denis (Stade de France) temps frais, pelouse bon état, 48 000 spectateurs. Clermont bat Stade Français 37-10 (Mi-temps : 24-3). Arbitrage de M.Gauzère
Clermont : 4 essais de Rougerie (3e), Cudmore (12e), Sivivatu (20e) et Nalaga (75e), 3 pénalités (7e, 47e, 50e) de Parra et 4 transformations de Parra (3) et James.  
Stade Français  : un essai de Rodriguez (70e) une pénalité (21e) et une transformation de Dupuy. 


20 minutes de folie !


Dans un match ciblé par les Clermontois, le capitaine n’a pas tardé à montrer l’exemple puisque sur le premier lancement de jeu auvergnat, Aurélien Rougerie, vient déchirer la défense parisienne et inscrit le premier essai des siens, bien aidé par une belle prise d’intervalle de Lee Byrne, à peine 3 minutes après le coup d’envoi. Parfaitement installés  dans leur match, les « jaune et bleu » enchainent en faisant feu de leur puissance en mêlée fermée et obtiennent dans la foulée une pénalité aussitôt convertie par Morgan Parra. Les Parisiens, refroidis, viennent d’encaisser 10 points en 7 minutes et montrent de grosse faiblesse dans la zone de l’ouvreur. Clermont va appuyer là où ça fait mal puisque après une chevauchée de l’ailier fidjien, Nalaga, Morgan Parra accélèrent encore le rythme et King, royal toute l’après-midi, dépose une offrande dans un intervalle où Jamie Cudmore s’engouffre avec toute la puissance qu’on lui connaît. L’arrière parisien ne peut que constater les dégâts et tourner son regard vers le tableau d’affichage qui indique déjà, à la douzième minute, un lourd 17-0. Les Parisiens sont sous l’eau et doivent essuyer une nouvelle flèche auvergnate qui les transperce à nouveau au centre du terrain, toujours dans la sillage de Regan King. Aurélien Rougerie assure avec beaucoup de justesse la continuité de l’action, s’intercale et fait la différence pour mettre en orbite Sivivatu qui crucifie le dernier défenseur par une feinte de passe. Du grand art qui donne à Clermont le bonus offensif après 20 minutes à peine. C’est au tour des Parisiens de réagir, mais le cœur n’y est pas. Dominés dans le jeu au sol et pris dans une défense auvergnate intraitable, les joueurs de la capitale se résignent et rendent leurs rares munitions par un jeu au pied qui régale le troisième rideau auvergnat qui profite de la moindre occasion pour faire feu de tout bois. Les Auvergnats sont même sur le point d’inscrire un quatrième essai en fin de période mais un léger en avant le refusera au meilleur marqueur du championnat qui se rattrapera un peu plus tard…


Nalaga récupère le bonus !


Les Parisiens reviennent sur la pelouse du stade de France avec de meilleures intentions, mais sans guère plus de ballons à négocier. Avec 3 essais d’avance, les hommes de Cotter passent en mode gestion et profite de la longueur du jeu au pied de James pour occuper le terrain. Morgan Parra validera cette domination territoriale par 2 nouvelles pénalités qui finissent d’éloigner les Parisiens d’un éventuel retour. 30 à 3 à la 50e. Même s’ils savent que les Clermontois ont mis un terme à leur invincibilité, ils veulent sauver l’honneur et jettent toutes leurs forces dans ce dernier challenge. Les « jaune et bleu » tiendront tête durant 20 bonnes minutes grâce à une défense toujours aussi bien organisée, mais finiront par prendre un essai de Rodriguez-Gurruchaga, qui fête ainsi son retour à la compétition après près de 8 mois d’absence. Rien de grave pour la victoire, mais un essai qui enlève le bonus offensif aux Clermontois qui l’avaient en poche durant plus de 50 minutes. Faisant preuve d’une force de caractère hors norme, ils vont se ruer à l’attaque et accélérer en retrouvant toute la fluidité du premier acte pour aller reconquérir leur bien. Les vagues auvergnates submergent à nouveau la défense parisienne et déferlent sur la pelouse du stade de France. Une pénalité rapidement jouée, quelques enchainement et c’est Naipolioni Nalaga qui fait exploser le dernier rempart avec son raffut pour plonger en terre promise et rendre 5 minutes après l’avoir perdu, le bonus offensif à une équipe asémiste largement au dessus de sa rivale. L’ailier fidjien en profite pour inscrire sa 10ème réalisation de la saison en championnat, et prouver une nouvelle fois son incroyable talent de finisseur. 
 
Après Grenoble, Clermont confirme et brise l’invincibilité parisienne pour rester le dernier club irréprochable à domicile. Et de quelle manière ! En 20 minutes d’un rugby récité à la perfection et joué avec une justesse chirurgicale dans le sillage d’une ligne d’attaque s’amusant dans la défense adverse, les « jaune et bleu » ont tué le match et se sont assurés une sixième victoire en déplacement. La perte du bonus offensif, puis sa reconquête presque immédiate a montré le caractère et les ambitions de la bande à Cotter qui s’approche toujours plus du sommet du championnat et réussit « le coup » programmé. Quel que soit le résultat de la rencontre entre Toulon et Toulouse, l’ASM Clermont Auvergne sera le grand gagnant de cette vingtième journée de championnat…


les équipes



Pour Clermont : 1.Domingo,  2.Kayser, 3.Kotze, 4.Cudmore, 5.Hines, 6.Lapandry, 7.Vosloo, 8.Chouly, 9.Parra, 10.James, 11.Nalaga, 12.Ring, 13.Rougerie©, 14.Sivivatu, 15.Byrne. 
 
Remplaçants : 16.Paulo, 17.Debaty, 18.Pierre, 19.Vermeulen, 20. Senio, 21.Skrela, 22.Buttin, 23. Ric. 
 
Pour le Stade Français: 1.DeMalmanche, 2. Sempere, 3.Attoub, 4.Flanquart, 5.Van Zyl, 6.Lavalla, 7.Rabadan, 8.Lyons, 9.Dupuy, 10.Warwick, 11.Fainifo, 12.Turinui, 13. P.Williams, 14.Vuidravuwalu, 15.Bonneval.
 
Remplaçants : 16. Bonfils, 17.Slimani, 18.Moestert, 19.Missoup, 20.Fillol, 21.Plisson, 22.Rodriguez Gurruchaga, 23.Wright.


News

ASM Live : Retrouvez les vidéos de l'ASM