ASM Clermont Auvergne - Groupe pro - Billetterie - Boutique - Supporters - Partenaires - Media - ASM Daily - Club Jaune & Bleu - Presse

news

« Altitude Training » pour les Clermontois


Les « jaune et bleu » travaillent en Hypoxie !


Les bénéfices des stages en altitude sont, depuis bien longtemps, connus et reconnus dans le monde sportif. Depuis peu cette méthode de préparation peut se simuler grâce à un dispositif privant l’air d’oxygène. Les Clermontois le testeront durant les 3 prochaines semaines, comme l’ont fait récemment les Lions Britanniques ou le font habituellement les équipes de Football lors de leurs périodes de préparation. Sébastien Bourdin, le préparateur physique de l’ASM Clermont Auvergne, nous en explique les avantages et les bénéfices attendus…



L’hypoxie est par définition le fait de priver l’organisme de ses besoins en Oxygène. Un phénomène naturel que connaissent bien les alpinistes qui voient leur consommation maximale d’oxygène (VO2 max) diminuer à mesure que l’altimètre progresse. Dans les faits un individu normal qui est à 100% de ses possibilités, ne peut disposer que de 70% de celles-ci en haut du Mont Blanc (4810 m) et 20% sur le toit du monde.  Ce manque de circulation d’oxygène dans le sang induit, sur l’organisme, des réactions bénéfiques pour les sportifs de haut niveau. Parmi elles : une augmentation de la capacité de transport d’Oxygène dans le sang, une augmentation des capillaires musculaires, une meilleure résistance et enfin une amélioration du transport des substrats énergétiques permettant de supporter des efforts intenses sur des durées plus longues. Tout un tas d’indicateurs qui ont poussé Sébastien Bourdin, le préparateur physique des « jaune et bleu », à choisir cette nouvelle méthode lors de cette intersaison.

Des entraînements simulés à 3900 m d’altitude !

« Le but de ces séances est de mettre en place des séries de 25 minutes d’entraînement intensif proche de ceux que doivent encaisser les joueurs durant un match à la différence près qu’elles sont simulées à une altitude de 3900 mètres. A cette altitude le corps doit apprendre à fonctionner et gérer ces efforts avec moins d’oxygène. C’est ce que nous appelons des situations d’hypoxie. L’objectif étant d’augmenter notre endurance de puissance sans devoir soumettre les joueurs à du travail foncier trop intense susceptible d’avoir des effets négatifs sur les articulations.»



Une nouvelle méthode de préparation physique qui a suscité de nombreuses recherches dans le Football pour mesurer les bénéfices de ce travail en hypoxie simulée. D’autres sports comme le Rugby à XIII et le Football Australien, utilisent cette technique de façon routinière lors des phases de préparation. Le Rugby y vient progressivement puisque les Gallois et les Anglais l’ont utilisée tout comme les Lions Britanniques qui viennent de remporter leur série de Tests sur le sol australien. Clermont a ainsi choisi de tester les bénéfices de cette nouvelle méthode de travail lors de son intersaison.  « Dans 4 semaines, nous aurons nos premiers tests physiques et nous espérons augmenter de façon significative notre endurance grâce à ces 12 séances d’hypoxie, précise Sébastien Bourdin.  Le Rugby, contrairement à d’autres sports, ne possède pas de longue plage de préparation physique et nous sommes à la recherche de nouvelles techniques qui permettent d’être plus efficaces sur les plages de travail que nous avons à notre disposition. « L’attitude training » a aussi l’avantage de conserver ses effets sur une durée plus longue qu’une préparation plus traditionnelle, poursuit le préparateur physique des Clermontois. On espère ainsi conserver les bénéfices de cette préparation sur les 10-12 premiers matches de la saison. »

Ce sera tout l’objectif de cette préparation physique essentielle, en cette période de l’année, que les joueurs clermontois abordent après 6 semaines de repos « frais mentalement et physiquement » selon Sébastien Bourdin. De quoi bien travailler et arriver en forme au coup d’envoi de la saison de Top 14, programmé le samedi 17 août prochain.  D’ici là, il se murmure, dans les couloirs du Michelin, que « la sueur devrait ruisseler sur les fronts clermontois » …




News

ASM Live : Retrouvez les vidéos de l'ASM