ASM Clermont Auvergne - Groupe pro - Billetterie - Boutique - Supporters - Partenaires - Media - ASM Daily - Club Jaune & Bleu - Presse

news

Paris 23 – Clermont 16


Mention bien, pour le onzième point !


Au terme d’un match très engagé, les Clermontois arrachent un point de bonus défensif qui porte leur total à 11 points dans cette semaine folle. Généreux et volontaires, il n’aura manqué qu’un brin de réussite pour que les hommes de Cotter ne parviennent à réaliser la passe de trois.

la feuille de match


Paris (stade Jean-Bouin) temps dégagé, pelouse bonne, 15 535 spectateurs. Paris bat Clermont 23-16 (Mi-temps : 3 –6). Arbitrage de M.Berdos
Clermont : un essai de Pierre (67e) 3 pénalités (22e, 40e et 77e) et une transformation de James.
Paris : 2 essais de Bonneval (58e) et Arias (73e), 3 pénalités de Fillol (12e et 48e) et Dupuy (62e) et 2 transformations de Fillol.
Cartons jaunes : Papé et Pierre (36e, bagarre) ; Byrne (44e, antijeu)
Carton rouge ; Papé (deuxième carton jaune : (76e antijeu)


6 points : maigre récompense …


Après Oyonnax, c’est un autre stade flambant neuf qui accueillait les « jaune et bleu » en clôture de cette 5ème journée de Top14. Un autre cadeau empoisonné pour les hommes de Cotter qui devaient faire face à nouveau à la farouche volonté de leurs adversaires de conserver le plus longtemps possible leur invincibilité à domicile. A peine débutée, cette rencontre tournait à la partie d’échec entre deux formations bien décidées à occuper le camp adverse. Un petit jeu qui tourna vite à l’avantage des hommes de Cotter, bien aidés par un Lee Byrne toujours aussi à l’aise sous les ballons hauts. Malgré cela et contre le cours du jeu ce sont les Parisiens qui ouvrent la marque par une pénalité de Fillol venue récompenser un bon ballon porté autour du Papé. Clermont ne se démobilise pas et continue de mettre une grosse pression sur la défense parisienne en alternant les zones d’affrontement. Les pénalités pleuvent et il faudra trois tentatives pour que le buteur clermontois ne règle la mire pour remettre les deux équipes à égalité. Les Parisiens sont étouffés par le très bon travail de la troisième ligne clermontoise qui est aussi agressive qu’efficace. Paris ne met pas un pied dans le camp auvergnat et plie sans rompre sous les assauts des attaquants « jaune et bleu » qui sont tout près de faire la différence par l’intermédiaire de Fofana en toute fin de mi-temps. Une ultime action qui amène toutefois une nouvelle pénalité que transforme Brock James pour donner une avance plus que méritée aux Auvergnats au moment de retourner aux vestiaires. 


Paris hausse l’intensité !


Après avoir subi durant les quarante premières minutes, les Parisiens reviennent sur la pelouse de Jean-Bouin avec de meilleures intentions et ne tardent pas à mettre du rythme dans cette deuxième période. Les hommes de Cotter, cueillis à froid, reculent et voient les joueurs du stade Français mourir devant leur ligne. Byrne, se sacrifie pour sauver l’essai et écope de 10 minutes sur le banc. A 14 contre 13, les locaux choisissent la pénal-touche. Mauvaise décision puisque Bonnaire, une fois de plus impérial dans les airs, subtilise la précieuse munition. Jérome Fillol devra attendre une dizaine de minutes pour concrétiser la domination de ses hommes et mettre les deux équipes dos à dos. (6-6 à la 48e). Comme lors du premier acte, les buteurs auvergnats laissent filer deux nouvelles tentatives face aux perches. 12 points au total qui feront défaut au moment du décompte final… Tout heureux de cette situation, les Parisiens remettent un coup d’accélérateur et finissent par créer des décalages dans la défense clermontoise, par l’intermédiaire de Parisse qui déboule le long de la ligne de touche. Le troisième ligne italien, encore auteur d’une belle prestation, fait l’effort de faire vivre le ballon et permet à Bonneval de venir, dans le bon tempo, conclure le premier essai parisien. Dupuy transforme et enchaîne aussitôt avec une pénalité de 45 mètres. En 4 minutes, les Jaunards auront encaisser 10 points. Un trou d’air qu’ils vont en partie combler en mettant à leur tour la main sur le ballon. Benson Stanley, l’homme en forme de ce début de saison, parvient à se sortir du plaquage de son adversaire direct et permet au jeu de se poursuivre dans le même sens. Julien Pierre, très actif tout au long de la rencontre, se propose au bord de la ligne de touche et conclue, en force, un essai plein de détermination. Brock James transforme du bord de touche et ramène Clermont à 3 longueurs. Paris sent le souffle des « jaune et bleu » et avant que le danger ne s’installe, décide de tirer les premiers. Dans le sillage d’une ligne de trois-quarts bien inspirée et très vive, les hommes de Quesada trouvent des solutions sur les extérieurs. Hugo Bonneval, à la conclusion du premier essai, est à l’origine du second en déchirant le rideau auvergnat avant de transmettre à Arias le long de la ligne de touche. Le meilleur finisseur du Top 14 plonge en coin pour un essai qui sera validé par la vidéo. Dupuy transforme et met son équipe à l’abri d’un retour clermontois. A ce moment, Clermont se retrouve à nouveau en dehors du bonus défensif. Il reste 7 minutes pour aller le chercher. Les hommes de Cotter tirent leurs dernières cartouches et remettent les Parisiens sous pression en balayant le terrain dans la largeur et en faisant parler leur intensité physique. Les joueurs de la capitale finissent par craquer à l’image de Papé qui récolte son deuxième carton jaune de la soirée, synonyme d’exclusion définitive. Un carton qui offre aussi une pénalité aux auvergnats dans les 30 mètres parisiens. Julien Bonnaire n’hésite pas une seconde pour montrer les poteaux ; pas plus que James pour envoyer le ballon entre les perches et remettre l’ASM dans le bonus défensif. 
 
Avec 3 rencontres à négocier en 9 jours, les « jaune et bleu » ne peuvent pas dire qu’ils se sont économisés. Leur engagement sur la pelouse de Jean-Bouin fut d’ailleurs irréprochable et leur permet de ramener en Auvergne un point de bonus bien mérité qui s’ajoute aux 10 autres pris face à Toulouse et Bayonne. 11 points pris sur 15 possibles, une belle opération comptable qui permet aux Clermontois de rester en haut du classement. Une position qu’il faudra consolider, samedi prochain, face au FC Grenoble. 


les équipes


 
Pour Clermont : 1.Domingo, 2.Kayser, 3.Kotze, 4.Pierre, 5.Hines, 6.Bardy, 7.Lapandry, 8.Bonnaire©, 9.Radosavljevic, 10.James, 11.Tawalo, 12.Fofana, 13. Stanley, 14.Sivivatu, 15.Byrne.
 

 
Remplaçants : 16.Paulo, 17.Chaume, 18.Jacquet, 19.Chouly, 20.Lacrampe, 21.King, 22.Buttin, 23.Ric.
 
 
Pour le Stade Français : 1.Van der Merwe, 2.Sempere, 3.Slimani, 4.Flanquart, 5.Papé, 6.Burban, 7.Rabadan, 8.Parisse©, 9.Fillol, 10, Plisson, 11.Arias, 12,Danty, 13.Williams, 14.Vuidravuwalu, 15.Bonneval.
 
Remplaçants ; 16.Bonfils, 17.Taulofo, 18 .Mostert, , 19. Lavalla, 20.Dupuy, 21.Bosman, 22.Porical, 23.Kubriashvili. 


News

ASM Live : Retrouvez les vidéos de l'ASM