ASM Clermont Auvergne - Groupe pro - Billetterie - Boutique - Supporters - Partenaires - Media - ASM Daily - Club Jaune & Bleu - Presse

news

Entretien avec Franck Azéma


« Sans nos cadres, le groupe a grandi ! »


Privés de nombreux cadres (Cudmore, Zirakashvili, Debaty, Rougerie, Malzieu, Delany, Parra et Vermeulen) les « jaune et bleu » ont passé avec succès cette semaine surchargée. Franck Azéma en fait le bilan avant de se tourner vers la rencontre face à Grenoble qui est la prochaine sur l’agenda des Clermontois. Entretien ….



Franck, avec onze points pris sur les trois dernières journées (seuls les Montpelliérains ont fait mieux avec 13 points), j’imagine que le bilan est satisfaisant ?
Oui, sur le plan comptable, c’est une bonne chose même si nous aurions encore pu faire mieux. Nous sommes surtout contents de la performance du groupe et de son état d’esprit. Il ne faut pas oublier que nous avons passé cette période sans bon nombre de nos cadres. Morgan, Aurélien, Julien,Vincent, Jamie, Mike, Dato et Elvis n’étaient pas opérationnels lors de cette période et nous avons vu d’autres joueurs prendre le relais pour garder cette force collective. En leur absence, le groupe a encore grandi et nous avons vu des joueurs évoluer ; c’est une bonne chose pour la suite de la saison. Cette semaine a été éprouvante physiquement et mentalement, les points que nous avons gagnés au classement viennent récompenser notre travail et l’implication de tout le groupe.

Quels enseignements tires-tu de ce dernier match au stade Jean-Bouin ?

Au niveau de l’engagement et de l’implication des joueurs, les voyants sont au vert sur ce match à l’extérieur. Nous réalisons une bonne première période, même si nous récoltons pas suffisamment les fruits de notre travail au tableau d’affichage. Lors du second acte, il y a un ou deux manques dans l’organisation défensive que nous payons « cash ». Nous aurions même pu revenir sans rien, heureusement les joueurs ont eu suffisamment de ressources pour marquer et revenir dans les points à la fin du match. Nous restons dans notre objectif d’évoluer encore vers plus de constance tout au long de la rencontre. Il y a du mieux chaque semaine, mais encore du travail à faire. Ce match va nous servir pour la suite car ces matches compliqués à l’extérieur face à des équipes surmotivées, sont ceux qui se rapprochent le plus des rencontres éliminatoires. Ce sera une bonne base de travail pour cette semaine…

Après une semaine sous pression, à flux tendu avec 3 matches à disputer, vous retrouvez un rythme plus habituel. Le piège de la décompression est-il possible ?
Non, je n’espère pas. Le constat est qu’après une telle semaine, les joueurs ont le besoin de se ressourcer, de se régénérer. Nous allons leur laisser l’opportunité de le faire. Maintenant, cela fait aussi partie de notre job de garder en éveil le groupe qui sera en place face à Grenoble. Tout le monde est bien conscient que nous avons des échéances importantes à commencer par la réception de cette équipe de Grenoble qui n’est plus à présenter et que nous nous devons de bien recevoir. Ils vont enchaîner deux déplacements (Clermont et Biarritz) et vont certainement vouloir travailler ces deux rencontres pour ramener des points. Ils seront probablement en recherche de repères à l’extérieur et voudront montrer qu’ils ont évolué. Après une saison où ils ont gagné leur maintien, ils auront à cœur de montrer que, cette saison, ils peuvent espérer mieux et qu’ils sont capables d’aller, en plus de rester invaincus à domicile, titiller les autres équipes à l’extérieur. Leur match à l’extérieur à Perpignan a été faussé par le calendrier, il ne veut rien dire. Je pense qu’ils viendront ici avec l’ambition de se tester, à nous de nous préparer en conséquence.


Cette invincibilité est-elle selon toi une source de motivation et un moyen de s’enlever la pression, pour vos adversaires ?
Bien sûr, chaque semaine les medias reviennent là dessus. Franchement pour nous cela n’intervient pas dans notre travail de la semaine, mais pour nos adversaires, c’est une accroche facile. Les staffs adverses et les joueurs doivent s’en servir dans l’approche mentale lorsqu’ils viennent ici, cela doit être un levier intéressant, une motivation forte de faire tomber Clermont… Mais cela ne nous nous regarde pas, nous préparons notre semaine en nous concentrant sur la qualité du jeu de Grenoble et sur ce que nous devrons mettre en place pour les contrer.

Les joueurs étaient au repos hier, comment les avez-vous récupérés ce matin ?
Nous avions la semaine dernière essayé d’anticiper au maximum ce facteur fatigue. Nous avons fait plus de soins et de récupération que lors d’une semaine lambda notamment en allant à deux reprises à Royatonic faire de la Balnéothérapie et en augmentant le nombre de massages. Ce travail de prévention nous permet d’avoir pas mal de fraîcheur en ce début de semaine et de travailler correctement. Nous naviguons toujours un peu à vue avec les blessés, mais nous espérons avoir de bonnes nouvelles pour Morgan, Vincent, etc… Nous avions 7, 8 joueurs aux soins durant cette période, leurs retours dans les prochaines semaines vont apporter de la fraîcheur.


News

ASM Live : Retrouvez les vidéos de l'ASM