ASM Clermont Auvergne - Groupe pro - Billetterie - Boutique - Supporters - Partenaires - Media - ASM Daily - Club Jaune & Bleu - Presse

news

Interview Valentin Courrent


« Rien à perdre, tout à gagner ! »


Valentin Courrent, le demi de mêlée et meilleur réalisateur du FC Grenoble, revient sur le début de saison de sa formation et se projette sur son déplacement au Michelin où il assure que son équipe jouera sa carte à fond…


Valentin cette troisième victoire consécutive sur vos terres et la confirmation après Toulon, j’imagine que c’est un bilan comptable satisfaisant surtout après cette semaine compliquée à gérer pour l’ensemble des clubs du Top 14 …
Oui nous sommes satisfaits. Dans le tableau de marche que nous avions défini en début de saison, le premier objectif était de rester invaincus à domicile malgré la venue d’équipes du calibre de Toulon. Nous voyons que toutes les équipes tiennent pour l’instant ces objectifs à l’image d’Oyonnax qui a battu Biarritz, Clermont et Castres. Il fallait que nous accrochions rapidement le bon wagon, pour l’instant, cela fonctionne plutôt bien. A nous de bien travailler pour faire en sorte que cela continue.
 
 
On a pourtant senti un peu de déception à la fin du match, sur le contenu, le fait aussi d’avoir laissé le bonus défensif à Bordeaux …
Oui, avant de jouer cette rencontre nous avions l’intention de produire plus de rugby. On va dire que les conditions ne nous ont pas vraiment aidés à développer le rugby que nous aimons pratiquer. Mais la déception est surtout dans la gestion du match. Nous n’avons pas maîtrisé pleinement cette rencontre et nous avons laissé passer l’occasion de tuer ce match. Il nous fallait enfoncer le clou lorsque nous en avions l’occasion, cela doit nous servir de leçon car cela pourrait nous coûter cher par la suite. Bordeaux repart avec le bonus défensif, c’est un moindre mal, et une petite déception face à un concurrent direct.
 
Grenoble avait l’an dernier une bonne partie de la saison, l’étiquette de « surprise de la saison », est ce difficile de vivre sans et de confirmer…
Nous savons que cette saison sera encore plus compliquée que la précédente. Personne ne nous attendait vraiment en début de saison, l’an dernier, et l’effet de surprise nous a permis de faire de bons coups comme ce premier match remporté à Bègles. Nous avions récupéré beaucoup de points sur le début de championnat, cette année ce sera différent tout le monde est prêt et s’accroche comme des chiens. Nous ne bénéficierons plus de l’effet de surprise, désormais nous sommes attendus.
 
Dans ce Top 14 plus serré que jamais 9 équipes se tiennent en 3 points (Castres 12 points 5ème / Brive 9 points 13ème) et il n’y a eu, pour l’instant, que 4 victoires à l’extérieur en 35 rencontres. Est-ce le signe que cela promet une longue bataille acharnée et que le moindre point de bonus vaudra de l’or….
Oui, cela va d’ailleurs être vrai pour tout le monde : ceux qui vont se battre pour le maintien mais aussi ceux qui vont vouloir aller chercher une qualification. En ce qui concerne le maintien, je pense que ceux qui parviendront à garder leur terrain sans la moindre défaite auront fait un grand pas. Pour tous les autres, il faudra aller chercher des points partout et gâcher le moins d’opportunités possibles. Je pense que le moindre point de bonus aura son importance à la fin des phases régulières où de nombreuses équipes pourraient bien se trouver au coude à coude.
 
 
Dans ce début de saison, on a l’impression que cette équipe grenobloise évolue un peu avec deux visages : conquérant à domicile, fragile à l’extérieur avec toujours aucun point pris…
On aimerait bien gommer cela rapidement. Il faut aussi relativiser, nous n’avons pour l’instant joué que deux rencontres : sur la pelouse du champion à Castres et en semaine avec une équipe largement remaniée pour notre déplacement à Perpignan. Ce sont certes deux visages mais aussi deux équipes bien différentes entre celles alignées à la maison et à l’extérieur. Nous verrons au fil de la saison si avec moins de bouleversements nous sommes capables d’aller chercher des points loin de nos bases.
 
 
Justement, vous avez au programme deux déplacements consécutifs Clermont et Biarritz, quelles seront vos ambitions ?
Nous allons essayer de jouer notre carte à fond lors de chaque match. Clermont est invaincu depuis de longues années au Michelin, nous savons qu’il sera très difficile d’y faire un résultat. Nous avons le sentiment que Biarritz n’est pas au mieux, il y a peu être un peu plus de place pour faire un coup là-bas…
 
 
Les Clermontois sont invaincus depuis 62 rencontres au Michelin que cela vous inspire-t-il ? Cette série est-elle devenue une source de motivation pour les équipes qui se rendent au Michelin ?
Cela peut être à double tranchant. Soit on se dit qu’ils sont invaincus depuis 4 ans et qu’il est impossible d’y gagner soit on se dit qu’un jour une équipe parviendra bien à faire un gros match à Clermont et s’offrira le record, alors pourquoi pas nous ? Quand on évolue dans une équipe comme la nôtre et que nous nous déplaçons à Castres, Toulon, Toulouse ou Clermont, nous n’avons avoir rien à perdre. Nous savons que notre saison ne se jouera pas sur ces déplacements, alors pourquoi pas se dire que nous avons tout à gagner en allant chercher un point de bonus ou même mieux…




News

ASM Live : Retrouvez les vidéos de l'ASM