ASM Clermont Auvergne - Groupe pro - Billetterie - Boutique - Supporters - Partenaires - Media - ASM Daily - Club Jaune & Bleu - Presse

news

Interview de Ludovic Radosavljevic


« Les souvenirs c’est bien, le présent c’est mieux ! »


Comme face à Montpellier, lors du dernier quart de finale européen l’an dernier au Michelin, c’est avec le numéro « 10 » dans le dos que Rado entrera sur la pelouse du stade Yves du Manoir, ce soir. Dans son match, l’ouvreur « aux services de son équipe » comme il le dit lui même, nous révèle les enjeux de cette rencontre que les Clermontois ont l’intention d’aborder comme un « vrai test », un mois avant le début de la saison européenne.


Ludovic, j’imagine que le poste que tu occuperas ce soir et l’adversaire te rappellent de bons souvenirs…
Oui, c’est vrai que le quart de finale européen au Michelin était un bon moment. Mais ce ne sont que des souvenirs, l’important c’est ce soir. J’ai bien travaillé cette semaine pour répondre aux besoins de l’équipe et je suis content de pouvoir m’exprimer ce soir.
 
Ce repositionnement change-t-il quelque chose dans ta préparation ?
Non, pas vraiment. Ma routine d’avant match sera la même. La position change mais pas ma façon d’aborder cette rencontre. Nous savons qu’une grosse bataille nous attend à Montpellier. Nous avons bien travaillé cette semaine, il faudra que nous soyons appliqués et concentrés.
 
Un poste d’ouvreur qui est, on le rappelle, ton poste de formation…
Oui, même si cela fait quelques saisons que je n’évolue plus à ce poste, j’ai gardé les automatismes. J’ai aussi eu la chance de pouvoir faire quelques piges lors des dernières années. Depuis la blessure de Mike (Delany) j’ai aussi régulièrement cette position lors des entrainements en opposition. Je ne me fais pas de souci, je serai prêt.
 
Les Montpelliérains sortent d’un match compliqué à Perpignan. Vous attendez-vous à une réaction de leur part ?
Bien sûr, c’est toujours le cas après un sentiment d’échec, les équipes veulent réagir au plus vite. Nous savons aussi que les anciens clermontois, Thibaut, Mario ou Chinois (NDLR : le surnom d’Anthony Floch) ont à cœur de faire un gros match face à nous. Nous ne nous faisons pas d’illusion, ce match sera très compliqué face à une équipe de Montpellier qui a de solides arguments aussi bien devant avec un pack conquérant que derrière avec des trois-quarts très ambitieux. Nous essayerons de trouver quelques failles pour les mettre en danger et nous exprimer.
 
«  C’est le bon moment pour voir où nous en sommes ! »
 
Une équipe héraultaise qui a pris l’habitude de mettre beaucoup d’intensité sur ses entames de match …
Oui, ils mettent beaucoup d’engagement, dès le coup d’envoi, dans les zones de combat et ont une défense très agressive. Ils ont l’habitude de monter très fort et très haut. Nous avons travaillé cette semaine pour nous adapter à cela, mais nous voulons avons tout nous focaliser sur notre propre jeu. Nous n’avons pas l’intention de les regarder jouer, il faudra que nous soyons appliqués et concentrés afin de pouvoir mettre sur le terrain ce que nous avons travaillé aux entrainement cette semaine.
 
Ce déplacement à Montpellier est le premier chez un club européen. Dans quel état d’esprit y allez-vous ?
Nous en avons parlé dans la semaine. Dans un mois commencera la Coupe d’Europe avec une déplacement au Racing, c’est le bon moment de voir où nous en sommes. Face à une grosse équipe, à l’extérieur, ce sera un premier test dans un match qui devrait être très engagé. Nous avons à cœur d’aller chercher des points là-bas. Le résultat sera la conséquence du jeu que nous serons capables de mettre en place sur la pelouse montpelliéraine. Nous y allons avec des intentions, les Montpelliérains en auront également, cela promet un beau match de Rugby.
 
Les Héraultais ont manqué de régularité sur certaines fins de match, notamment face à Brive ou Toulon, est-ce une faille que vous comptez exploiter ?
Nous sommes assez mal placés pour les juger, nous avons, nous aussi et pas plus tard que la semaine dernière, manqué de réalisme face aux grenoblois. Nous ne nous préoccupons pas vraiment des problèmes que peuvent avoir les Montpelliérains, nous restons focalisés sur ce que nous pourrons produire ce soir. Nous avons fait une bonne semaine de préparation pour bien aborder cette rencontre. A nous de faire en sorte de mettre les bons ingrédients pour répondre sur le terrain.
 


News

ASM Live : Retrouvez les vidéos de l'ASM