ASM Clermont Auvergne - Groupe pro - Billetterie - Boutique - Supporters - Partenaires - Media - ASM Daily - Club Jaune & Bleu - Presse

news

Montpellier 43 – Clermont 3


Une soirée à vite oublier…


Portés par un Pélissié marchant sur l’eau, les Montpelliérains ont réussi le match parfait et s’imposent avec le bonus offensif. Battus sur l’engagement, les Clermontois n’auront jamais été en mesure de contester la supériorité héraultaise. Un match à vite oublier. La réception de Bordeaux sera une première occasion de le faire…

La feuille de match


ontpellier (stade Yves du Manoir) temps dégagé, pelouse bonne, 14 088 spectateurs. Montpellier bat Clermont 43-3 (Mi-temps : 26 –3) Arbitrage de M.Attalah
Clermont : une pénalité de Parra (1e)
Montpellier : 4 essais de Pélissié (25e et 31e) et Trinh-Duc (43e et 66e) 5 pénalités (7e, 14e, 18e, 33e et 41e) et 4 transformations
Cartons jaunes : Sivivatu (57e, antijeu)


Pélissié sur un nuage …


Il ne faudra qu’une petite minute pour que les Clermontois n’ouvrent le tableau d’affichage du stade Yves du Manoir. Un pressing de Bonnaire dans les airs sur Fulgence Ouedraogo et la première pénalité de la rencontre est sifflée. Morgan Parra s’exécute et Clermont mène 3 à 0. A ce moment, personne ne peut imaginer que ce seront les 3 seuls points clermontois de la soirée… et pourtant. Dans le sillage d’une troisième ligne (Bias-Ouedraogao-Tulou) omniprésente, la pression s’inverse rapidement dans les zones de combat où les hommes de Galthié font la loi. La rush défense imposée par les héraultais met une énorme pression sur la charnière clermontoise et permet à Pélissié d’inscrire les premiers points de son équipe.(3-3 , puis 6-3 et 9-3 à la 18ème). La débauche d’énergie montpelliéraine est énorme et les Auvergnats subissent la densité physique adverse. Les Montpelliérains jouent tous les ballons en avançant et profitent des maladresses et des mauvais choix auvergnats pour occuper leur camp. L’ASM recule et a du mal à se réorganiser défensivement. Pélissié en profite pour se faire la malle au ras d’une ruck, échappant à la vigilance de la défense « jaune et bleu » avant de déposer le dernier défenseur. Un remake parfait de son essai inscrit dans les mêmes conditions, 15 jours plus tôt, face au Stade Toulousain. La transformation ne sera qu’une formalité (16-3 à la 25e). Clermont a toutes les peines du monde à sortir de son camp et rien ne semble leur réussir ; au contraire des Montpelliérains qui transforment en or tout ce qu’ils touchent. A commencer par Pélissié, qui, une nouvelle fois, sent le coup sur une pénalité rapidement jouée pour s’échapper le long de la ligne de touche. Et quand tout réussi… un rebond favorable sur un ballon prolongé au pied lui revient dans les mains pour son deuxième essai personnel. Montpellier survole ce premier acte et va encore alourdir le score sur pénalité avant de retourner aux vestiaires grâce une nouvelle fois aux prouesses défensives du rideau montpelliérain qui aura cantonner les Clermontois dans leur camp, étouffés par un pression incessante. Mr Attalah siffle la pause sur un score déjà bien lourd de 26 à 3.
 


Montpellier tient la distance…


Après une première période de feu, on se demande si les Héraultais seront capables de tenir ce rythme infernal tout au long de la rencontre. La réponse ne tarde pas puisque Bias et Ouedraogo à peine revenus sur la pelouse cisaillent à nouveau les attaquants auvergnats et mettent leur équipe dans le bon sens. Pélissié valorise ce pressing par 3 nouveaux points. Clermont doit jouer pour réagir, mais le manque de précision et le retard dans les déblayages permettent au capitaine montpelliérain de récupérer un ballon qui va être exploité à merveille par François Trinh-Duc. L’ouvreur international se faufile dans la défense et profite des erreurs individuelles pour aplatir l’essai du bonus offensif, 3 minutes seulement après la reprise. Clermont tente bien de réagir et les entrées de Buttin et Hume apportent quelques solutions mais pas suffisamment pour ébranler des Héraultais parfaitement en place défensivement et plus efficaces dans le jeu au pied. Les hommes de Cotter voient défiler les minutes sans parvenir à s’approcher des 22 mètres héraultais. Montpellier ne montrera finalement jamais la moindre baisse de régime et finira même en trombe sur une ultime brèche de Pelissié à l’origine du 4ème essai du MHR inscrit par François Trinh-Duc à une dizaine de minutes de la fin du match. 10 minutes que les Auvergnats vont mettre à profit, dans un sursaut d’orgueil, pour tenter de sauver l’honneur. Mais décidément rien ne réussira aux hommes de Cotter qui se verront, justement, refuser deux essais à la vidéo pour deux imperfections de plus dans un match qui depuis bien longtemps leur avait échappé.
 
Il y a des soirs comme cela où tout réussi aux adversaires et où tout paraît compliqué à exécuter. Pas de raison d’invoquer la moindre excuse tant la domination montpelliéraine fut une évidence tout au long de la soirée, simplement la volonté de vite se remettre au travail collectivement pour faire de cet épisode montpelliérain une soirée à vite oublier.


les équipes


Pour Clermont : 1.Debaty, 2.Kayser, 3.Kotze, 4.Cudmore, 5.Jacquet, 6.Bonnaire©, 7.Vosloo, 8.Chouly, 9.Parra, 10. Radosavljevic, 11.Nalaga, 12.Fofana, 13. Stanley, 14.Sivivatu, 15.Byrne.
 

 
Remplaçants : 16.Cabello, 17.Chaume, 18.Pierre, 19.Lapandry, 20.Hume, 21.King, 22.Buttin, 23.Ric.
 
 
Pour Montpellier : 1.Wateremez, 2.Ivaldi, 3.Bustos, 4.Tchalé Watchou, 5.Privat, 6.Ouedraogo©, 7.Bias, 8.Tulou, 9.Pélissié, 1O.Trinh-Duc, 11.Audrin, 12. Olivier, 13.Tuitavake, 14.Nagusa, 15.Floch.
 
Remplaçants : 16.Géli, 17.Mas, 18.De Marco, 19.Galletier, 20.Paillaugue, 21.Combezou, 22.Sicart, 23.Leleimalefaga
 
 


News

ASM Live : Retrouvez les vidéos de l'ASM