ASM Clermont Auvergne - Groupe pro - Billetterie - Boutique - Supporters - Partenaires - Media - ASM Daily - Club Jaune & Bleu - Presse

news

Entretien avec Franck Azéma


« Très impatients à l’idée de retrouver la HCUP »


Le coach des trois-quarts clermontois, Franck Azéma, perçoit dès les premiers jours de cette semaine que les joueurs ont basculé sur la compétition européenne et compte bien en tirer profit pour réussir l’entrée en matière de son équipe, dimanche soir sur la pelouse de Colombes, face au Racing. Entretien…


Avant d’entamer la compétition européenne, cette rencontre face à Toulon vous a-t-elle apporté quelques certitudes ?
En tout cas, elle va nous apporter de la confiance, car à la fois dans l’état d’esprit, dans la construction de notre rencontre et le volume de jeu produit nous avons été mieux que lors de nos dernières sorties. Bien sûr, nous sommes conscients que cela ne suffit pas et il faudra également travailler sur la discipline et sur les déchets qui nous empêchent encore de pleinement nous exprimer. Nous avons une semaine pour rectifier le tir, mais il est intéressant de remarquer que le collectif évolue dans le bon sens aussi bien au niveau du volume de jeu que de l’intensité que nous sommes capables de mettre sur le terrain.
 
Penses-tu que le fait que nous soyons le seul club (avec Toulon) à ne pas avoir bénéficié de l’arbitrage « international » sur cette rencontre est un désavantage ?
C’est toujours bon d’avoir une rencontre pour retrouver les repères par rapport à l’arbitrage britannique. Ces échanges ont été mis en place pour cela, c’est effectivement dommage que nous n’ayons pas pu en profiter. Cela permet de faire certains ajustements par rapport à l’interprétation de la règle. Même si nous commençons à avoir l’habitude de ces rencontres européennes, cela nous demandera d’autant plus d’adaptation et de précision, dimanche prochain face au Racing afin de trouver les bons ajustements par rapport à la règle.
 
Ce match face au Racing sera la première grosse échéance de ce début de saison…
Bien sûr, dés le tirage au sort, nous avons vu que cette poule serait certainement la plus compliquée de la compétition. Le Racing a tout pour être un grand d’Europe avec un leader de jeu qui a remporté 2 titres ces dernières années, et a un gros vécu face aux Clermontois. Je suis certain que Jonathan Sexton va beaucoup participer dans la stratégie et peut beaucoup apporter à cette équipe dans cette compétition et plus particulièrement face à nous. Ce sera une entame très compliquée, car tout le monde sait que les points perdus dans cette compétition ne se rattrapent jamais.  Les Harlequins sont également une formation redoutable à qui cette compétition réussit bien. Il faudra ensuite bien négocier la double confrontation face aux Scarlets, franchement cette poule n’a rien à envier à celle de l’an dernier.



Après un début de saison mi figue mi raisin du Racing, penses–tu que ce premier match de HCUP soit le contexte idéale pour que cette équipe se retrouve ?
Je pense que cette équipe avait besoin d’un peu de temps pour trouver des repères communs. Ils viennent seulement de récupérer leurs argentins et sud-africains qui vont, certainement, apporter un second souffle à cette équipe. Ils se mettent en place dans un nouveau projet de jeu apporté par le nouveau duo d’entraîneurs, ils ont besoin de capitaliser de la confiance et vont se servir de cette compétition pour cela. Je pense également qu’un garçon comme Sexton va prendre une nouvelle dimension avec le début de la HCUP. Il en avait l’habitude avec le Leinster et va probablement activer certains leviers pour se lancer dans cette saison. Bien sûr nous essayerons de profiter de cette période de doute pour bien démarrer notre compétition et j’espère qu’ils attendront encore un peu pour accumuler de la confiance, maintenant je sais aussi que les semaines qui suivent les contre-performances sont toujours fédératrices pour le groupe. Ils vont probablement se dire les choses en ce début de semaine et voudront se retrouver sur les fondamentaux, le combat, ce genre de choses… Cela nous promet un âpre combat.
 
L’ASM a également pris l’habitude de se servir de cette première rencontre européenne pour lancer réellement sa saison. Est-ce que tu sens que physiquement et mentalement, les joueurs arrivent dans de bonnes dispositions pour ce premier match de HCUP ?

Je pense que nous sommes en train de monter vers ce niveau d’exigence. Nous avons tous de l’enthousiasme à retrouver cette compétition. Nous savons que les matches qui arrivent sont quasiment éliminatoires et cela se ressent dans l’intensité qui existe lors des semaines de préparation.  Il y a beaucoup d’excitation, nous le sentons à travers les attitudes des joueurs. Ils sont beaucoup plus attentifs sur les détails, passent plus de temps à la vidéo individuelle, montrent beaucoup d’implication aux entraînements et cherchent à beaucoup plus communiquer sur et en dehors du terrain. Nous avons tous pris conscience que nous avions changé de compétition, j’espère que nous parviendrons à en tirer profit et que nous allons bien nous lancer dans cette nouvelle campagne européenne.  
 
 


News

ASM Live : Retrouvez les vidéos de l'ASM