ASM Clermont Auvergne - Groupe pro - Billetterie - Boutique - Supporters - Partenaires - Media - ASM Daily - Club Jaune & Bleu - Presse

news

Interview de Jean-Pierre Rives


« Les Barbarians : les premiers romantiques du Rugby ! »


Jean-Pierre Rives, le légendaire troisième ligne du XV de France, évoque avec toute la poésie qu’on lui connait son attachement pour les Barbarians, dont il est aujourd’hui le président. « Casque d’Or » nous raconte sa vision de cette institution avant de promettre une grande rencontre demain sur la pelouse du Michelin. Interview…


Que représentent les Barbarians à vos yeux ?
Pour moi cela représente toute l’idée que je peux me faire du Rugby. C’est un rêve, une façon de se comporter, une attitude, un espace de liberté, une respiration où certains d’entre-nous ont eu la chance de se construire. Les Barbarians sont ma famille, je viens de là et j’y reste.
 
Il y a une notion épicurienne dans ce Rugby que vous protégez…
Nous ne sommes peut-être pas les derniers épicuriens, mais j’espère que nous sommes les premiers romantiques. Je crois beaucoup à cet enthousiasme, à cette façon de vivre à cette liberté. La liberté est nécessaire, il n’y a pas d’énergie sans liberté et pas de création sans énergie. La liberté et un droit mais c’est aussi un devoir qui passe par des principes qui sont si importants aux yeux de notre vice-président, Serge Kampf. Il faut être respectueux, inspirés, entraînants, fair-play et audacieux. Je crois surtout qu’il faut faire confiance à ces joueurs qui sont magnifiques et rendre le jeu aux joueurs. Ce sont eux qui doivent décider de ce qu’ils veulent faire, pas nous les simples porteurs d’eau qui ont la chance de partager quelques instants de leur vie. 
 
Etes-vous heureux de voir que l’état d’esprit qui a fondé les Baa-Baas en 1979 est toujours présent aujourd’hui. Que les joueurs sont toujours heureux de se retrouver…
Je suis heureux car on a envie que nos enfants soient meilleurs que nous, qu’ils soient plus forts… et c’est le cas. C’est comme cela que je veux voir les enfants. Ce sont eux qui vont décider de leur sort, à commencer par demain sur la pelouse du Michelin. Ils seront maîtres de leurs choix et je suis très heureux de voir qu’ils sont heureux de disposer de cette espace de liberté. 
 
Samedi, les BaaBaas affrontent les Samoa, huitième nation mondiale. A quel match vous attendez-vous ?
Un match très sérieux, les Samoa sont une très belle équipe avec de vraies croyances et d’excellents joueurs du rugby qui évoluent dans les meilleurs championnats de monde. Il faut s’attendre à un vrai combat et une très belle partie de Rugby. Les garçons en sont bien conscients…
 
  « Surtout ne pas confondre le grave et le sérieux »
 
  Qu’est ce qui est le plus grave pour un Barbarian, rater un deux contre un ou s’échapper d’une troisième mi-temps ?
(Rires) les deux mon général ! Je crois à l’enthousiasme de la jeunesse, à l’envie, à l’amour peut être un peu à la folie. Il faut mettre un peu de fantaisie et de Rock’n Roll dans tout ça et surtout ne pas confondre le grave et le sérieux. Quand on fait quelque chose et qu’on y met son cœur, sa force et un peu de son âme cela fait un bon cocktail ! Quand nos 23 garçons vont décider de faire quelque chose ensemble, ça va dégager une énergie incroyable, sur et en dehors du terrain cela peut faire des dégâts (rires).
 
Retrouver les Barbarians en Auvergne qu’est-ce que cela évoque pour vous ?
C’est un choix qui m’enchante pour plein de raisons. Pour « Nailloux », mon ami de toujours, pour notre grand capitaine qui va mener un grande équipe dans un grand match samedi. Aurélien sera le parton car chez les BaaBaas, le capitaine est le patron du vaisseau. Clermont est aussi un bastion du Rugby, avec des gens qui sont tellement attachants … Nous sommes venus, ici, il y a 20 ans, nous y revenons avec beaucoup d’émotion.
 
La sélection des BaaBaas est toujours un bon moyen pour honorer certains joueurs …
Oui ce sera le cas, par exemple pour Julien Bonnaire. Il était Baa-Baas depuis longtemps mais il ne le savait pas ! Il était appelé à d’autres taches avec l’équipe de France, il les a remplies remarquablement. C’est un très grand joueur et je suis certain qu’il va se régaler sur la pelouse du Michelin. Je découvre, lors des sélections, de nouveaux joueurs, nous ne nous trompons pas ce sont de vrais Barbarians et je suis très fier d’eux. Allez les BaaBaas !



News

ASM Live : Retrouvez les vidéos de l'ASM