ASM Clermont Auvergne - Groupe pro - Billetterie - Boutique - Supporters - Partenaires - Media - ASM Daily - Club Jaune & Bleu - Presse

news

Clermont sur la base du déplacement castrais


« Compenser les absences par une grosse envie »


Comme à Pierre Antoine avant la trêve, c’est avec une bonne dose de solidarité et d’envie que les hommes de Cotter entreront sur la pelouse du Michelin pour venir à bout d’une équipe francilienne ambitieuse. Pour cette première journée de Doublons, les « jaune et bleu » comptent sur le caractère et la profondeur de leur groupe pour contenir le puissant pack « ciel et blanc ».



5 semaines seulement après une défaite concédée sur la pelouse de Colombes, Clermont est, de nouveau, opposé aux Racingmen, cette fois-ci en championnat. « Nous allons pas mal nous croiser cette saison », concède Jean-Marcellin Buttin, qui sait, à peu près, à quoi s’attendre ce week-end, conditions climatiques aidant, « C’est une équipe très compliqué à jouer qui s’appuie sur un paquet d’avants très dense et une grosse occupation du terrain. Les matches sont toujours très serrés entre nos deux formations et nous devons êtres vigilants à tous les détails dans notre préparation. » « Comme à Castres, je crois que cela passera avant tout par un gros combat », affirme Julien Bonnaire. « Ils viennent pour nous contrarier et pour nous en sortir comme nous l’avons fait dans le Tarn, il faudra les prendre sur leurs points forts : le défi physique et la conquête. Ils ont l’habitude de beaucoup articuler leur jeu autour de leur pack, à nous de les contrarier dans ce secteur. » Un secteur où les « jaune et bleu » seront fragilisés,  cette semaine, en raison de quelques blessures et de nombreux joueurs en sélections. Pas de quoi toutefois affoler Julien Bonnaire qui fait confiance au groupe « pour compenser les absences par un surplus d’envie ! ».

Parmi les joueurs en sélections, deux des trois talonneurs clermontois défendront les couleurs de leur nation (Benjamin Kayser avec la France et Ti’i Paulo face à la Géorgie), Benoît Cabello sera donc le seul professionnel opérationnel ce week-end. Déjà titulaire à Castres, Benoît, avec toute l’humilité et le professionnalisme qu’on lui connaît, sait que son rôle est important dans cette période. « Le staff compte sur moi lors de ces semaines, je connais mes objectifs et je fais de mon mieux pour y répondre. » Benoît qui enchaînera sa deuxième titularisation et débutera son premier match sur la pelouse du Michelin incarne parfaitement la force tranquille qui se dégage du groupe auvergnat et la confiance des uns envers les autres. Comme il le dit lui-même,  « mon rôle ne se résume pas à mes feuilles de match et j’essaye d’apporter quelque chose tout au long de l’année ». Personne au sein du clan clermontois ne pourra le contredire, comme personne ne pourra douter de son investissement total à chaque fois qu’il foule une pelouse, au Michelin ou ailleurs. Un stade Marcel-Michelin qui fête aujourd’hui son 4ème anniversaire d’invincibilité. Une série incroyable et un anniversaire qui n’ont pourtant pas le pouvoir d’émouvoir les « jaune et bleu » qui veulent, au lieu de célébrer quoi que ce soit, faire en sorte que la série se poursuive « ce que nous voulons, c’est prendre un maximum de points à domicile dans un championnat plus serré que jamais », élude Jean-Marcellin Buttin. Julien Bonnaire est lui encore plus prudent : « peu importe la durée, nous ne sommes à l’abri de rien et notre remise en questions est permanente. Toutes les équipes viennent pour faire tomber cette invincibilité, c’est parfois passé près, mais cela tient toujours, pourvu que ça dure… »

A la question posée ce matin «  pourquoi Clermont est – il invincible au Michelin ? », les joueurs ont eu bien du mal à répondre… Peut être simplement parce qu’ils sont convaincus, avant chaque rencontre, que ce n’est pas vrai !


News

ASM Live : Retrouvez les vidéos de l'ASM