ASM Clermont Auvergne - Groupe pro - Billetterie - Boutique - Supporters - Partenaires - Media - ASM Daily - Club Jaune & Bleu - Presse

news

Brive 26 – Clermont 24


Clermont trop brouillon…


Dans un derby haché par l’indiscipline et les temps morts, Brive prend le meilleur sur une équipe clermontoise brouillonne. Les « jaune et bleu » pris dans le rythme du CAB et battus dans l’agressivité ont bien réagi en seconde période, sans pouvoir toutefois pouvoir contester une victoire corrézienne méritée et synonyme de maintien.


 
Brive (stade Amédée Domenech) temps doux, pelouse bonne, 14 000 spectateurs. Brive bat Clermont 26-24 (mi-temps : 20-3) Arbitrage de M.Raynal
Clermont : 3 essais de Nalaga (54e et 79e) et Chouly (73e),  1 pénalité (15e) de Parra et 3 transformations de Parra, Delany et Lacrampe.
Carton jaune : Nathan Hines (2e plaquage haut)
Brive : 2 essais de Radikedike (8e) et Germain (39e) 3 pénalités (24e, 63e et 76e) et 2 transformations de Germain.
Cartons jaunes : Shvelidze (46e, anti-jeu), Barnard (48e, fautes en mêlée), 


Brive pas gaillard pour rien !


Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour voir les intentions des deux formations. Dès le coup d’envoi, Clermont face au vent, s’applique à faire vivre le ballon et balaye le terrain sur la largeur après un premier coup de fouet de Wesley Fofana. Les Corréziens reculent mais finissent par récupérer le ballon dans un regroupement. Le premier d’une longue série… A leur tour de mettre cartes sur table et dans un style, tout autre, les Corréziens baissent la tête et pilonnent la défense auvergnate. L’engagement briviste est féroce et dès la 2ème minute la défense clermontoise est prise par la patrouille pour un plaquage haut qui obligera à défendre durant 10 minutes en infériorité numérique. Un double peine puisque Germain, règle la mire et positionne son équipe en tête au tableau d’affichage. Brive intensifie sa domination et va concrétiser quelques minutes plus tard après plusieurs bévues de la défense auvergnate bien passive. Radikedike, en bout de ligne en profite pour donner 10 points d’avance à ses coéquipiers après la transformation de l’essai. Engaillardis par un tableau d’affichage favorable, les Corréziens redoublent de vaillance et font la loi aussi bien en touche ( 4 ballons perdus) que dans le jeu au sol, où souvent à la limite leur générosité est récompensée. Clermont n’a pas de ballons à jouer et subit les assauts corréziens. L’indiscipline des hommes de Cotter n’arrange rien et renforce le sentiment d’impuissance d’une équipe auvergnate prise dans un rythme saccadé. Au courage, parfois même au sacrifice comme sur le plaquage suicidaire de Ribes sur Fritz Lee, le CAB fait honneur à un stade Amédée Domenech plein comme jamais. Dans la tempête imposée par les locaux, seule la mêlée de l’ASM surnage. La mi-temps approche et profitant d’une phase de domination les « jaune et bleu » refusent la pénalité offerte pour aller défier le pack corrézien sur une penal-touche. Un choix qu’ils regretteront quelques secondes plus tard après que leur munition ne soit arrachée par les bras brivistes et exploitée à merveille sur un contre limpide conclu en bout de ligne et 90 mètres plus loin par l’inévitable Germain qui transforme à la sirène et permet au CAB de tourner sur un score favorable de 20 – 3.


Brive surmonte sa carence


 
Au retour des vestiaires et avec l’aide du vent, les hommes de Cotter se portent rapidement dans les 22 mètres brivistes et il faut toute la malice de l’ancien pilier asémiste Shvelidze pour empêcher le premier essai clermontois. Mr Raynal exclue aussitôt le pilier géorgien coupable d’avoir volontairement ralenti un ballon d’essai. En supériorité numérique, Clermont choisit le bras de fer et impose une mêlée. Dominateurs depuis le début de la rencontre la stratégie s’avère payante puisque Barnard, en souffrance, refuse le combat et pousse délibérément en travers. L’arbitre catalan prend ses responsabilités et dégaine un deuxième carton jaune en 2 minutes. Contre toute attente, Clermont refuse la mêlée et laisse ainsi filer la possibilité de profiter de la règle de la carence (lorsqu’une équipe n’est plus en mesure de pousser la mêlée elle doit faire sortir un joueur supplémentaire), le tout pour une nouvelle pénal-touche mal exploitée. Chaque minute passée est une minute de gagnée pour les Corréziens qui vont finalement se retrouver obligés de concéder à cette fameuse carence, lors des 4 dernières minutes. Les attaquants auvergnats en profitent aussitôt pour concrétiser une situation de surnombre (à 15 contre 12) par Nalaga qui permet à Clermont de combler un peu son retard. Brive s’en sort finalement bien et récupère ses expulsés avec un seul essai concédé… moindre mal. Il reste une vingtaine de minutes, le temps commence à être bien long pour les Corréziens épuisés par le combat qui usent et abusent de toutes les astuces pour casser le jeu et se ménager de précieux moments de récupération. Entre les nombreuses pauses, l’engagement est total et le CAB continue de dominer les zones d’affrontement offrant ainsi la possibilité à Germain de tenir encore un peu plus les Auvergnats à distance. (23 à 10 à la 63e). Clermont coupable une nouvelle fois d’une grosse indiscipline (16 pénalités) a bien du mal à imposer son jeu mais va tout de même revenir dans le match après un bon travail des avants concrétisé par Damien Chouly, probablement le Clermontois le plus en vue de la soirée. L’ASM n’est plus qu’à 6 points à 7 minutes de la fin de la rencontre. L’espoir renaît, mais va aussitôt se dissiper après une nouvelle faute au sol des « jaune et bleu » qui permet à Germain de mettre ses hommes hors d’atteinte. 26-17 à la 76e. Le bonus défensif est la dernière consolation possible pour les Clermontois qui vont parvenir à le décrocher après une action bien construite et un nouveau déboulé de Naipolioni Nalaga, le long de la ligne de touche. Malgré la transformation rapide de Lacrampe, il ne reste que quelques secondes que les locaux vont maîtriser pour s’offrir une victoire de prestige synonyme de maintien.
 
Dominés dans l’envie et l’agressivité, les Clermontois n’auront réussi que trop rarement à sortir d’un rythme haché imposé par une équipe briviste d’une vaillance extrême. Pas suffisant pour aller chercher une nouvelle victoire à l’extérieur qui aurait pu solidifier une place de leader que se disputeront Toulon, Castres et Montpellier demain… Les Clermontois devront retrouver l’intégralité de leurs moyens, la semaine prochaine pour contenir des Tigers qui n’auront probablement rien à envier aux Brivistes au niveau de l’engagement et l’agressivité.
 


les équipes


 
Pour Clermont : 1.Domingo, 2.Paulo, 3.Zirakashvili, 4.Pierre, 5.Hines, 6.Chouly, 7. Vosloo, 8.Lee, 9.Parra, 10. James, 11.Nalaga, 12.Fofana, 13. King, 14. Rougerie ©, 15.Byrne.
 

 
Remplaçants : 16.Kayser, 17.Chaume, 18.Jacquet, 19.Vermeulen, 20.Lacrampe, 21.Delany, 22.Stanley, 23.Ric.
 
 
Pour Brive : 1.Asieshvili, 2.Ribes, 3.Buys, 4.Ledevedec, 5.Méla©, 6.Hauman, 7.Hireche, 8.Koyamaibole, 9.Pejoine, 10.Swanepoel, 11.Radikedike, 12.Mailei, 13.Mignardi, 14.Namy, 15.Germain.
 
Remplaçants : 16.Da Ros, 17. Shvelidze, 18.Pinet, 19.Briatte, 20.Sanchou, 21.Sola, 22.Mafi, 23.Barnard.
 


News

ASM Live : Retrouvez les vidéos de l'ASM