ASM Clermont Auvergne - Groupe pro - Billetterie - Boutique - Supporters - Partenaires - Media - ASM Daily - Club Jaune & Bleu - Presse

news

Interview Rémi Lamerat


« Pas envie de les admirer ! »


Avec deux déplacements lors des trois dernières journées, les Castrais savent qu’ils doivent être performants à l’extérieur pour assurer leur qualification et défendre leur titre. Rémi Lamerat, revient sur la « contre performance » d’Aguilera avant de se projeter sur le déplacement au Michelin, où il refuse de « regarder jouer les Clermontois » !


En regardant votre fin de saison, on se dit que le match nul à Biarritz n’est pas une très bonne opération …
Oui c’est la réalité, nous espérions mieux face à une équipe qui était déjà condamnée. Mais vu le déroulement de la rencontre nous ne nous en sortons pas si mal, car nous aurions aussi pu revenir sans rien. Nous avions besoin de points pour avancer un peu plus vers la qualification. Il ne faut pas se le cacher, c’est une contre-performance et il faudra aller chercher des points ailleurs…

Que vous a-t-il manqué face au Biarritz Olympique ?
Les Basques ont mis beaucoup d’agressivité en début de rencontre, nous avons rapidement été pris à la gorge et nous n’avons fait que courir après le score. Il nous a manqué pas mal d’engagement pour rivaliser avec celui mis par les Biarrots et aussi pas mal de maîtrise pour réagir et sortir de notre camp proprement lorsque les joueurs du BO étaient sur des temps forts.  

Il reste à présent 3 rencontres, comment abordez-vous cette dernière ligne droite ?
Avec beaucoup d’envie et d’appétit. Notre objectif de qualification est encore entre nos mains. Cela passera par une bonne rencontre à Pierre Antoine (NDLR : face à Montpellier) et il faudra également aller chercher des points à l’extérieur lors de nos deux derniers matches (NDLR : Clermont et Bayonne). Vu le déroulement de la saison, une chose est sûre : nous ne pouvons pas nous baser sur d’hypothétiques projections pour gérer tel ou tel match, nous ne devons plus nous poser de question et jouer tous les matches à fond !

La fin de saison dernière au dénouement heureux est-il un gage de confiance avant d’aborder le sprint final ?
Non, je ne pense pas, les saisons sont toutes différentes. Celle-ci est vraiment particulière, elle a été âprement disputée, serrée, il y a eu des surprises chaque semaine. Le titre nous a permis d’aborder cette saison avec pas mal d’enthousiasme et de confiance, mais maintenant 10 mois plus tard tout cela est derrière et on regarde devant. Nous devons gagner notre place dans les six lors des trois dernières journées !

Avant ce match à Clermont, vous avez 4 points d’avance sur Toulouse (sixième) et 3 de retard sur le duo formé par Clermont et Toulon (pour la place de second), dans quelle direction regardez-vous ?
Vers le haut, nous sommes des compétiteurs ! Comme je le disais, il n’y a plus de calcul à faire… d’ailleurs bien malin celui qui pourrait, aujourd’hui, prédire les six premiers du championnat avant les phases finales. Nous savons que pour faire partie de ceux-là nous devons nous accrocher sur chaque match et aller chercher tous les points qui se présenteront. Nous nous préparons à cela.  

Cette rencontre se jouera 6 jours seulement après un match d’une grande intensité qu’ont du livrer les Clermontois face aux Tigers. Est-ce pour vous l’opportunité de faire un coup …
Franchement, je ne pense pas. Clermont a une assez grande profondeur dans son effectif pour absorber cela. Si certains joueurs sont un peu émoussés, le staff aura de quoi faire des rotations sans pour autant affecter le rendement de l’équipe. Au contraire, cette victoire les a certainement mis dans une dynamique intéressante et je ne parle pas de leur confiance à domicile. Plus généralement nous n’avons pas envie de nous concentrer trop sur Clermont, nous savons de quoi ils sont capables, notre objectif est de bien travailler toute la semaine pour produire quelque chose de positif sur cette pelouse et les embêter le plus possible.  

Justement, comment faire pour perturber cette équipe de Clermont ?
Ce n’est pas simple (rires). Clermont est depuis 3-4 saisons, la meilleure équipe d’Europe tout le monde est d’accord là-dessus ! Maintenant, nous n’avons pas envie de venir au Michelin pour les admirer. Nous n’allons rien prétendre, rester à notre place, mais essayer de mettre un maximum d’engagement et d’abnégation pour les contrarier le plus possible.

Malgré le changement de staff lors de l’intersaison, Castres reste sur une belle continuité et reste toujours en mesure de défendre son titre. Quel est votre secret ?
Il n’y a pas de secret, depuis plusieurs saisons nous avons construit des bases solides notamment grâce aux deux « Lolo » qui ont beaucoup structuré le club. Nous avons profité d’une bonne dynamique depuis plusieurs saisons et nous continuons notre chemin. Nos participations aux phases finales depuis 4 ans maintenant ont permis d’accumuler pas mal d’expérience et de confiance pour les matches éliminatoires. Les relations au sein du groupe sont très saines, l’ambiance est très familiale, en dehors du Rugby nous faisons beaucoup de choses ensemble. Castres est une petite ville, et nous nous retrouvons souvent pour passer de bons moments en dehors du contexte Rugby, cela explique peut être une peu la cohésion et l’esprit qui règnent dans le groupe castrais.  

Pour finir, après plusieurs saisons de galère et des blessures à répétition, j’imagine que tu régales cette saison…
Oui, j’avais accumulé pas mal de frustration lors de ma première saison au CO avec de longs moments dans les salles de rééducation. J’ai traversé des moments difficiles mais je savais que d’autres avant moi étaient passés par là et avaient su retrouver le chemin du haut niveau. J’ai pris exemple sur ces joueurs qui avaient repris leur carrière après de longues coupures et j’ai fini par revenir sur les terrains et évacuer toute sorte d’appréhension. Cela fait partie d’une carrière, j’ai continué à travailler,  à m’accrocher et maintenant je prends vraiment du plaisir à cumuler du temps de jeu et enchaîner les rencontres.  J’ai retrouvé mes repères et je n’ai qu’une hâte que cela continue comme cela…


News

ASM Live : Retrouvez les vidéos de l'ASM