« Donner des maux de tête au coach »

image description

Les Clermontois sont en forme. Après 3 journées de championnat et autant de victoires, tous les feux sont au vert et la longue période de préparation physique a porté ses fruits puisque les joueurs ont beau changé dans le Xv de départ, le rendement sur le terrain reste le même. Portés par l’envie de bien faire après une saison délicate, les hommes de Franck Azéma ne comptent pas lever le pied et souhaitent rester sur la bonne dynamique enclenchée. Le déplacement à Pau sera l’occasion de confirmer les bonnes intentions entrevues lors du premier voyage de la saison, à l’UAréna, il y a 15 jours.

 Plus de peur que de mal pour Damian Penaud (sorti face au Stade Français avec une cheville douloureuse), Rémi Grosso, Tim Nanai Williams et Nick Abendanon en bonne voie pour « une reprise rapide » selon le coach des « jaune et bleu », les Clermontois étaient nombreux sur la pelouse du terrain d’entraînement ce matin. « C’est de bon augure pour la suite », constate Rémi Lamerat, en forme en ce début de saison comme bon nombre de ses coéquipiers. « La victoire rend forcément les choses plus faciles et l’ambiance différente de ce que nous avons pu connaitre récemment. Nous avons pu bénéficier d’une préparation très différente des saisons précédentes, au final nous abordons ce début de saison avec beaucoup de repères et pas mal de pep’s. » … Et ça se voit puisque la ligne de trois-quarts auvergnate tourne déjà à plein régime avec 16 essais (des 18 montferrandais) inscrits en 3 rencontres. « Nous avons la chance d’avoir pas mal de joueurs sur le pont, cela fait une belle émulation. Le temps des rotations viendra plus tard, en attendant ça doit donner pas mal de maux de tête au coach » sourit le centre tricolore.  De bons problèmes pour Franck Azéma, plus habitué à « bricoler » qu’à « manager » la saison dernière à même époque. « Depuis la reprise, nous nous appliquons à mettre en place un état d’esprit, une culture. Il faut désormais faire vivre tout cela sur la saison », poursuit le directeur sportif auvergnat qui ne se contente pas de ces 3 premiers résultats, bien conscient que la saison est encore longue. « La remise en questions est permanente et on ne va pas se satisfaire de ces trois premiers matches pour lever le pied. Nous avons de nombreux axes d’amélioration afin d’étoffer notre jeu et d’avoir un registre plus complet. Chaque jour, nous devons aller chercher le petit détail qui va nous permettre d’avancer un peu plus vers le jeu abouti que nous visons ».

" Nous serons attendus partout ! "

Le déplacement au Hameau sera donc l’occasion idéale d’aller vers cette constance que le coach attend. « L’idée est de rester sur la dynamique positive créée et d’exploiter cela sur les deux déplacements à venir. Il faut que nous soyons concentrés sur le comportement et le caractère que nous montrons sur le terrain en étant appliqués en conquête, en défense et dans notre discipline. » À Pau ou ailleurs, les Clermontois ne sont font aucune illusion. « Nous serons attendus partout ! » affirme le talonneur natif d’Arudy, Yohan Beheregaray. « Et il ne faut pas croire que nous avons moins de pression après notre début de championnat. Nous gardons les pieds sur terre, la pression et notre détermination restent les mêmes, nous nous déplaceront avec l’envie de bien faire et les ingrédients nécessaires pour les matches à l’extérieur à savoir : l’agressivité, le combat et la défense afin de permettre à notre attaque de s’exprimer. »

Il y a des signes qui montrent que les souvenirs sont encore bien présents, le centre clermontois Rémi Lamerat nous en a montré un bel exemple, ce matin, laissant sa fin de phrase orpheline de sens  en évoquant le dernier match de  son équipe dans le Béarn  « Pau, c’est peut-être le match qui aurait pu… » Oui, ce match aurait, peut-être, pu inverser la tendance et sortir d’une spirale négative dans laquelle les Auvergnats ont mis de longs mois à sortir… Ou peut-être pas, qui sait ? Toujours est-il qu’aujourd’hui tout cela est dans le passé et seul l’avenir intéresse Franck Azéma et ses hommes. Ainsi au moment de chercher le petit levier de motivation supplémentaire, les vidéos du dernier match face à la Section ne tourneront pas sur les écrans du centre d’entrainement comme l’affirme Rémi Lamerat « Avant de chercher à prendre une revanche sur les Palois, nous cherchons surtout à prendre une revanche vis-à-vis de nous-mêmes, cette saison. » Sans concession…