Préparation

« La meilleure façon de se préparer est de se livrer sans retenue ! »

image description

A une semaine de croiser le fer avec les Rochelais lors de la finale de Challenge Cup, les hommes de Franck Azéma ont l’occasion de définitivement poinçonner, grâce à une victoire sur l’USAP, leur billet pour les demi-finales du Top 14. Face à des Catalans qui n’ont jamais rien lâché cette saison, les Auvergnats devront prendre le match par le bon bout afin d’entretenir leur confiance pour les prochaines semaines.

 

En s’imposant avec le bonus sur la pelouse du Stade Français, les Clermontois ont fait un grand pas vers la qualification puisqu’il ne reste plus que 3 petits points à aller chercher pour accéder aux demi-finales bordelaises (dans l’option ou le LOU serait capable de faire un 15/15 lors des 3 derniers matches). Comme il l’avait dit la semaine passée, l’objectif du coach clermontois, Franck Azéma est toujours d’aller chercher « cette qualification directe le plus vite possible ». Des paroles aux actes, ses hommes ont déjà fait une grande partie du boulot sur la pelouse parisienne, reste désormais à conclure au Michelin devant une Yellow Army qui ne demande qu’à préparer sa panoplie pour prendre la direction du grand Ouest, où le dernier carré du rugby français se donnera rendez-vous début juin. Pas question toutefois de banaliser cette réception, face à une équipe de Perpignan qui continue, malgré une saison difficile d’afficher de belles valeurs et un jeu tout sauf restrictif. « C’est une équipe qui continue de jouer avec beaucoup de tempérament et de caractère », analyse Franck Azéma. « Beaucoup d’équipes auraient pu exploser dans de telles conditions, mais ils ne l’ont pas fait. Ils continuent de rester unis et je pense que ce leur sera profitable pour reconstruire la saison prochaine ». Il n’y a ainsi aucune raison de penser que l’USAP viendra ici au Michelin en victime expiatoire et abdiquera après l’officialisation, la semaine dernière, de leur relégation. Flip Van Der Merwe qui a profité de la conférence de Presse pour officialiser sa retraite sportive à la fin de cette saison, y voit même une menace supplémentaire. « Ce sont les équipes les plus dangereuses, elles n’ont rien à perdre et peuvent jouer complètement libérées. » Clermont lui ne peut pas se permettre une semaine avant la finale du Challenge de laisser place au doute ou à toute forme de relâchement.  « Dans cette période de l’année », poursuit le seconde ligne springboks, « le plus important est de garder de la constance dans notre niveau de performance. Nous devons entretenir la dynamique et être sûrs de ce que nous pouvons produire sur le terrain quels que soient les joueurs qui portent le maillot. Ainsi, nous devons tous être prêts et à 100% pour donner le meilleur pour l’équipe. »

« Les équipes qui ont pris l’USAP de haut ont eu des difficultés… »

Et si cette méfiance ne suffisait pas Morgan Parra est là pour rappeler que « ceux qui n’avaient pas respecté cette équipe catalane cette saison avaient de grosses difficultés… » . Si le demi-de-mêlée ne cache pas sa volonté farouche de « confirmer le boulot qui a été fait depuis le début de la saison » il attache aussi une importance particulière à l’exigence de cette préparation de match. « Le groupe se connait et à l’expérience de ce genre de situation où tu dois te livrer pleinement une semaine avant une échéance capitale. Je ne me fais pas de souci pour cet enchainement. Nous devons simplement mettre l’état d’esprit qui est le nôtre depuis le début de la saison et les choses dans l’ordre pour maîtriser cette rencontre. Il n’est pas question de prendre cette équipe de haut, elle a gagné le respect de tous au cours de cette saison où elle n’a jamais cessé de se battre » et cela même après que l’espoir ait disparu. A l’abord de cette dernière ligne droite, l’émulation qui tire le groupe vers le haut bat son plein et des places restent à prendre pour figurer sur les feuilles de match étiquetée « phases-finales ». Franck Azéma qui a parfaitement managé son équipe et qui devrait récupérer lors les prochaines semaines  de nombreux joueurs (David Zirakashvili, Loni Uhila, Judicaël Cancoriet, Rémi Lamerat et Isaia Toeva) veut mettre à profit cette rencontre pour garder tout le monde sur le grill. « La meilleure façon de se préparer est d’avoir de l’unité sur le terrain et de sortir une grosse performance. Nous sommes focalisés sur ce que nous produisons et l’intensité à laquelle nous devons évoluer pour être performants. »

Le résultat ne serait alors qu’une conséquence de l’application des consignes du coach qui ne compte que sur la performance de son équipe pour signer une nouvelle victoire au Michelin et valider sa participation au dernier carré.