Préparation

« Une belle affiche, pas un match de gala »

image description

Clermont et Toulouse partagent la tête du championnat depuis le début de la saison, au moment de se retrouver, Franck Azéma balaye l’idée d’une promenade au bord de la Garonne dans une rencontre sans enjeu. A une semaine des demi-finales européennes, l’occasion est toute trouvée pour s’étalonner face à ce qui se fait de mieux dans le championnat, dans un stade plein, pour ce qui s’annonce comme une belle affiche, pas comme un match de gala.

Le public toulousain ne s’y est pas trompé. La billetterie du Stadium de Toulouse a été prise d’assaut et il ne reste plus une place de libre depuis de nombreuses semaines dans la ville rose. L’affiche Toulouse – Clermont connait toujours le même succès, d’autant que le choc de cette saison opposera les deux leaders du championnat, deux équipes qui trustent tous les classements statistiques du Top 14 et sont encore en course dans le dernier carré européen (Toulouse affrontera le Leinster à l’Aviva Stadium dimanche prochain pendant que Clermont recevra les Anglais des Harlequins en Challenge). Si les deux équipes garderont forcément quelques cartouches pour les matches éliminatoires de la semaine prochaine pas question de faire du tourisme pour les hommes de Franck Azéma qui n’ont pas l’habitude de voyager ainsi comme le confirme le coach des « jaune et bleu ». « Nous ne sommes pas encore qualifiés, il reste 2 mois de compétition et nous sortons d’un match nul à domicile face au Racing. Nous avons suffisamment de choses à corriger et encore beaucoup d’autres à faire avant de considérer les rencontres à venir comme des matches de gala. J’attends de l’équipe qu’elle soit fidèle à ce qu’elle montre depuis le début de l’année au niveau de son comportement, de la manière dont nous mouillons notre maillot et la façon dont nous défendons nos couleurs. » Ainsi, il n’est pas bien difficile de comprendre que les Auvergnats n’iront pas en promenade dans la ville rose où « un gros challenge les attend » comme le confirme le troisième ligne Alexandre Lapandry. « Toulouse joue très bien depuis le début de la saison, on parle beaucoup de leur jeu, mais ils imposent surtout un très gros combat et possèdent une des meilleures défenses du championnat (NDLR : la meilleure à domicile). Nous n’avons pas grand-chose à leur envier, comme eux, nous avons l’effectif pour se déplacer et rivaliser avec tout le monde à chacun de nos matches. Nous nous attendons à un très gros match de rugby. » Tim Nanaï-Williams se charge lui de décrire le portrait de l’équipe stadiste. « Toulouse joue très bien au Rugby. Ils ont de grands joueurs dans toutes les lignes avec de la jeunesse et du talent. Nous allons jouer dans un grand stade, plein, c’est un beau challenge et forcément le genre de rencontre que tous les joueurs veulent disputer. »

« De la gestion nous en faisons toute la saison, cela ne veut pas dire que nous n’aurons pas d’ambition »

A une semaine de la Coupe d’Europe, l’affiche est-elle mal placée ? Ce n’est en tout cas pas l’avis du directeur sportif clermontois qui ne voit « pas de meilleure façon de se préparer que de se livrer pleinement sur ce match et de s’étalonner face au leader du championnat. » Une semaine après le match nul concédé au Michelin face au Racing, quelques axes de progression ont été ciblés par le staff « jaune et bleu ». « Nous avons encore des choses à régler. Nous devons nous montrer plus disciplinés et aussi plus efficaces lorsque nous franchissons. » Deux valeurs d’ajustement qui auraient dû permettre aux Auvergnats de tuer le match bien plus tôt face au Racing, évitant ainsi la remontée des Franciliens. D’autres variables d’ajustement concernent l’effectif clermontois que le coach continuera de manager dans le but de concerner l’ensemble du groupe pour les échéances à venir. « De la gestion, nous en faisons toute l’année pour être compétitifs chaque semaine ; à l’automne, lors du tournoi, avec les vacances des internationaux … Cela fait partie de notre quotidien. Camille Lopez qui a été touché sera protégé cette semaine, nous allons ensuite gérer le groupe avec ceux qui ont besoin de jouer et se relancer et ceux que nous devons ménager dans l’optique des semaines à venir. »

 Aucune raison de penser que Clermont ira faire du tourisme sur l’île du Ramier où se disputera la plus belle affiche de cette journée de Top 14 entre le leader toulousain et son second.