À Pau, Clermont n’attend pas de cadeau !

image description

A 24 heures du début du réveillon de Noël, les Auvergnats seront sur la pelouse du Hameau avec l’ambition de ramener, à Clermont, un souvenir de leur voyage dans le Béarn. Conscients que les Palois ne leur feront aucun cadeau, les hommes de Franck Azéma ne devront compter que sur eux-mêmes s’ils veulent passer Noël au chaud, un peu plus haut dans le classement du Top 14.

L’esprit de Noël ne devrait pas roder bien longtemps au-dessus du Hameau, samedi soir prochain, et il y a fort à parier que les petits fours, le champagne ou les divers trésors culinaires du Béarn ne trôneront pas dans le vestiaire « visiteurs » avant cette 13ème journée de Top 14. Les festivités attendront… et Clermont ne se déplacera pas en classe « tourisme » au pied du Pic d’Ossau. Toujours coincés dans le ventre mou du Top 14, même s’il n’y a pas urgence et que le chemin est encore bien long avant les phases finales, le premier succès loin du Michelin se fait toujours attendre. « Nous savons que nous devons ramener des points de l’extérieur » confirme le coach des « jaune et bleu ». « Nous avons confiance en ce que nous sommes capables de livrer à cette période de l’année et nous comptons bien nous donner les moyens de bien figurer ce week-end. » Et cela même s’il devra encore jongler entre les nombreuses blessures et les règlements imposant des congés aux Tricolores. « Nous serons attendus à Pau comme nous le sommes depuis le début de la saison partout où nous évoluons, c’est normal. A nous de bien préparer la grosse réception qui nous attend en ayant sur le terrain un comportement adapté à nos ambitions. »

Damien Chouly, remis de ses soucis au niveau des cervicales, sera du voyage dans le Béarn. Le capitaine des « jaune et bleu » se veut, lui aussi réaliste et ambitieux vis-à-vis du classement de son équipe et de ses objectifs. « Nous n’avons pas encore été en mesure d’aligner deux victoires consécutives en Top 14, nous ne pouvons pas espérer mieux que cette neuvième place tant que nous n’arriverons pas à franchir ce cap. Ce serait bien de le faire rapidement… » Et pourquoi pas dès ce week-end à Pau où les Clermontois pourront surfer sur la dynamique européenne et les deux succès convaincants face aux Sarries. « Bien sûr que ce sera l’objectif et que nous aurons à cœur d’entretenir cela. Même si les hommes vont être un peu changés », poursuit le patron du sportif, « l’état d’esprit du groupe sera le même et je ne me fais aucun souci vis-à-vis de la cohésion. » Yohan Beheregaray, le régional de l’étape qui a débuté à Arudy avant de porter les couleurs de la Section dans les équipes de jeunes, a bien du mal à cacher le plaisir qu’il ressent à descendre dans sa région natale. « C’est une grosse motivation, bien plus qu’une pression supplémentaire. » « Depuis le déplacement à Toulouse, et cela même si nous n’avons ramené aucun point, le comportement du groupe a changé et la confiance va crescendo comme nous avons pu le constater face aux Saracens. A nous, désormais, de nous donner les moyens de continuer lors de cette rencontre importante au Hameau. » Focalisés sur l’importance de cette rencontre, les Clermontois sont encore bien loin de l’esprit de Noël qui animera probablement les repas de fêtes du lendemain et si les Palois ne sont pas prêts à faire de cadeau, les Auvergnats ne devraient pas non plus venir avec les soutes de l’avion pleines. Entre deux concurrents directs (séparés seulement de 2 points au classement) les points seront distribués à celui qui le veut le plus. Pour les fêtes, on attendra…