51 joueurs pour un management gagnant !

image description

La gestion d’effectif fut parfois un véritable casse-tête pour Franck Azéma qui dut, au cours des 11 derniers mois, manager ses hommes pour les mener au titre en conservant la fraicheur nécessaire et en faisant avec les blessures et mises à disposition des internationaux. Sur les 37 matches joués par les « jaune et bleu » cette saison 51 joueurs furent utilisés. Nick Abendanon fut le joueur le plus utilisé avec moins de 2000 minutes (1991 min) sur les 2960 de la saison, soit 67% du temps effectif. Coup de projecteur sur un management gagnant…

Avec 11 joueurs retenus au cours de la saison (Lopez, Chouly, Iturria, Nakaitaci, Lamerat, Spedding, Vahaamahina, Penaud, Jedrasiak, Fofana et Ric) Clermont fut l’équipe comptant le plus d’internationaux dans son effectif cette saison. Un paramètre évidemment pris en compte par le coach clermontois qui n’a pas attendu les aménagements de la liste Elite pour laisser des plages de récupération à ses tricolores. Ainsi aucun Bleu n’a été sur plus de 25 feuilles de match clermontoises cette saison (Camille Lopez) soit 12 semaines (8 en enlevant les doublons) de repos supplémentaires. A titre d’exemple Damien Chouly, Camille Lopez ou Rémi Lamerat les trois tricolores les plus utilisés de l’effectif clermontois ont bénéficié d’un traitement particulier puisque aucun n’a joué une seule seconde de la rencontre précédent son départ avec le XV de France (Tournée Automnale ou Tournoi des 6 Nations). Camille Lopez et Rémi Lamerat très utilisé dans le Tournoi n’ont pas joué un seul match avec Clermont entre le 21 janvier 2017 et le 2 avril 2017 !

Le temps de jeu réparti sur 51 joueurs !

Afin de compenser ces absences et répartir le temps de jeu, Franck Azéma a fait appel à 51 joueurs cette saison dont 14 Espoirs. Ainsi, aucun joueur n’a disputé plus de 2000 minutes sur les 2980 disputées par le Club cette saison. Nick Abendanon qui est le joueur le plus utilisé de la saison avec 1991 minutes de jeu (sur 27 rencontres) a tout de même pu bénéficier de 10 semaines où il fut ménagé. Et ils ne sont que 9 joueurs de l’effectif à dépasser les 50% du temps de jeu total de l’équipe cette saison : Abendanon (67%), Parra (58%), Lopez (56%), Lapandry (55%), Strettle (55%), Chouly (54%), Kayser (54%), Zirakashvili (53%) et Lee (53%).

17 JIFF en moyenne, Clermont là aussi Champion !

Dans cette saison à rallonge, Clermont eut aussi, comme l’ensemble des clubs français, à respecter une moyenne de 14 JIFF sur ses feuilles de match. Là où 6 clubs sur 14 furent recalés, les « jaune et bleu » qui ont su s’appuyer sur un centre de formation performant ont terminé en tête de ce classement avec 17 joueurs en moyenne (et un seul match disputé avec moins de 14 joueurs : 13 lors de la défaite à Lille face au Racing / journée 22).

14 % du temps de jeu réservé aux Espoirs

La Formation auvergnate, mise à l’honneur en fin de saison ne s’est pas imposée par hasard dans l’effectif des « jaune et bleu ». Ce fut une volonté bien présente dans le management du coach clermontois depuis le tout début de la saison. Avec un groupe Espoirs intégré au quotidien dans la vie de l’effectif professionnel, nombreux sont ceux qui ont eu l’opportunité de grappiller du temps de jeu et acquérir une précieuse expérience sur les premiers mois de la saison. Parmi eux et loin devant au niveau du temps de jeu, Arthur Iturria s’est imposé comme un élément incontournable du pack clermontois (10ème temps de jeu de la saison avec 1373 minutes passées sur le terrain). Damian Penaud (23ème) et Judicaël Cancoriet (24ème) ont tous les deux dépassé les 1000 minutes de jeu et aligné une vingtaine de feuilles de match. En tout Franck Azéma a réservé 14% du temps de jeu total de son équipe au centre de formation de son club. De quoi acquérir une certaine confiance au moment de confier de lourdes responsabilités à ses jeunes joueurs à des moments décisifs de la saison…