Au Stadium, Toulouse sort du brouillard

image description

Pour ce dernier match de l’année, les Hommes de Franck Azéma n’ont rien lâché mais doivent reconnaître la supériorité des Toulousains mieux organisés en conquête et plus appliqués. Les « jaune et bleu » terminent toutefois l’année 2016 tout en haut du classement avant de recevoir Toulon dès le début la nouvelle année.

 

Toulouse (Stadium de Toulouse) temps nuageux, pelouse bonne, environ 24 989 spectateurs.  Toulouse bat Clermont sur le score de 26-20 (mi-temps : 21-13) Arbitrage de M. Gauzère

Clermont : 1 essai de Yato (17e), 1 essai de pénalité (77e), 2 pénalités (12e, 31eet) et 2 transformations de Fernandez et Parra

Toulouse : 3 essais de Huget (25e), Bonneval (35e) et Fickou (42e) , 1 pénalité (6e ) de Florian Fritz, 2 pénalités (10e, 21e, ) de Jean-Marc Doussain et 1 transformation de Bézy.

Carton jaune : Chaume (23e, faute en mêlée), Médard (31e anti-jeu), Stanley (33e plaquage dangereux).

161231-toulouse-2.jpg
 

 

Des plaquages manqués qui font mal !

Dans une première période dominée par les Toulousains sous un brouillard de plus en plus pesant, les Clermontois ont manqué d’application et de solidité en conquête. Pris par la mêlée toulousaine dès le début de la rencontre, les Clermontois étaient rapidement menés au score après deux pénalités (6-0 à la 9e) mais allaient réagir en contre après une percée de Benson Stanley qui dans un mouvement de grande classe tentait et russisait le offload pour Peceli Yato qui inscrit le premier essai de la rencontre. Toulouse ne s’affole pas et s’appuie sur son paquet d’avant pour reprendre les commandes de la rencontre. Réduits à 14 les Auvergnats souffrent et laissent des trous béants dans leur défense. Des cadeaux en or pour les hommes de Mola qui en profitent pour semer la panique dans le troisième rideau des « jaune et bleu ». Huget conclue et remet son équipe en tête. (16-10 après la transformation de Bezy). Les Toulousains, qui auront eu la quasi totalité des ballons de cette première période, continue d’exercer une pression incessante sur les Auvergnats qui cèdent en fin de première période après une nouvelle série de plaquages manqués. Pour ne rien arranger une nouvelle infériorité numérique plombera cette première période terminée sur le score de 21-13 en faveur des Haut-Garonnais.

 

Les Auvergnats s’accrochent mais repartent sans rien

Alors que le ciel toulousain se couvre de plus belle, les « rouge et noir » voient clair et enfonce le clou dès la reprise lors de leur première offensive. Cueillis à froid, les Clermontois reculent jusqu’à voir Gaël Fickou s’amuser des derniers défenseurs pour inscrire le troisième essai des siens. 26-13, le Stade s’envole pendant que Clermont mettra de longues minutes à retrouver la solidité nécessaire à son sursaut. Boostés par les bonnes entrées de Vincent Debaty et Sébastien Vahaamahina, les Auvergnats terminent mieux et sont à nouveau conquérants. Morgan Parra replacé à l’ouverture apportera également de nouvelles solutions offensives qui fatiguent une équipe toulousaine qui semble marquer le pas. Il faudra toute la détermination des « rouge et noir » pour retarder l’échéance et conserver l’avantage dans cette rencontre où la mêlée montferrandaise parviendra à faire plier sa rivale la poussant à concéder un essai de pénalité à 3 minutes de la fin de la rencontre. Un peu trop tard pour faire trembler des « rouge et noir » qui avaient vraiment besoin de cette victoire  pour rester accrochés au bon wagon.

161231-toulouse-3.jpg
 

 

Clermont concède une défaite au Stadium de Toulouse où les « rouge et noir » sont invaincus depuis plusieurs saisons. Dominés lors du premier acte, les hommes de Franck Azéma sont progressivement revenus dans cette rencontre et auraient même pu espérer mieux. Pas le temps d’avoir des remords au moment de clôturer 2016, puisque dès le début de 2017 de grosses échéances attendent les Auvergnats.

 

Pour Clermont : 1.Chaume, 2.Ulugia, 3.Ric, 4.Timani, 5.Jedrasiak, 6.Yato, 7.Lapandry (cap), 8.Yato, 9.Cassang, 10.Fernandez, 11.Raka, 12.Toeava, 13.Stanley, 14.Planté, 15.Abendanon.
 

Remplaçants : 16.Beheregaray, 17.Debaty, 18.Vahaamahina, 19.Cancoriet, 20.Iturria, 21. Parra, 22.Lamerat, 23.Jarvis.

 

Pour le Stade Toulousain : 1.Baille, 2.Tolofua, 3.Aldegheri, 4.Gray, 5.Tekori, 6.Dusautoir (cap), 7.Cros, 8.T.Gray, 9.Bézy, 10.Doussain, 11.Huget, 12.Fickou, 13.Fritz, 14.Bonneval, 15.Médard.

Remplaçants : 16.Ghiraldini, 17.Steenkamp, 18.Faasalele, 19.Lamboley, 20.Axtens, 21.McAlister, 22.David, 23.Van Dyk