Clermont n’y arrive toujours pas …

image description

Castres 29 – Clermont 23

Pris dans l’engagement et par l’agressivité castraise, les hommes de Franck Azéma reviennent à nouveau bredouille de leur troisième déplacement de la saison. Malmenés par la conquête du CO et l’occupation de la charnière Radosavljevic – Urdapiletta, les Auvergnats trop imprécis ne sont pas parvenus à imposer leur jeu et mettre en difficulté les Castrais qui stoppent ainsi leur série de défaites. L’ASM aura un autre déplacement à négocier, la semaine prochaine à Toulouse pour monter en puissance et préparer son entrée en lice européenne.

 

Castres (stade Pierre-Fabre) temps humide, pelouse bonne, environ 12 000 spectateurs.  Castres bat Clermont 29-23 (mi-temps : 20-9) Arbitrage de M.Lafon

Clermont : 2 essais de Betham (45e) et Beheregaray (80e), 2 pénalités (16e,  23e)  et 2 transformations de Laidlaw.

Castres : 2 essais de Jenneker (6e), Vaipulu (15e), 5 pénalités  (29e,38e, 49e, 58e, 66e) de Urdapiletta  et 2 transformations d’Urdapiletta

Carton jaune : Beheregaray (56e, fautes répétées), Combezou (80e, fautes répétées)

171001-co-2.jpg
 

Mauvaise entame clermontoise

Face à une équipe castraise au pied du mur après 3 défaites consécutives, les Clermontois se devaient de résister à une entame musclée. Malheureusement, dès les premières minutes, les Auvergnats fébriles peinent à sortir proprement de leu camp et laissent les Castrais faire la loi dans leurs 22 mètres. Articulés autour d’une conquête solide le CO impose le bras de fer et va rapidement être récompensé après un ballon porté qui envoie le talonneur Jenneker derrière la ligne des « jaune et bleu ». Clermont subit et recule sur tous les impacts d’une équipe tarnaise qui avance dans le bon tempo. Le jeu d’avants dynamique ne permet pas à la défense auvergnate de souffler et au quart d’heure de jeu, après une grosse séquence, le troisième ligne centre, Vaipulu, fait la différence grâce à un retour intérieur judicieux. Menés de 12 points, l’ASM réagit par intermittence et profite de l’indiscipline du CO. Le demi de mêlée écossais en profite pour enquiller 3 pénalités entre la 18 et la 26e minute de la rencontre, de quoi relancer les hommes de Franck Azéma qui ne sont qu’à 5 points des Castrais à la demi-heure de jeu. Mais au moment où les Auvergnats reviennent dans la rencontre, ils retombent dans leurs travers et se montrent imprécis au moment de sortir de leur camp. Quelques touches non trouvées et le CO remet la machine en avant. Sans fioriture, autour de sa conquête, Castres utilise les ballons portés et sa mêlée pour remettre les « jaune et bleu » sous pression. La défense baisse la garde et Urdapiletta répond à Laidlaw par deux péanlités qui permettent aux Tarnais de virer en tête 20 à 9.

171001-co-3.jpg
 

2 essais inscrits et c’est tout !

Au retour des citrons, les Clermontois se veulent plus ambitieux et tiennent enfin le ballon. La défense du CO se morcèle et Peter Betham profite d’un moment de flottement pour passer entre deux défenseurs et se faire la malle sur 50 mètres. Un essai opportuniste qui relance une nouvelle fois les Montferrandais qui reviennent à 20 à 16. Un nouveau jeu au pied hasardeux entachera cette entame de seconde période puisque le CO est à nouveau devant la ligne auvergnate après un nouveau ballon porté. Urdapiletta récompense le travail de ses avants et annule l’essai auvergnat après un seconde pénalité gagnée par le pressing castrais dans le sillage d’un Alexandre Bias toujours aussi tranchant. Le bras de fer des avants castrais se poursuit et Clermont ne parvient pas à sortir de l’étreinte tarnaise, pendant que les minutes défilent. 2 pénalités supplémentaires d’Urdapiletta scelleront le score de la rencontre. Clermont s’offrira bien un baroud d’honneur en fin de rencontre mais celui-ci est retardé par deux nouvelles munitions perdues en touche. Il faudra attendre les arrêts de jeu et quelques penal-touches avortées pour que finalement le jeune talonneur clermontois Beheregaray ne franchisse en puissance après une première percussion de Giorgadze, la ligne du CO. Un peu trop tard puisque la transformation de Laidlaw ne ramène l’ASM qu’à 6 points de Castres. 

171001-co-4.jpg
 

Inconstant durant les 80 minutes de la rencontre, Clermont revient une nouvelle fois à vide de ce déplacement. Face à une équipe castraise bien organisée en conquête et réaliste face aux perches (100% pour Urdapiletta), l’ASM n’a pas trouvé la solution. Les hommes de Franck Azéma qui se déplaceront au Stade toulousain, la semaine prochaine, devront se montrer plus appliqués pour préparer au mieux leur entrée européenne.