Clermont s’impose à Paris et se rapproche de Bordeaux !

image description

Après avoir laissé passer l’orage d’une entame parisienne très engagée, les hommes de Franck Azéma, forts d’une défense bien plus dense et solidaire que les dernières semaines, ont accéléré dans le sillage d’un Damian Penaud encore une fois étincelant et d’un Greig Laidalw précieux (100%). Pour une première victoire à Jean-Bouin dans l’histoire du club, les « jaune et bleu » y ajoutent le point du bonus offensif. La demi-finale bordelaise est toute proche…

 

Paris (stade Jean-Bouin) temps variable, pelouse bonne, environ 13 000 spectateurs. Clermont bat Paris  41 à 25 (mi-temps : 19-17) Arbitrage de M.Cayre

Clermont : 5 essais de pénalité (23e) Naqalevu (27e et 50e), Ulugia (59e) et Falgoux (79e), 2 pénalités (40e, 72e) et 5 transformations de Laidlaw

Paris : un essai de Bonfils (12e), 6 pénalités (3e, 8e ,30e, 36e et 43e) de Plisson, Sanchez (66e) et une transformation de Plisson.

Carton Jaune : Tuicuvu (15e, déblayage illicite), Arias (19e, jeu dangereux) et Fickou (23e plaquage dangereux).

 

 

190428-ulugia-2.jpg
 

L’entame parisienne ne fissure pas la défense auvergnate

Le couteau sous la gorge pour cette dernière occasion de s’inviter aux phases finales, les Parisiens démarrent la rencontre avec une énorme agressivité dont les Clermontois mettront de longues minutes à se défaire. Solidaires et bien organisés, les Auvergnats font front et repoussent les assauts des joueurs du Stade Français. Dans un premier quart d’heure à sens unique, ils subissent en faisant le dos rond. Plisson en profite pour claquer deux pénalités (3e et 8e) avant que Bonfils concrétise la domination locale en plongeant derrière la ligne d’en-but tout en puissance (11e). Avec 13 points de retard au compteur, les Clermontois ne s’affolent pas et même s’ils manquent de précision lors de leurs deux premières penal-touches, ils ne sortent pas du match et poussent les locaux à la faute. Arias est le premier à quitter ses coéquipiers avant que Fickou ne le rejoigne pour une deuxième expulsion temporaire successive (17e et 19e). La deuxième expulsion est accompagnée d’un essai de pénalité accordé après un plaquage du centre tricolore à la gorge de Greig Laidlaw. Relancés, les Auvergnats font désormais jeu égal avec les Parisiens et n’hésitent pas à porter le ballon à l’image de Tuicuvu qui allume une mèche dans ses propres 22 mètres. Greig Laidlaw, excellent et précis (100%) tout au long de la rencontre, fait rebondir l’action pour décaler Apisai Naqalevu en bout de ligne. Le puissant centre fidjien parvient à résister au retour des derniers défenseurs parisiens et file dans l’en-but du Stade Français. L’essai est transformé et Clermont pointe désormais en tête. 2 pénalités de Plisson, atténuées par une nouvelle réalisation du lutin écossais redonneront à Paris un petit avantage (19-17) au moment au Monsieur Cayre renvoie les deux équipes aux vestiaires.

 

190428-laidlaw.jpg
 

La vitesse et le banc des Clermontois font la différence !

Malgré une nouvelle entame de seconde période très solide et une pénalité qui vient récompenser la domination des hommes de Meyer (22-17 à la 43e), les Parisiens ont désormais bien du mal à bousculer les « jaune et bleu » qui se montrent plus agressifs dans les zones de ruck. Clermont attend son heure et un coaching qui amènera encore plus de dynamisme et de puissance. Damian Penaud, intenable d’un bout à l’autre de cette 23ème journée de TOP 14, est à l’origine du coup d’accélérateur des « jaune et bleu ». De son aile, il remonte la moitié du terrain avant de traverser toute la ligne défensive adverse. Les Parisiens sont complètement dépassés par l’explosivité et la classe naturelle de l’ailier tricolore qui décale Betham en bout de ligne. Laidlaw assure le soutien avant que Naqalevu ne vienne conclure cette action limpide en signant un doublé. Dans la foulée, les Auvergnats reviennent à la charge bien aidés par les entrées de Van Tonder, Falgoux ou Timani. La puissance de feu clermontoise est récompensée par un essai tout en puissance de John Ulugia qui permet aux siens de faire le break (22-31 après la transformation d’un Laidalw impeccable). Il reste 20 minutes à jouer et après un mois à se faire peur à ce moment de la rencontre, les hommes de Franck Azéma tiennent leur affaire. Sans trembler, avec maîtrise et toujours cette solidité défensive, Clermont reste efficace ajoutant même une pénalité de Laidalw (72e) annulant celle de Sanchez (66e). Les hommes de Franck Azéma, le bonus offensif en poche, s’offriront le luxe de le sécuriser après une charge de Yato bien suivie par tout le pack et conclue par un dernier pick and go tout en puissance d’Etienne Falgoux qui inscrit à la 79e minute le cinquième essai des siens.

 

190428-ulugia.jpg
 

Après la défaite des Lyonnais à Agen, les Auvergnats n’ont pas laissé passer l’occasion de faire le break dans le haut du championnat en allant s’imposant au Stade Français en épilogue de cette 23ème journée de Top14. Solides en défense avant d’être efficaces en attaque, les « jaune et bleu » arrachent une nouvelle victoire à l’extérieur (la première de leur histoire sur la pelouse de Jean-Bouin), ils ne sont plus qu’à 3 points de la qualification mathématique en demi-finale. La prochaine réception des Catalans de l’USAP (samedi à 18 heures au Michelin) sera une belle occasion de valider cet objectif.

 

190428-naqalevu.jpg
 

 

L’équipe de Clermont : 1.Kakabadze, 2.Ulugia, 3.Simutoga, 4.Jedrasiak, 5. Vahaamahina, 6.Iturria 7.Chouly ©, 8.Yato, 9.Laidlaw, 10.Nanaï Williams, 11.Betham, 12.Moala, 13. Naqalevu, 14.Penaud, 15.Tuicuvu.
 

Remplaçants : 16.Kayser, 17.Falgoux, 18, Timani , 19.Van Tonder, 20.Cassang, 21.Vili, 22.Raka, 23.Beria

 

L’équipe de Paris : 1.Coulson, 2.Bonfils, 3.Alo Emile, 4.Gabrillagues, 5. De Giovanni, 6.Alberts 7.Staasen , 8.Parisse ©, 9.Van Zyl, 10. Plisson, 11.Arias, 12.Delbouis, 13. Fickou, 14.Nayacalevu, 15.Steyn.
 

Remplaçants : 16.Da Silva, 17.Melkindze, 18, Francoz , 19.Chapuis, 20.Coville, 21.Sanchez, 22.Arrate, 23.Herrera