Clermont s’ouvre les portes de Marseille

image description

Tranchants et appliqués lors de la première mi-temps les hommes de Franck Azéma ont pris une avance suffisante pour résister au retour des Rochelais et accéder directement aux demi-finales du Top 14 où ils affronteront le vainqueur de la rencontre entre Montpellier et le Racing (samedi 27 mai à 18h). Une bonne chose de faite, Clermont peut désormais se concentrer pleinement sur sa finale de Champions Cup, samedi prochain face aux Saracens.

170506-rochelle-2.jpg
 

Clermont (Stade Marcel-Michelin) temps couvert, pelouse excellente, 18 778 spectateurs

Clermont bat La Rochelle 30-26 (mi-temps : 24-6). Arbitrage de M.Raynal

Pour Clermont : 3 essais de Penaud (8e et 36e) et Vahaamahina (32e), 3 pénalités (21e, 55e et 64e)  et 3 transformations de Fernandez.

Pour La Rochelle : 2 essais de Maurouard (59e), Januarie (76e), 4 pénalités (25e, 27e, 43e et 47e) et 2 transformations de Retière.

170506-rochelle-3.jpg
 

Une jeunesse avec du feu dans les jambes…

Avant de penser à jouer, les Auvergnats ont dû canaliser les gros porteurs rochelais. Dans ce domaine Judicaël Cancoriet, Sébastien Vahaamahina et Alexandre Lapandry ont fait un travail remarquable sur Botia, Atonio et Vito. Pris sur la ligne d’avantage, les Maritimes ont eu toutes les difficultés à sortir de leur camp et ont rapidement subi la pression clermontoise. Plus inspirés derrière, les « jaune et bleu » ont fait parler leur explosivité et leur vitesse à l’image de Damian Penaud qui est le premier à se payer un slalom géant dans la défense des Rochelais. Personne ne reverra le jeune centre qui file derrière l’en-but dès la dixième minute de jeu. Le leader du Top 14 ne réplique qu’en conquête autour d’une mêlée solide et d’une touche efficace…trop peu pour mettre en danger des « jaune et bleu » plus en rythme et plus incisifs. Les Rochelais reviendront pourtant dans la rencontre grâce à deux pénalités de Retière contre une de Patricio Fernandez (10-6 à la 27e) avant qu’Alivereti Raka ne mette un terrible coup d’accélérateur en plein centre de la défense rochelaise. L’ailier fidjien saute par-dessus un défenseur mais se fait reprendre à quelques mètres de la ligne d’essai. Sébastien Vahaamahina auteur d’une rencontre encore très impressionnante est là pour donner un dernier coup de rein suffisant pour franchir la ligne. Clermont termine fort ce premier acte puisque Patricio Fernandez profite d’une nouvelle phase de domination de son équipe pour adresser à Damian Penaud un petit coup de pied par-dessus qui permet au centre d’inscrire un doublé (son deuxième de la saison après Grenoble). Après une mi-temps parfaitement maîtrisée, Clermont vire en tête 24-9.

170506-rochelle-4.jpg
 

Suspense et émotions…

De retour sur la pelouse, la troisième ligne auvergnate continue de découper tout ce qui se présente rendant les attaques rochelaises inoffensives. Les visiteurs ajoutent un peu de sang frais pour forcer la décision et poussent pour refaire leur retard. Ils y parviennent en partie grâce à la botte de Retière. A l’heure de jeu, profitant d’une nouvelle phase de domination et de l’entrée de Brock James, le talonneur Maurouard franchit la ligne d’essai. Malgré une action très litigieuse, Monsieur Raynal valide la réalisation rochelaise aussitôt transformée. La Rochelle s’approche et même si Fernandez rajoute une nouvelle pénalité, les Maritimes terminent bien et sont de plus en plus dangereux. Les Auvergnats sont dominés et finissent par se montrer indisciplinés permettant à leurs adversaires de s’installer dans leurs 22 mètres. Les Rochelais insistent autour d’une touche très bien organisée. Les ballons portés s’enchaînent et après de longues minutes près de leur ligne, la défense de Clermont cède permettant à Januarie de ramener son équipe à 4 points de l’ASM à 3 minutes de la fin du match. Un scénario idéal pour les adeptes du suspense, un calvaire pour les cardiaques…car les Rochelais ont désormais tous les ballons et même si les Auvergnats semblent dominer le jeu au sol, Monsieur Raynal ne bronche pas et laisse les Rochelais se rapprocher de la ligne. Les hommes de Franck Azéma plient mais résistent et finissent par avoir le dernier mot. Ludovic Radosavljevic, très propre et généreux tout au long de la rencontre, ne laissera le soin à personne d’envoyer le dernier ballon dans les tribunes pour sceller une victoire qui ouvre les portes de Marseille.

Pour que les adieux soient réussis pour Thomas Domingo, Clément Ric, Ludovic Radosavljevic et Benson Stanley (tous sur la pelouse pour leur dernière au Michelin) et aussi leurs coéquipiers en tribune (Julien Bardy, Vincent Debaty, Adrien Planté et Enzo Sanga), la victoire était impérative. Elle fut assez rapide à se dessiner avant que celle-ci ne tienne plus que par un fil en fin de rencontre. Qu’importe elle est bien là et permettra aux « jaune et bleu » d’accéder à la demi-finale du Top 14 directement et probablement de bien débuter cette troisième mi-temps pleine d’émotion.

170506-rochelle-5.jpg
 

Pour l’ASM Clermont Auvergne
1.Domingo, 2.Kayser, 3.Jarvis, 4. Timani, 5.Vahaamahina, 6.Lapandry (cap), 7. Cancoriet, 8. Lee, 9. Radosavljevic, 10. Fernandez, 11.Raka, 12.Stanley, 13.Penaud, 14.Strettle, 15. Spedding.
Remplaçants : 16.Ulugia, 17.Chaume, 18.Iturria, 19.Lee, 20.Cassang, 21.Lopez, 22. Rougerie, 23.Ric.

Pour le Stade Rochelais
1.Corbel, 2.Forbes, 3.Atonio (cap), 4.Tanguy, 5.Lagrange, 6.Sazy, 7.Botia, 8.Vito, 9.Retière, 10.Noble, 11.Rawaca, 12.Murimurivalu, 13.Aguillon, 14.Lacroix, 15.Bouldoire.

Remplaçants : 16.Maurouard, 17.Pelo, 18.Cedaro, 19.Gourdon, 20.Januarie, 21.James, 22.Barry, 23.Boughanmi