Constance, conquête et discipline pour exister à l’extérieur !

image description

Encore trop inconstants face au Castres Olympique lors du troisième déplacement stérile de ce début de saison, les « jaune et bleu » ont pris conscience de certains manques qu’ils comptent bien combler lors de ce voyage au bord de la Garonne. Une semaine avant leur entrée en lice européenne, certains indicateurs seront scrutés de près, le niveau d’exigence monte d’un cran face à une équipe toulousaine en grande forme en ce début de saison.

« On ne peut pas exister à l’extérieur en prenant 2 cartons jaunes par rencontre et en faisant une entame catastrophique à chaque fois » tonne Franck Azéma qui dresse un bilan sans filtre des derniers voyages « jaune et bleu ». Le maître à jouer des Auvergnats attend « du changement » dans plusieurs domaines qu’il ne tarde pas à cibler. « Notre comportement à l’extérieur doit évoluer, il doit y avoir une progression au fil de la saison, nous devons être capables de monter notre intensité, notre constance, être plus réguliers et disciplinés. » Un programme copieux pour une semaine studieuse avant d’affronter une équipe toulousaine sereine et performante depuis le coup d’envoi de la saison. « Ce sera un bon test, poursuit le directeur sportif de l’ASM. Avant la Coupe d’Europe, nous allons nous frotter à ce qui se fait de mieux au niveau de la régularité en Top 14 depuis le début du championnat. Nous serons face à une grosse adversité, une équipe avec beaucoup de talents et de joueurs capables de porter le ballon ». Une répétition à balles réelles avant de penser à la Coupe d’Europe qui semble encore bien loin des préoccupations du coach clermontois. « J’aimerais bien avoir le luxe de penser aux Ospreys, mais ce n’est pas le cas. La réalité est que nous allons affronter le Stade Toulousain, dimanche et que j’attends une implication maximale de nos joueurs sur cette rencontre, où l’attitude que nous aurons sur le terrain sera déterminante. »

« Nous ne sommes pas devenus mauvais, mais nous sommes moins bons que nous devrions l’être ! »

Le constat dressé par Franck Azéma a été à la base de cette semaine de travail où la conquête, la discipline et le comportement sont clairement dans le viseur. Benjamin Kayser qui n’est pas du genre à se défiler reconnait « à l’extérieur, nous ne sommes clairement pas au niveau de nos ambitions. Ce n’est pas que nous sommes devenus mauvais en trois mois mais nous sommes moins bons que nous devrions l’être. » Le talonneur clermontois analyse à son tour le début de saison avec la volonté de prendre rapidement un nouveau tournant. « Nous nous sommes un peu reposés sur le talent de Damien et Raka depuis le début de la saison, mais cela ne suffit pas. Il faut que nous soyons capables de tenir plus le ballon pour commencer à user les défenses mais, avant cela, il faut le gagner en soignant notre conquête et l’utilisation qui va avec. Tout au long de la saison dernière, et cela bien avant le titre, nous étions capables de nous déplacer avec un féroce appétit sur chaque match. Nous pensions peut être que cela allait revenir tout seul…Ce n’est pas le cas et il faut maintenant se donner les moyens de proposer autre chose à l’extérieur. » Cela passera par « une entame réussie et une plus grande constance », précise Flip Van Der Merwe, le seconde ligne sud-africain. Face à l’équipe en forme de ce début de saison, les hommes de Franck Azéma devront élever le niveau d’un cran pour rivaliser, ils devront également s’inspirer de la défense toulousaine, la meilleure du championnat, pour éviter d’encaisser trop rapidement des points et courir après comme ils ont pu le faire sur leurs trois premiers voyages.

171006-kayser.jpg
 

A la croisée des chemins entre une équipe de Toulouse dont l’ambition sera de bien terminer ce premier bloc de Top 14 avant de prendre un peu de distance avec une Challenge Cup qu’ils découvriront à regret, et une équipe clermontoise qui voudra monter en puissance avant de se confronter aux meilleures écuries européennes, l’épilogue de cette septième journée de Top 14 sera des plus intéressants. « C’est rageant de penser que l’on aurait pu mieux faire » lors de ces premiers déplacements peste Damian Penaud. Une frustration qui pourrait bien se transformer en catalyseur d’un état d’esprit plus conquérant à l’export… début de réponse dimanche à 21 heures dans le jardin des « rouge et noir », invaincus cette saison sur leurs terres.