Portrait

de Sarcelles à Clermont, itinéraire d’un rugbyman doué !

image description

Grand espoir du rugby français au poste de troisième ligne aile, Judicaël Cancoriet fait son bonhomme de chemin depuis son arrivée au club, la saison dernière. Après 6 feuilles de match et 3 titularisations en 2015-16, il fait, à 20 ans, petit à petit sa place dans la rotation. Portrait…

C’est par le plus grand des hasards que le Rugby va croiser le chemin de ce gamin de Sarcelles. En allant chercher sa cousine chez sa « nounou », il fait la rencontre d’un dirigeant du club local (le mari de la nounou). Celui-ci parvient à convaincre Judicaël, à l’époque « un peu Bouboule » selon lui,  de venir essayer. Alors que « tout le monde joue au Football » dans le coin, le Rugby est un OVNI dans la vie de la cité. Pourtant, le mardi soir, c’est le ballon ovale qui rassemble le plus de monde en réunissant autour d’un repas « toujours convivial » les enfants de la cité. A 8 ans, après être passé par le Judo et le Karaté, Judicaël « accroche » et ne lâchera rien : sélections départementales, le pôle Espoirs du lycée Lakanal, Massy à partir des cadets, quelques sélections île de France pour finalement atterrir au Pôle France…le jeune garçon perce et progresse à vue d’œil. Sekou Macalou (Stade Français) accompagne son chemin des poussins de Sarcelles jusqu’à la Pro D2 avec Massy pendant que Yacouba Camara (Stade Toulousain) évolue avec lui sous les couleurs du Lycée Lakanal. Comme eux, tout le monde se rend bien compte que le maillot de Massy va vite devenir trop petit pour ses larges épaules qui ne demandent qu’à évoluer plus haut. Les prétendants sont nombreux, Judicaël choisit Clermont, par défi pour se mettre en danger. « La solution de facilité aurait été de rester près de Paris mais j’avais besoin de sortir de cette zone de confort, de me prouver quelque chose. »  « Je savais qu’en venant ici j’allais trouver la rigueur, le gout du travail… la performance aussi. » Pas une garantie de jouer mais une certitude d’être au bon endroit pour continuer d’apprendre et de progresser. « Ici, tu t’entraines avec des joueurs qui sont parmi les meilleurs du monde à leur poste et qui jouent chaque saison les premiers rôles dans toutes les compétitions. Tu ne peux qu’apprendre en accéléré ! » C’est ce que le jeune troisième ligne va faire durant sa première saison et même si quelques blessures viennent contrarier son année. « Franchement, la première année, je ne pensais pas être autant sollicité. Je savais que j’allais m’entrainer avec eux tout le temps et cela avait suffi à me convaincre de venir ici... tout le reste n’a été que du bonus ! »

« Ici tu as tout pour progresser et apprendre des meilleurs ! »

Dans une des troisièmes lignes les plus fournies du Top 14, Judicaël s’installe dans la rotation. Hyperactif et puissant, ses interventions défensives sont précises et il n’hésite pas à se proposer comme un porteur de balle puissant (déjà 2 essais cette saison). Comme le temps de jeu, la confiance progresse à son plus grand bonheur. « Cette année, je vois que j’arrive à enchainer quelques rencontres. Ma confiance a évolué que ce soit vis-à-vis du collectif, des coachs ou de moi-même. Je regardais cette équipe… je me rends compte, petit à petit, que je peux en faire partie. » Tout cela passe par du travail et encore du travail qu’il ne rechigne jamais à faire en plus pour progresser … et prouver aussi. « Au contact de ce groupe tu as envie de te dépasser. Porter ce maillot cela veut dire quelque chose, cela te donne aussi des devoirs pour le groupe. J’ai appris énormément de choses et je pense avoir progressé dans beaucoup de domaines, notamment sur la notion de deuxième effort qui m’était complètement inconnue ».
 

Les pieds bien sur terre, « Judi » sait d’où il vient et ne manque jamais une occasion de remonter à Sarcelles « discuter avec les copains, voir la famille ». « Pas question de parler Rugby… Ils savent que je suis heureux, pour le reste, ça ne les intéresse pas trop », rigole-t-il. Peu de chances que ces potes regardent le match demain après-midi, qu’importe les supporters auvergnats le feront pour eux et observeront la nouvelle sortie de Judicaël face à un des packs les plus massifs du championnat. Un nouveau défi que le jeune troisième ligne attend avec impatience…