En net progrès, le collectif retrouvé…

image description

Toulouse 28 – Clermont 18

Comptablement les Clermontois ne ramèneront rien de ce quatrième déplacement de la saison, pourtant celui-ci n’avait rien à voir avec les trois autres tant l’engagement des hommes de Franck Azéma fut à la hauteur du réalisme toulousain durant les 80 minutes de ce dernier match de la septième journée de TOP 14. A défaut de certitude, les Auvergnats pourront s’appuyer sur un collectif retrouvé pour préparer leur entrée en Coupe d’Europe.

171008-toulouse-2.jpg
 

Toulouse (stade Ernest-Wallon) temps frais, pelouse moyenne, environ 18 000 spectateurs.  Toulouse bat Clermont 28-18 (mi-temps : 17-13) Arbitrage de M.Ruiz

Clermont : 2 essais de Parra (36e) et Strettle (73e), un drop (11e), une pénalité (30e) de Lopez et un transformation de Parra.

Toulouse : 3 essais de Dupont (27e et 40e) et Holmes (43e), 3 pénalités (15e, 59e et 69e)   et 2 transformations de Ramos

Cartons jaune : Yato (58e, jeu dangereux), Fritz (72e plaquage sans ballon)

171008-toulouse-3.jpg
 

Clermont monte d’un cran !

Rien à voir avec les derniers déplacements, les hommes de Franck Azéma ont retrouvé le niveau d’engagement et d’intensité nécessaire pour exister à l’extérieur. Précis dans le jeu au sol et dominateurs au niveau de la zone d’affrontement, les « jaune et bleu » tiennent le ballon qu’anime à merveille un grand Morgan Parra. Tantôt avec ses avants au près, tantôt au large au la puissance d’Aurélien Rougerie fait de gros dégâts au milieu du terrain, l’ASM domine son sujet et Camille Lopez récompense la domination territoriale par un drop à la 11e minute. Toulouse réagit aussitôt par la botte de Ramos, après un premier raté à la toute première minute du match, mais c’est bien Clermont qui domine ce premier acte. Dans le bon rythme, à l’image de Fritz Lee, auteur de son meilleur match de la saison, les Clermontois sont dans le coup même si un contre toulousain va redonner l’avantage aux locaux. Huget déborde le long de la ligne de touche et profite d’un plaquage manqué pour jouer dans le dos de la défense asémiste. Dupont a bien suivi et conclue le mouvement des « rouge et noir » sous les poteaux. Qu’à cela ne tienne, Lopez claque en suivant une pénalité pour garder les siens au contact puis le troisième rideau clermontois se met en action avec une percée de Spedding qui fait une première différence. Aurélien Rougerie en remet une couche avant de transmettre à Falgoux qui s’effondre à quelques mètres de la ligne. Morgan Parra, en filou, se débarrasse des derniers défenseurs et transforme dans la foulée pour donner l’avantage aux Auvergnats. Un avantage qui ne va malheureusement durer que quelques minutes puisque Dupont répond à son homologue clermontois en profitant d’une erreur défensive auvergnate pour assurer le dernier relais et finir sous les poteaux de Clermont. A la pause, le Stade reprend les commandes 17-13.

 

Toulouse, le break dès la reprise !

Au contact durant toute la première période, les « jaune et bleu » sont cueillis à froid dès la reprise puisque Holmes se fait la malle au milieu de la défense auvergnate. Deux plaquages manqués facilitent son échappé qui se termine dans l’en-but visiteur. L’écart est maintenant fait pour les Toulousains qui gèrent en s’appuyant sur un Tekori colossal et un bon jeu au pied d’occupation. Les Auvergnats baissent de rythme dans une seconde période globalement moins enlevée que la première. A l’heure de jeu, Yato à peine entré en jeu, écope d’un carton jaune pour une charge jugée dangereuse. Le troisième ligne fidjien est exclu 10 minutes et Ramos de 50 mètres ajoute 3 points supplémentaires pour porter le score à 25-13 avant de récidiver 10 minutes plus tard (28-13 à la 69e). Les Auvergnats ne lâchent rien et continuent de pousser pour fragiliser la défense haut-garonnaise. A force de détermination, Clermont finira par la faire céder. Réduits à 14 après l’exclusion de Florian Fritz (exclu 10 pour un plaquage sans ballon), Clermont joue juste. Profitant de sa supériorité numérique, l’attaque de l’ASM, d’une passe sautée, offre à David Strettle une situation de duel le long de la ligne de touche. L’anglais, toujours aussi efficace, le remporte et inscrit le deuxième essai des siens. L’écart se réduit et les hommes de Franck Azéma auront bien quelques occasions de se rapprocher du bonus défensif mais quelques maladresses associées à la rigueur défensive du stade les en décourageront.

171008-toulouse-4.jpg
 

Le constat d’un quatrième déplacement stérile est probablement sévère pour une équipe auvergnate qui s’est retrouvée dans de nombreux secteurs sur la pelouse stadiste. En net progrès après ses trois premières sorties, l’ASM a mis les bons ingrédients pour exister en déplacement en se montrant agressive et déterminée. Il faudra les garder au Pays de Galles, la semaine prochaine et cette fois-ci concrétiser en ramenant un premier succès encore plus important qu’aurait pu être celui de ce soir.

 

Pour Clermont : 1.Falgoux, 2.Beheregaray, 3.Zirakashvili, 4.Van Der Merwe, 5.Vahaamahina, 6.Lapandry, 7.Cancoriet, 8.Lee, 9.Parra (cap), 10.Lopez, 11.Grosso, 12.Penaud, 13.Rougerie, 14.Strettle, 15.Spedding.
 

Remplaçants : 16.Kayser, 17.Kakabadze, 18.Jedrasiak, 19.Yato, 20.Laidlaw, 21.Septar, 22.Betham, 23.Slimani.

 

Pour Toulouse : 1.Pointud, 2.Ghiradini, 3.Aldegheri, 4.Maestri, 5.Tekori (cap), 6.Axtens, 7.Madaule, 8.Gray, 9.Dupont, 10.Holmes, 11.Koble, 12.Fickou, 13.Fritz, 14.Huget, 15.Ramos.

Remplaçants: 16.Marchand, 17.Mienie, 18.Faasalele, 19.Verhaeghe, 20.Bézy, 21.Poï, 22.Medard, 23.Van Dyk