« Face à Toulon, il faudra être consistant pendant 80 minutes pas 30 ! »

image description

« Trop pauvres collectivement et dans la construction », le constat de Franck Azéma avait été sans appel après la défaite face à Bordeaux, samedi dernier en ouverture du Top 14. Avant de recevoir les Toulonnais, qui ont, eux, démarré le Top 14 en trombe, Clermont a remis le bleu de chauffe pour trouver des solutions et présenter une prestation toute autre dans un Michelin qui sera comble pour les retrouvailles avec les « jaune et bleu ».

La défaite face à l’UBB a rendu « difficile le début de saison » selon Nick Abendanon, elle a surtout rajouté un peu de pression à la première réception de la saison au Michelin, dimanche prochain face au RCT (coup d’envoi à 16h50 en direct sur Canal +). Avec un calendrier épais (déplacement en suivant à la Rochelle et réception du CAB et du Racing), les Auvergnats n’ont déjà plus de temps à perdre comme le confirme l’arrière britannique. « Nous avons hâte de rectifier toutes les choses qui n’ont pas fonctionnées face à Bordeaux. Si l’on ajoute à cela le fait de retrouver le Michelin et nos supporters, je peux vous dire que tout le monde est très impatient d’être à dimanche pour le coup d’envoi. » Conscients que les « jaune et bleu » sont capables de bien mieux, la frustration est venue piquer l’effectif clermontois en ce début de semaine comme le confirme l’arrière des « jaune et bleu ». « Nous ne pouvons pas nous contenter de cela, il faut que nous soyons désormais capables d’appliquer en match tout ce que nous avons travaillé durant l’intersaison » Retrouver plus de construction et de maîtrise. On en revient au constat du coach clermontois au soir de la première journée.  

« La question est de savoir combien de temps il va nous falloir pour digérer le titre, 2 semaines, 2 mois, 6 mois ? »

« J’attends un gros match de l’équipe collectivement », souhaite Franck Azéma. « Mentalement, il faut que nous basculions sur autre chose. Je veux que l’équipe affiche de la consistance pendant 80 minutes et non 30 minutes comme elle a pu l’être face à l’UBB ». Un match plein : c’est ce qu’il faudra pour contenir une formation toulonnaise déjà bien lancée dans ce championnat par une victoire sans conteste face à la Section Paloise. « Le RCT cherche plus à jouer qu’ils le faisaient auparavant » constate le coach qui refuse de s’appuyer sur le match de préparation disputée il y a 3 semaines pour préparer cette rencontre. « Franchement, ce ne sera pas les mêmes joueurs, pas les mêmes enjeux… » « On connait les qualités de ces joueurs-là. Ils produisent un plus gros volume de jeu, c’est un constat, affirme Camille Lopez. Cela les rend encore plus dangereux ! » De quoi proposer une « belle affiche » pour les retrouvailles avec le Michelin selon l’ouvreur international qui rumine sa frustration pour la transformer en motivation. « Nous sommes frustrés par cette entame de saison, maintenant nous savons que nous n’avons pas trop le temps de papillonner, nous avons à cœur de lancer notre saison ! » Pour cela les Auvergnats devront oublier le succès de la saison passée et basculer sur leurs nouveaux objectifs. « C’est une réalité » constate Franck Azéma. « Le titre doit être digéré ! » « La question est de savoir s’il faut 2 semaines, 2 mois ou 6 mois ! » « On verra comment nous sommes capables de réagir pour rester dans la compétition ! » Si le championnat est encore très long, personne n’a envie de perdre trop de temps…