Ian Foster et Franck Azéma sur la même longueur d’onde !

image description

En Auvergne en ce début de semaine, Ian Foster, l’adjoint de Steve Hensen chez les Blacks, a rejoint le staff clermontois après la tournée automnale de son équipe.  L’entraineur des trois-quarts néo-zélandais, en charge de l’animation offensive, qui entretient des échanges réguliers avec Franck Azéma a ainsi animé quelques ateliers et partagé une semaine de vie avec le groupe « jaune et bleu ».

 

Les deux hommes s’étaient rencontrés, l’an dernier à la même époque, lorsque Ian Foster et Mike Cron (l’entraineur de la mêlée des All-Blacks) avaient rendu une première visite aux Auvergnats à l’initiative de Jono Gibbes. Depuis, de façon régulière, les deux entraineurs ont entretenu des échanges constructifs et cette deuxième visite au Michelin montre toute l’estime et le respect que ces deux adeptes du jeu de mouvement s’accordent. « Je suis toujours impressionné par l’ouverture d’esprit et l’humilité que Ian peut dégager » confie le coach des « jaune et bleu ». « Les Blacks sont les meilleurs du monde, mais il vient ici à Clermont à notre contact en se disant « qu’est ce que je peux apprendre de cette équipe ? De sa manière de fonctionner ? C’est une sacrée preuve d’humilité. D’autant plus qu’il n’est pas dans l’espionnage ou quelque chose comme cela. Ian est dans la recherche de ce qu’il pourrait apporter de plus à son équipe, un détail, un comportement, une manière de faire. Sa démarche est complètement portée sur le partage et c’est pour cette raison que ça marche et que nous n’hésitons pas à être complètement transparents et authentiques comme il peut l’être avec nous. » En début de semaine, Ian Foster a ainsi dirigé quelques ateliers ciblés sur les attitudes des joueurs dans les phases de contact, dans le positionnement, le tout sous le regard du coach clermontois.

« La démarche de Ian est basée sur le partage »

171201-foster-3.jpg
 

Au delà du terrain et de la technique pure, les échanges concerne également le management et la façon de garder en éveil un groupe d’une quarantaine de joueurs sur la durée de la compétition. Même si les contraintes des uns et des autres ne sont pas les mêmes, la philosophie est commune d’un hémisphère à l’autre et les deux stratèges se rejoignent sur leur manière de faire. « Franck porte une grande attention à chaque individu qui compose son groupe, reconnaît, Ian Foster. Il est toujours dans le désir d’apprendre, d’échanger, avec une grande exigence et le sentiment de pouvoir constamment progresser. C’est comme cela que nous travaillons également. Nous sommes aussi dans ce besoin de connaître d’autres formes de fonctionnement pour apprendre et progresser. » Au détour d’une conversation les deux hommes reconnaissent que dans leur manière de manager, ni l’un ni l’autre n’éprouve le sentiment de détenir la vérité. « C’est cela qui fait tout l’intérêt de notre job. La remise en questions doit être permanente », poursuit Franck Azéma. « Ai-je bien fait passer ce message ? Comment pourrai-je mieux faire comprendre cette notion ? Ai-je laissé trop de liberté ou mis trop de contraintes… » Un questionnement que les deux grands stratèges partagent avec l’objectif de tirer leur équipe vers le haut.

 

Des relations saines et authentiques entre les hommes et une ouverture d’esprit commune, voilà ce qui a rapproché l’entraineur des All-Blacks et de l’ASM Clermont Auvergne. Une reconnaissance qui est particulièrement valorisante du travail effectué en Auvergne aux yeux des Champions du Monde et référence absolue de notre sport…

171201-foster-2.jpg