L’ASM remporte l’épreuve de force et reprend la tête !

image description

Clermont 30 – Toulon 6

Un pack de fer et des trois-quarts de feu pour les « jaune et bleu » qui s’imposent avec le bonus offensif dans un match maîtrisé de bout en bout. Sûrs de leur défense (aucun essai encaissé) et toujours aussi fluides en attaque, les hommes de Franck Azéma surclassent le RCT en empochant un nouveau bonus offensif qui les propulse seuls en tête du Top 14 avant de reprendre leur route européenne, la semaine prochaine, à Bordeaux.

 

Clermont (Stade Marcel-Michelin) temps frais, pelouse excellente, 17 881 spectateurs

Clermont bat Toulon 30-6 (mi-temps : 15-3). Arbitrage de M.Brousset

Pour Clermont : 4 essais de Lopez (24e), Pénalité (40e), Fofana (66e), Lamerat (72e), 2 pénalités (10e et 51e) et 2 transformations de Parra

Pour le Rugby Club Toulonnais : un drop (1ère) de Bernard et une pénalité (48e) de O’Connor
Cartons jaunes : Gill (fautes répétées, 39e) et Kolelishvili (43e fautes répétées)

170108-asm-rct-2.jpg
 

La mêlée clermontoise souveraine !

Malgré un froid piquant, c’est sur une pelouse parfaite et dans un stade copieusement garni que le coup d’envoi de la rencontre face au RCT est donné. Pas le temps de s’installer que Pierre Bernard claque un drop pour mettre son équipe en tête au tableau d’affichage. Pas suffisant pour faire douter les hommes de Franck Azéma parfaitement entrés dans cette rencontre et rapidement dominateurs sur tous les points de contact. Patiemment, sous la baguette d’un très bon Morgan Parra, les avants clermontois prennent le dessus sur leurs adversaires en confisquant le ballon. Les Toulonnais subissent, reculent à l’image de leur mêlée démontée par le pack montferrandais. Une pénalité du demi de mêlée clermontois met les deux équipes à égalité avant que les « jaune et bleu » ne mettent un nouveau coup d’accélérateur par leur paire de centres. Le tandem Fofana – Lamerat, intenable, fait les pires misères à la défense toulonnaise déstabilisée par la sortie rapide de Pierre Bernard. Le tempo est trop élevé pour le RCT qui met un genou à terre lorsque Morgan Parra envoie son coéquipier Camille Lopez prendre le meilleur sur les derniers défenseurs varois le long de la ligne de touche. Un essai tout en détermination de l’ouvreur international qui se défait de 3 défenseurs pour aplatir le premier essai des siens. (8-3 à la 24e). Toulon n’a pas de ballon et pas plus de solutions pour venir mettre en danger les Montferrandais dans leur camp. L’ASM avance dans cette mi-temps comme un rouleau compresseur sur un chantier et après quelques secousses des trois-quarts auvergnats (avec encore une fois une superbe prestation de Toeava), le gros prennent les choses en mains. Plus puissants, plus mobiles et mieux organisés, ils s’installent dans les 22 varois pour cette fin de premier acte. Sûr de leur conservation et de leur force, le paquet d’avant clermontois pousse son rival à la faute et Gill doit quitter ses camarades. Déjà ultra dominatrice à égalité numéraire, la mêlée auvergnate passe par-dessus celle du RCT au moment où la sirène retentit. Sans hésiter Monsieur Brousset file sous les poteaux pour un essai de pénalité mérité qui permet aux « jaune et bleu » de virer en tête 13 à 3.

170108-asm-rct-3.jpg
 

Une défense imperméable, une attaque réaliste !

 Alors qu’ils n’ont pas eu l’occasion de proposer grand-chose lors des 40 premières minutes, les Toulonnais débutent cette seconde période avec de meilleures intentions. Les voilà dans le camp asémiste pour un bras de fer imposé dans l’épreuve des ballons portés, mais rien n’y fait …Clermont résiste et ne cède rien, si ce n’est un joueur exclu 10 minutes pour fautes répétées. Les Varois insistent mais la défense auvergnate, même en infériorité numérique, est en place et rend coup pour coup. Après 5 bonnes minutes de rentre-dedans stérile, le RCT se résigne et décide de tenter la pénalité (15-6 à la 48e). Beaucoup d’efforts pour 3 petits points que les Auvergnats regagnent aussitôt après un excellent pressing de Toeava. C’est le moment d’ouvrir le banc pour les Toulonnais qui cherchent un second souffle qu’ils ne trouveront jamais. Les entrées de Guirado, Suta, Fernandez Lobbe, Chiocci ou Bastareaud n’y changeront rien, Clermont reste maître de la conquête et des zones de contact. Damien Chouly, encore exemplaire ce soir notamment dans le domaine défensif continue d’imposer une pression incessante sur des Toulonnais paralysés qui bafouillent leur Rugby. Wesley Fofana en profite pour intercepter une passe de O’Connor dans les 22 mètres de l’ASM s’offrant ainsi une course folle de 80 mètres. L’essai validé par l’arbitrage vidéo donne le bonus offensif à son équipe peu après l’heure de jeu. Le coaching de Franck Azéma accentue encore la domination des siens qui inscrivent en fin de match un dernier essai pour sécuriser leur bonus. C’est Morgan Parra, qui arrache la munition des mains du géant géorgien Gorgodze, initiant ainsi une action qui va balayer le terrain de long en large pour faire briller les trois-quarts. Toeava et Nakaitaci jouent le surnombre pour Rémi Lamerat qui plonge en bout de ligne pour un contre d’école qui clôture le tableau d’affichage sur un score sans appel de 30-6.

170108-asm-rct-4.jpg
 

Intraitables en défense et dominateurs en conquête, les hommes de Franck Azéma ont paralysé leurs adversaires par un engagement de tous les instants. La mêlée auvergnate souveraine a véritablement porté le jeu de son équipe et permis aux trois-quarts de s’exprimer de la plus belle des manières en inscrivant 3 essais tout en justesse. Grâce à cette victoire bonifiée, les Auvergnats reprennent seuls la tête du Top 14 et marquent les esprits avant de retrouver la Coupe d’Europe où ils auront la prochaine quinzaine pour valider leur ticket pour les quarts de finale.

170108-asm-rct-5.jpg
 

Pour l’ASM Clermont Auvergne
1.Chaume, 2.Ulugia, 3.Zirakashvili, 4.Van der Merwe, 5.Iturria, 6.Chouly (cap), 7. Kolelishvili, 8. Lee, 9. Parra, 10. Lopez, 11.Planté, 12.Fofana, 13.Lamerat, 14.Nakaitaci, 15.Toeava.
Remplaçants : 16.Kayser, 17.Debaty, 18.Jedrasiak, 19.Yato, 20.Radosavljevic, 21.Stanley, 22.Spedding, 23.Jarvis.

Pour le Rugby Club Toulonnais
1.Fresia, 2.Orioli, 3.Saulo, 4.Gorgodze, 5.Rebbadj, 6.Gill, 7.Kruger, 8.Vermeulen, 9.Tillous Borde, 10.Bernard, 11.Clerc, 12.Nonu, 13.Mermoz, 14.Aranda, 15.O’Connor

Remplaçants : 16.Guirado, 17.Chiocci, 18.Suta, 19.Fernandez Lobbe, 20.Bastareaud, 21.Habana, 22.Pelissie, 23.Chilachava