« La fierté d’avoir toute l’Auvergne derrière nous ! »

image description

Fiers de représenter la France et leur Région dans le dernier carré européen, les Clermontois partagent la même impatience à l’idée d’aller se confronter aux Irlandais du Leinster dans un stade Gerland où l’ambiance promet d’être aussi exceptionnelle que celle de Saint-Etienne en 2015 au même stade de la compétition. Extraits de la conférence de Presse…

Morgan Parra  « Nous éprouvons surtout du plaisir et de la fierté d’être les derniers représentants français. Nous avons gagné le droit d’être dans le dernier carré, désormais nous devons nous lâcher et tout donner pour gagner ce match grâce à une énorme détermination. Le Leinster revient en demi-finale. Ils possèdent des joueurs très expérimentés comme Sexton, Heaslip, leur paire de centres ou le pilier qui fut la révélation du dernier tournoi. Ils vont venir avec de grosses intentions. Nous avons eu la chance de vivre un grand moment à Saint Etienne, l’engouement populaire n’est pas un gage de réussite, mais cela va nous pousser. Nous aurons toute une Région derrière nous et nous ferons tout pour répondre présent ! »

« Il n’y a qu’un seul résultat important en avril : celui de dimanche à Gerland ! »

Camille Lopez « Il y a beaucoup d’excitation dans le groupe, nous avons tous hâte d’être à dimanche mais il est important de bien gérer cette semaine pour garder ce qu’il faut d’intensité pour livrer le meilleur au moment du coup d’envoi. Le Leinster est une équipe très bien organisée qui se rapproche beaucoup de ce que fait l’Irlande au niveau international. Ils ont les mêmes systèmes de jeu et ont une énorme régularité. Il ne faut pas que nous attendions leurs erreurs pour aller chercher la victoire mais que nous soyons capables d’imposer notre façon de jouer. Nous avons peut-être été irréguliers lors de ce dernier moi mais franchement, il n’y a qu’un seul résultat important en avril : celui de dimanche à Gerland ! Nous avons fait une bonne campagne européenne qui nous a permis de jouer au Michelin face à Lyon avant de gagner le droit d’affronter le Leinster à Lyon. Il n’y a pas de question à se poser. Pour aller au bout, le chemin est simple, il faut aller tout droit et passer sur tout le monde ».

Rémi Lamerat : « J’ai signé à Clermont en espérant vivre des matches comme celui qui nous attend, dimanche à Gerland. La pression monte forcément mais ce n’est que de la pression positive et du plaisir. Il n’y a pas de stress nous devons nous appuyer sur nos certitudes et la confiance que nous accumulons depuis le début de la campagne européenne. Nous aurons face à nous un adversaire remarquable avec une équipe irlandaise qui a une précision chirurgicale dans ses lancements de jeu avec de nombreux joueurs talentueux pour les réaliser. Comme l’équipe d’Irlande, nous savons ce qu’ils vont faire mais ils le font tellement bien qu’il est difficile de les contrer. »

Arthur Iturria « C’est agréable de sentir ces moments approcher. Le groupe possède beaucoup d’expérience et de maturité. Même si je suis encore un jeune joueur, je suis très bien entouré et comme tout le monde c’est avec beaucoup de motivation et d’envie que j’attends cette rencontre qui sera d’un tout autre niveau que le Championnat. L’ambiance à Saint-Etienne était extraordinaire, ceux qui n’ont pas connu cela ont hâte de pouvoir vivre un tel moment. Pour en profiter pleinement, il faudra être capable de faire ce qu’il faut sur le terrain. Les joueurs du Leinster sont méthodiques et très précis, nous devrons parvenir à mettre la main sur le rythme de la rencontre et à les mettre à mal sur des choses qu’ils maîtrisent moins bien. »

Damien Chouly « Nous sommes en début de semaine et nous sommes encore entre excitation et méfiance. Il va falloir avancer dans cette semaine de préparation en apportant de plus en plus de lucidité et de précision dans tout ce que nous allons entreprendre. Il sera aussi important d’appréhender l’atmosphère particulière de ce match. Ce sera surement une ambiance comparable à celle de Saint-Etienne, il y a deux saisons, la meilleure que j’ai eu la chance de vivre avec l’ASM. Nous savons que le public sera derrière nous mais nous devons être moteurs dans cela. A nous de faire ce qu’il faut sur le terrain pour que cette pression populaire pousse derrière notre équipe. En attendant le coup d’envoi de la rencontre, il faut canaliser cette pression et rester concentrés sur ce que nous aurons à faire le jour j. Pour que ce soit un grand moment, il faut se donner les moyens d’aller chercher ce que nous voulons à la fin des 80 minutes. »