La « Yellow Army » recrute en Ecosse !

image description

Depuis le milieu de la semaine, la capitale écossaise se colore de touches « jaune » et d’une bonne humeur contagieuse. De petits groupes, qui deviendront, demain, bien plus gros, animent la ville et tentent, si besoin en est, de recruter de nouveaux membres au passeport écossais pour la finale de demain. Nous sommes partis à leur rencontre…

 

Facilement reconnaissables aux alentours de la Fan Zone située à Castle Road en plein centre d’Edimbourg, les supporters auvergnats arborent fièrement leurs maillots et autres écharpes montferrandaises. Pourtant, le premier groupe en provenance de Montluçon aurait (presque) pu passer inaperçu tellement l’effort de camouflage avait été travaillé. Kilts, chaussettes en laine et béret écossais, il n’y a qu’un briquet de l’ASM dépassant d’un polo personnalisé pour cet évènement qui vient trahir l’origine des joyeux drilles. « Nous ne sommes pas à notre coup d’essai, nous en sommes à notre 5ème finale de Champions Cup » Le petit groupe parfaitement organisé a posé ses bagages en Ecosse, mercredi, et profite de la tranquillité de la capitale écossaise pour s’essayer à la culture locale. Une culture qu’ils qualifient « d’onctueuse » « brune ou blonde, ça dépend des pubs » rigole la bande à David qui a pris la casquette d’organisateur pour cette bande de copains qui sera bien évidement dans les tribunes de Murrayfield demain en milieu d’après-midi. Eux sont venus en avion, mais en croisant d’autres supporters montferrandais eux aussi arrivés bien plus tôt dans la semaine, ils nous racontent le périple de deux copains « qui arriveront demain en Van après un départ jeudi du sud de l’Auvergne avec une vingtaine d’heures de route sans compter la traversée de la Manche pour rejoindre Edimbourg. Eux, aussi, sont organisés, « ils dorment dans leur camionnette et partent avec quelques boites de Cassoulet dans le coffre » : Original ! Au moins autant que ces trois « frères », main dans la main, qui arpentent les rues écossaises avec des tenues de « moines arvernes » comme ils disent. En prêchant la bonne parole « jaune et bleu », ils jurent avoir procédé à toutes les invocations et prières possibles pour que « cette année soit la bonne » comme une pancarte portée autour du cou, l’espère. Des déguisements qui envoient voler en éclats la barrière de la langue et rassemblent autour de bons moments de rigolade que les trois moines, débarqués d’Issoire ce matin, entretiennent.  

170512-supporters-2.jpg
 

Plus classiques, les fidèles Arvernes de Lutèce, mais tout aussi chaleureux, sont bien présents en Ecosse. Un groupe est arrivé ce matin, d’autres les rejoindront demain. Ces éclaireurs profitent de leur avance pour convaincre les locaux de se joindre à eux, demain, au moment de choisir l’équipe à soutenir. Encore quelques emplettes à effectuer pour charmer les locaux, la bande habituée aux voyages (ils étaient à Lyon les deux semaines consécutives, à Bayonne et bien sûr à Lille et Paris ) sait parfaitement comme s’y prendre pour « recruter ». « Il nous faut trouver des Kilts pour être parfaitement dans le bain de cette finale. Ensuite, nous iront nous mêler à la foule de la Fan Zone pour passer un bon moment »… Et véhiculer cette belle image de convivialité et de respect qui fait la force de la Yellow Army et la fierté de notre club.  Avec leurs drapeaux et écharpes comme bâtons de pèlerinage, ils commencent le travail pour demain et recrutent à tour de bras (et de bars) des fidèles d’un jour. Murray, le parton d’un PUB de la rue piétonne voisine fera partie de ceux-là « Franchement, ils ne vont pas avoir beaucoup de mal à convaincre les Ecossais de soutenir l’ASM. D’abord parce que Clermont est une équipe qui a une très belle image en Ecosse, et en Europe de façon générale, grâce au jeu qu’elle produit et à la sympathie des supporters qu’elle déplace et aussi parce que les Saracens sont des Anglais, alors nous les Ecossais, nous soutiendrons Clermont ! »

170512-supporters-3.jpg
 

Depuis le milieu de la semaine, la « Yellow Army » recrute en local et quand on voit la volonté des petits groupes actifs dans la capitale écossaise, et le renfort attendu demain dès la première heure, on peut espérer un large engouement de Murrayfield en faveur des « jaune et bleu ». Une première bataille qui ne devrait pas échapper aux Auvergnats…