« Le Stade Français est toujours capable de tout et n’importe quoi ! »

image description

Une semaine après le premier bloc de Champions Cup que les Clermontois ont parfaitement maîtrisé en empochant neuf des dix premiers points possibles, ils retrouvent le Championnat lors de la réception du Stade Français, samedi à 20h45 sur la pelouse du Michelin. L’objectif sera de confirmer la bonne dynamique européenne et de l’exporter au Top 14.

Les deux premiers matches de la compétition européenne sont déjà dans le rétroviseur des « jaune et bleu » pourtant le coach, Franck Azéma compte bien se servir de « l’élan de la Champions Cup » pour définitivement sortir de cette première période de Top 14 qu’il juge « moyenne ». Après un début de championnat poussif, il souhaite désormais « trouver un équilibre dans le jeu » de son équipe. « Nous avons encore besoin d’avoir plus de liant entre nos lignes, de tenir plus le ballon pour nous procurer plus d’opportunités que nous en avons eues jusqu’à présent. » Le constat est partagé par l’ensemble des joueurs comme le confirme Rabah Slimani « Nous sommes tout à fait conscients que nous avons eu du mal à démarrer cette saison. Maintenant que c’est chose faite, il faut continuer de s’investir comme nous le faisons pour garder la dynamique européenne. » La conquête retrouvée lors de la dernière quinzaine, Clermont devra, toutefois, faire sans ouvreur de métier pour cette rencontre puisqu’en plus du forfait de Camille Lopez victime d’une fracture du péroné samedi, Franck Azéma a confirmé celui de Patricio Fernandez (victime d’une lésion musculaire au mollet). Le coach clermontois aura ainsi le choix de reconduire Morgan Parra en dix ou de faire appel aux arrières, Isaia Toeava et Scott Spedding, qui restent deux solutions plausibles.

La rencontre sera forcément particulière pour Rabah Slimani qui affrontera pour la première fois ses anciens coéquipiers. « Quand tu démarres et tu passes autant de temps dans un club, tu imagines toujours que ce sera le club d’une vie. C’est rarement le cas, et cela fait partie de la carrière d’un sportif. Désormais, je suis Clermontois et ce sont bien les couleurs de l’ASM que je défendrai samedi soir, même si cela sera probablement un peu bizarre ». Outre le cas personnel, le droitier tricolore connait parfaitement cette équipe du Stade Français et sait mieux que quiconque qu’elle peut avoir un caractère imprévisible d’où la méfiance nécessaire avant sa réception. « Même s’ils sortent d’une période européenne compliquée, je sais que cette équipe est toujours capable de faire un coup, comme ils ont pu le faire à Pau, il y a quelques semaines. A nous d’être vigilants et de continuer à s’accrocher afin de monter dans le bon wagon. » Pour ne pas rester à quai, les hommes de Franck Azéma n’auront pas d’autre solution que d’aligner une troisième victoire consécutive et de conserver leur invincibilité à domicile face à une équipe parisienne qui aura probablement à cœur de faire oublier sa quinzaine européenne le plus rapidement possible.