Les Clermontois ne croient pas à la thèse d’un Racing abattu !

image description

L’épaisseur du calendrier qui attend les Auvergnats promet de belles semaines aux supporters « jaune et bleu » qui verront se succéder Racingmen, Toulousains et les Anglais des Harlequins pour un triptyque alléchant qui en dira long des ambitions auvergnates pour cette fin de saison. Le premier volet se déroulera dans un stade Marcel-Michelin plein comme un œuf, face à des Racingmen doublement revanchards et désormais totalement focalisés sur leur objectif de qualification pour les phases finales.

Une semaine après leur victoire face aux Saints de Northampton, le calendrier des Auvergnats ne permet pas vraiment de souffler et encore moins de se reposer sur ses lauriers puisque avant de retrouver la demi-finale du Challenge Cup, les hommes de Franck Azéma devront affronter les Racingmen (au Michelin) puis les Toulousains (sur la pelouse du Stadium), deux gros morceaux pour une montée en puissance idéale avant un nouveau match éliminatoire. « Le calendrier ne nous permet pas de nous éterniser sur notre qualification en Challenge », confirme le directeur sportif des « jaune et bleu ». «Nous devons basculer rapidement sur le championnat et mettre beaucoup de sérieux dans notre préparation pour délivrer une grosse performance dimanche face à une équipe redoutable et très bien organisée. » Pour gérer les deux compétitions, le coach clermontois pourra compter sur un effectif toujours aussi compact et solidaire qu’il continue de manager d’une main de maître afin de mobiliser tout le monde. « Tout l’effectif doit être sur le pont pour cette fin de saison, nous récupérons progressivement les joueurs de l’infirmerie et nous essayons de répartir le temps de jeu. Tout le monde joue sa partition et pour l’instant la joue bien, nous aurons besoin de tout le monde pour continuer d’être performants sur les deux tableaux le plus longtemps possible. » De la performance, il devrait en être questions dès cette semaine avec une opposition très solide des Racingmen actuellement quatrièmes du classement et toujours sous la menace d’une concurrence féroce pour la qualification (4 points d’avance seulement sur les Rochelais, septièmes). « C’est une équipe qui possède depuis longtemps une très grosse défense et une conquête solide, ils ont désormais des joueurs qui ont beaucoup de dextérité dans le maniement de balle : ils seront redoutables. »

Un bloc de 3 matches très solide !

Quant à savoir l’état d’esprit dans lequel les « ciel et blanc » se présenteront sur la pelouse du Michelin, une semaine après leur élimination, personne ne se fait de souci pour eux du côté clermontois malgré les nombreux articles relatés par les Médias. Camille Lopez se souvient d’ailleurs d’une situation similaire en 2015 où dans la peau des Racingmen (après la déception d’une finale de Coupe d’Europe perdue) les Auvergnats s’étaient remobilisés pour aller chercher une victoire importante pour la qualification. « Nous avions su réagir, il y a quelques saisons, je ne vois pas pourquoi les Racingmen en seraient incapables. Je pense plutôt qu’ils seront doublement revanchards : de leur élimination en Coupe d’Europe mais aussi de notre victoire à l’U Arena (17 à 40) en début de saison, et s’ils peuvent nous rendre la monnaie de notre pièce, ils ne s’en priveront pas. Ils vont avoir une belle occasion de se remobiliser sur le championnat dans un match à l’extérieur sans grosse pression, il va falloir que nous soyons très vigilants et appliqués. » Franck Azéma balaye également d’un revers de la main toute sinistrose adverse. « Franchement je ne vois pas pourquoi ils seraient si abattus, ils viennent de perdre un match de très haut niveau, d’un point, face à une équipe de Toulouse dont on sait l’état de forme actuel. Cela n’a rien de traumatisant, ils n’ont pas pris 40 points. Je comprends qu’il puisse y avoir de la déception, c’est le lot de toutes les équipes ambitieuses au moment où l’aventure s’arrête. C’est la même chose dans le Top 14, il y a 14 équipes qui veulent soulever le Brennus, il y aura 13 déçus » C’est la règle du jeu et c’est aussi probablement l’un des leviers de motivation que les coachs utilisent sur leurs effectifs lorsqu’il reste une compétition à disputer. « Bien sûr, c’est un levier que tout le monde actionne. Nous ne nous faisons aucune illusion, les hommes du Racing seront, dès cette semaine, mobilisés sur le championnat et nous allons assister à un match de très haut niveau. »

Les supporters clermontois connaisseurs ne s’y sont d’ailleurs pas trompés puisque les places pour ce choc ont rapidement trouvé preneurs. Le Michelin sera à guichets fermés pour la réception du Racing et l’ambiance promet à nouveau d’être bouillante dans l’arène clermontoise où la Yellow Army devrait pousser fort derrière son équipe à la conquête d’un nouveau succès qui pourrait ouvrir, en grand, les portes des demi-finales bordelaises…