Les Saracens dominateurs conservent leur titre !

image description

Impressionnants de maîtrise et d’efficacité, les Saracens en tête au tableau d’affichage de bout en bout de la rencontre conservent leur titre de champions d’Europe. Les Clermontois qui n’ont pas à rougir de leur performance se seront battus avec une engagement de tous les instants mais tombent face à une équipe anglaise au dessus, sur la pelouse de Murrayfield. Les hommes de Franck Azéma ont désormais 15 jours pour digérer, rebondir et se remobiliser pour les demi-finales du Top 14.

 

Edimbourg (Murrayfield Stadium) temps couvert, pelouse excellente, environ 50 000 spectateurs.  Saracens bat Clermont 17-28 (mi-temps : 12-7) Arbitrage de M.Owens (PdG)

Clermont : 2 essais de Lamerat (27e) et Abendanon (52e), une pénalité (59e) et 2 transformations de Morgan Parra.

Saracens : 3 essais de Ashton (13e), Kruis (22e) et Goode (73e), 2 pénalités  (50e et 70e) et 3 transformations de Owen Farrell.

170513-saracens-2.jpg
 

Etouffés d’entrée par l’étau anglais

A peine entré sur la pelouse écossaise, Clermont doit se fader deux énormes séquences défensives et il faut tout l’engagement et l’organisation clermontoise pour repousser les premiers assauts anglais. Dans leur style, les Sarries occupent grâce à un jeu au pied précis et mettent une énorme pression sur les Auvergnats. Les mains de Vahaamahina sont précieuses, mais à force de subir, les pénalités se multiplient. Sur un avantage, les Sarries trouvent une solution en jouant dans le dos de la défense lorsque Goode s’intercale avant de déposer un coup de pied dans le fond du terrain. Chris Ashton est le plus rapide et permet aux siens de prendre un avantage qu’ils ne lâcheront jamais. Au plus fort de la domination anglaise, Clermont ne sort plus de son camp, et après un nouveau pilonnage en règle, Kruis arrivé après une bonne quinzaine de temps de jeu, finit par faire exploser le dernier verrou défensif auvergnat.  C’est alors que les hommes de Franck Azéma vont revenir dans la rencontre et enfin s’installer dans les 22 mètres des Sarries. Avec 12 points de retard, Clermont choisit la pénal-touche et met le pack adverse en difficulté. La mêlée qui suivra sera une rampe de lancement de choix pour les centres auvergnats qui font la différence. Après une première fixation d’Aurélien Rougerie, Remi Lamerat remet une deuxième couche de puissance et plonge dans l’en-but anglais. Clermont est relancé à l’approche de la mi-temps. Camille Lopez permet d’entretenir l’espoir en rattrapant une interception de Wray qui partait droit à l’essai sans la course de repli de l’ouvreur tricolore qui permet aux siens de tourner avec 5 points de retard.

170513-saracens-4.jpg
 

Les Saracens toujours devant

Rapidement privé de Sébastien Vahaamhina (45e) et de son énorme activité dans le jeu au sol, les Clermontois vont pourtant continuer à s’accrocher, mais la maîtrise reste du côté anglais et les petites erreurs se payent cash. Un en-avant offre une munition de plus aux Sarries qui après avoir gardé le ballon sur 10-15 temps de jeu mettent les auvergnats à la faute et Farrell à nouveau face aux perches pour trois points supplémentaires (7-15 à la 50e). La réaction d’orgueil des « jaune et bleu » ne se fait pas attendre puisque sur l’action suivante, une relance initiée par Spedding va permettre à Clermont de jouer dans le désordre et de remonter tout le terrain. L’arrière est parfaitement relayé par Damien Chouly, auteur d’une nouvelle performance exemplaire. Le capitaine auvergnat décale Yato qui fixe Farrell et transmet à Abendanon qui s’offre un sprint de 30 mètres en direction des poteaux anglais. Après la transformation de Parra, Clermont n’est qu’à un petit point des Saracens. Mais, une nouvelle petite erreur sur le renvoi permet à Farrell de remettre un peu de distance (14-18). Qu’importe les Auvergnats, et leur mêlée, reviennent une fois de plus au contact grâce à la réponse de Parra à Farrell. A l’heure de jeu les Sarries augmentent encore en intensité et reviennent dans les 22 mètres clermontois. La charnière sauve la baraque, d’abord Lopez en coupant un surnombre gagnant, puis sur la mêlée suivante Morgan Parra se jette avec Abendanon sous Vunipola. Malheureusement ce n’est que repousser l’échéance puisque après un nouveau travail de sape colossal le surnombre est évident sur les extérieurs et les Sarries le jouent à la perfection envoyant Goode derrière la ligne d’essai. Le break est fait et sera confirmé quelques minutes plus tard par Farrell qui concrétise un dernier ballon gratté par sa défense.

 

Impressionnants du début à la fin de la rencontre, les Saracens n’ont rien volé de leur victoire qui leur permet de lever une deuxième fois de suite la Champions Cup. Clermont devra se remobiliser dans les 15 jours à venir pour aborder avec ambition l’autre compétition le Top14 et les demi-finales marseillaises.  

170513-saracens-3.jpg
 

Pour Clermont : 1.Chaume, 2.Kayser, 3.Zirakashvili, 4.Iturria, 5.Vahaamahina, 6.Chouly (cap), 7.Yato, 8.Lee, 9.Parra, 10.Lopez, 11.Abendanon, 12.Lamerat, 13.Rougerie, 14.Strettle, 15.Spedding.
 

Remplaçants : 16.Ulugia, 17.Falgoux, 18.Jarvis, 19.Jedrasiak, 20.Lapandry, 21.Radosavljevic, 22.Fernandez, 23.Penaud.

 

Pour les Saracens : 1.M.Vunipola, 2.George, 3.Kock, 4.Itoje, 5.Kruis, 6.Rhodes, 7.Wray, 8.B.Vunipola, 9.Wigglesworth, 10.Farrell, 11.Wyles, 12.Barritt (cap), 13.Bosch, 14.Ashton, 15.Goode.

Remplaçants : 16.Brits, 17.Lamositele, 18.Du Plessis, 19.Hamilton, 20.Burger, 21.Spencer, 22.Lozowski, 23.Taylor.