Montpellier se relance pour une place dans les deux !

image description

Dominés dans l’engagement et la dimension physique, les Clermontois concèdent leur première défaite de la saison au Michelin face à des Héraultais beaucoup plus inspirés et efficaces qu’ils ne l’avaient été la semaine dernière face aux Lyonnais. Les hommes de Franck Azéma restent les dauphins des Rochelais pendant que les joueurs de Jake White se rapprochent et ne sont plus qu’à 3 longueurs…

170312-mhr-3.jpg
 

Clermont (Stade Marcel-Michelin) temps doux, pelouse excellente, 16 338 spectateurs

Montpellier bat Clermont 19-28 (mi-temps : 6-17). Arbitrage de M.Attalah

Pour Clermont : 1 essai de Strettle (54e), 1 pénalité (23e, 27e, 49e et 66e) et 1 transformation de Parra

 

Pour Montpellier : 4 essais de Tomane (13e), Nagusa (16e) B.Du Plessis (40e) et Fall (61e), 1  pénalité (60e) , un drop (75e) et une transformation de Steyn

Cartons jaunes : Guillamon (fautes répétées 69e)  

 

Clermont cueillis à froid par deux essais du MHR

Raphaël Chaume avait prévenu durant la semaine, « ils nous rendent 10kg à tous les postes » Une réalité que les Héraultais ne vont pas tarder à mettre en œuvre en gagnant dès le coup d’envoi la zone d’affrontement. Dans le sillage d’un Jacques Du Plessis monstrueux, le pack de bucherons montpelliérains marque son territoire et s’installe dans le camp auvergnat. La domination du MHR est rapidement concrétisée par un premier essai de Tomane consécutif  à un rebond capricieux. Même si l’essai est entaché d’un plaquage en l’air sur Abendanon, le MHR prend logiquement l’avantage dans un début de rencontre tout à leur avantage. La preuve sur l’action suivante, les hommes de Jake White sont en pleine confiance et Fall relance de ses 22 mètres. Le jeune Reilhac assure le relais et décale Nagusa qui remonte toute le terrain au milieu d’une défense auvergnate aux abonnés absents. Après un quart d’heure et une entame 100% héraultaise, Clermont pointe à 10 points derrière et va trainer ce faux départ comme un véritable boulet. Pris par la dimension physique des hommes de Jake White, les avants auvergnats s’épuisent dans le petit périmètre et ont de grandes difficultés à trouver le bon rythme et jouer des ballons rapides. Morgan Parra a beau se multiplier (en grattant même quelques ballons) et en cornaquant son paquet d’avants, le pressing montpelliérain est supérieur à l’envie auvergnate. Seule la mêlée de l’ASM domine sa rivale et permet à l’équipe de souffler et d’éloigner le danger. Dans les phases de ruck, l’envie débordante des Héraultais les poussera à concéder quelques pénalités que le chef d’orchestre auvergnat passera entre les perches pour réduire la marque (6-10 à la demi-heure de jeu), mais la domination physique des visiteurs marquent au fer rouge la défense auvergnate en concrétisant, à la sirène, un ballon porté par Du Plessis, après plusieurs tentatives infructueuses. A la pause, les hommes de Jake White mènent de 6 à 17.

170312-mhr-2.jpg
 

Une bonne mêlée et un excellent Parra ne suffisent pas…

A la reprise, alors que Clermont court après le score, un vent glacial passe dans le Michelin lorsque Tomane file tout seul aplatir son deuxième essai personnel. Heureusement pour Clermont, il sera refusé pour un en-avant en début d’action. Le KO est passé tout près. L’ASM relève la tête, par l’intermédiaire de son demi de mêlée qui ne s’affole pas et aiguille avec justesse les offensives de son équipe. Face aux perches, Morgan reste de marbre et aligne une troisième réussite qui remet Clermont dans le coup d’autant que Penaud déchire le rideau héraultais en suivant. La nouvelle génération montferrandaise fait des dégâts puisque Cancoriet arrive lancé comme une balle pour faire reculer un peu plus les hommes de Jake White qui, fixés dans l’axe, sont en retard sur les extérieurs où David Strettle inscrit le premier essai de son équipe. Parra transforme et Clermont n’est plus qu’à un petit point peu avant l’heure de jeu. On croit le match relancé mais les hommes de Jake White ne l’entendent pas de cette oreille et reprennent presque aussitôt les commandes de la rencontre d’abord par une pénalité de Steyn qui règle enfin la mire après 3 échecs puis en suivant par une nouvelle réalisation de Fall qui, grâce à une nouvelle longue passe éliminant toute la défense clermontoise, file derrière la ligne d’en-but et redonne le bonus offensif à son équipe. Les Auvergnats sont dans le dur, malgré le soutien constant de leur public, et ne parviennent toujours pas à avancer dans la zone d’affrontement. Le troisième rideau, impuissant, bute sans cesse sur une défense héraultaise dominatrice. Morgan Parra aura beau poursuivre son sans faute en claquant une quatrième pénalité, Steyn lui répond quelques minutes plus tard par un drop opportuniste qui garde Clermont à distance respectable. Il reste 5 minutes et de trop nombreuses imprécisions ou erreurs auvergnates bruleront les dernières munitions. Montpellier s’impose logiquement dans une rencontre dominée de la tête et surtout des épaules…

170312-mhr-4.jpg
 

Clermont s’incline au Michelin pour la première fois de la saison face à une équipe héraultaise redoutablement armée pour le défi physique. Les hommes de Franck Azéma laissent s’échapper le Stade Rochelais qui reste le dernier club du Championnat invaincu sur sa pelouse après 20 journées. Les Auvergnats restent seconds pendant que Montpellier profite de la victoire bonifiée pour se relancer et venir chatouiller les Auvergnats qui n’ont plus que 3 petits points d’avance. Un matelas bien amoindri qu’ils devront conserver en se remobilisant la semaine prochaine face à des Palois (4ème) invaincus depuis la 12ème journée de championnat.

170312-mhr-5.jpg
 

Pour l’ASM Clermont Auvergne
1.Chaume, 2.Kayser, 3.Zirakashvili, 4. Timani, 5.Van Der Merwe, 6.Cancoriet, 7. Lapandry, 8. Lee, 9. Parra (cap), 10. Brett, 11.Grosso, 12.Penaud, 13.Rougerie, 14.Strettle, 15. Abendanon.
Remplaçants : 16.Ulugia, 17.Falgoux, 18.Iturria, 19.Chouly, 20.Radosavljevic, 21.Stanley, 22.Tuicuvu, 23.Jarvis.

Pour le Montpellier Héraut Rugby
1.Fichten, 2.Du Plessis, 3.Guillamon, 4.Du Plessis, 5.Willemse, 6.Ouedraogo (cap), 7.Galletier, 8.Spies, 9.White, 10.Steyn, 11.Tomane, 12.Dumoulin, 13.Reilhac, 14.Nagusa, 15.Fall

Remplaçants : 16.Ruffenach, 17.Watremez, 18.Van Rensburg, 19.Qera, 20.Paillaugue, 21.Du Plessis, 22.Michel, 23.Bazadze.