Interview

« Nous sommes dans une situation compliquée à nous de nous en sortir… »

image description

Au pied du mur après 3 défaites, les Brivistes se doivent désormais d’aller chercher des points à l’extérieur pour se relancer dans ce championnat. Benjamin Lapeyre, l’arrière du CAB, refuse de baisser les bras ou d’envisager un jeu plus restreint et compte sur le collectif corrézien pour sortir de cette situation dans les semaines à venir. Interview…

Après cette troisième défaite en trois matches, la pression est elle forte avant de se déplacer au Michelin ?
C’est certain que ces trois défaites nous mettent dans une situation difficile. Cela dit, il est encore un peut tôt pour baisser la tête et tout voir négativement. Nous n’avons plus qu’à réagir et repartir correctement dans ce championnat.

 

Brive avait pourtant l’habitude de construire ses saisons sur ses matches au Stadium. Ces deux défaites bousculent-elles les plans ?
Je ne sais pas, il faut surtout que nous retrouvions l’envie et notre jeu. Après ce début de saison nous sommes dans l’obligation d’aller prendre des points à l’extérieur. Nous aurons besoin de cela pour assurer notre place dans le championnat. Désormais, et dans un premier temps, on doit se focaliser sur le maintien. Si cela veut bien tourner on ajustera les plans au fur et à mesure de la saison, pour l’instant l’objectif est de prendre des points et gagner des matches. Nous nous sommes mis dans une situation compliquée, à nous de nous en sortir. 

 

Brive, depuis plusieurs saisons, s’appuyait, notamment à domicile, sur la force de son pack et un jeu efficace. Aujourd’hui, le jeu semble plus complet mais semble avoir du mal à trouver l’efficacité. Est-ce un constat que vous partagez ?
Oui, nous manquons clairement d’efficacité. Nous mettons un certain volume de jeu en place, nous arrivons à nous créer des opportunités, mais nous avons du mal à concrétiser. A côté de cela, nous prenons des essais trop faciles comme celui inscrit par le Racing, la semaine dernière, après un contre de 80 mètres. Il faut continuer de travailler pour gagner en efficacité et aussi en solidité notamment sur le jeu désorganisé. En s’appuyant sur cela, nous espérons que cela puisse tourner dans les prochaines semaines.

Est-ce que cela pourrait également donner l’envie de se resserrer sur un jeu plus direct, même s’il est moins ambitieux ?
Pas forcément, pourquoi réduire la voilure et jouer petit bras ? Nous n’allons pas retomber dans le jeu au pied, touches, mêlées … Je pense que nous sommes dans le vrai en voulant produire du jeu, à nous d’être plus précis et plus appliqués dans ce que nous mettons en place afin de concrétiser nos actions. Cela viendra au fur et à mesure du temps…

 

L’an dernier vous aviez également perdu 2 matches à domicile, les jokers sont grillés mais rien n’est encore définitif …
Oui, exactement, d’autant que nous avions tout de même un calendrier plutôt compliqué. Les Rochelais ont montré samedi dernier qu’ils étaient toujours sur la même dynamique que l’an dernier, le déplacement au LOU, face à cette équipe en pleine croissance qui inaugurait son nouveau stade, ne sera facile pour personne et le Racing n’est plus à présenter.  Nous devons ensuite nous déplacer à Clermont, recevoir Toulouse et aller à Montpellier. Il y a plus simple comme début de championnat, il faudra encore se serrer les coudes dans les semaines à venir. La saison est encore longue et si nous sommes capables de rester soudés en faisant les choses de mieux en mieux, nous ne sommes pas totalement morts ! 

 

Voir Clermont prendre 50 points à la Rochelle, on se dit que c’est une bonne nouvelle car cette équipe a des failles ou au contraire on se dit que c’est plutôt une mauvaise nouvelle dans le sens où on redoute une réaction ?
Nous savons très bien que les Clermontois sont capables de se remobiliser et nous nous préparons à un match très compliqué. Ce ne sera pas un match facile, aucun match au Michelin ne l’est ! Nous savons où nous allons mettre les pieds, mais cela nous empêche pas de nous déplacer avec l’envie de produire du jeu et de tenter de rivaliser avec cette équipe.

 

L’an dernier, les Brivistes avaient gagné, ici au Michelin, que peut-on prendre de cette victoire pour préparer le prochain derby ?
Le contexte sera différent, les équipes aussi, maintenant au niveau de l’état d’esprit, il y a probablement des choses sur lesquelles s’appuyer. Nous étions venus avec beaucoup d’envie, des intentions et de l’intensité. Si nous parvenons à venir avec les mêmes ingrédients ce sera déjà positif.