« Pas le luxe de penser à l’Europe »

image description

Après deux déplacements à vide, les Clermontois abordent leur voyage dans le Tarn avec l’ambition de débloquer leur compteur à l’extérieur. Même si le coup d’envoi de la Coupe d’Europe se rapproche petit à petit, les « jaune et bleu » n’ont pas le confort de se focaliser sur ce moment de la saison et devront compter sur la profondeur de leur groupe pour livrer une grosse performance sur la pelouse du stade Pierre-Fabre.

Avec une seule victoire lors des 40 dernières années dans le Tarn, les Auvergnats savent bien que la terre du Sidobre n’est pas la plus fertile du championnat les concernant. Pourtant, après deux déplacements dont ils sont rentrés bredouilles, ramener quelques points de ce troisième voyage ne serait pas de trop pour les Clermontois actuellement huitièmes de la compétition. « Nous savons que nous allons être bien reçus là-bas », souffle Franck Azéma qui s’attend « à un match âpre. » Une belle opportunité pour ses troupes avant d’enchainer par deux autres voyages à Toulouse puis au Pays de Galles face aux Ospreys  de « voir comment l’équipe a envie de se comporter lors de ses déplacements cette saison. » « Nous abordons cette semaine avec de l’ambition », promet le jeune pilier clermontois Etienne Falgoux, « il n’est pas question de partir à Castres en promenade ! Nous savons que nous devons monter le curseur dans tous les domaines sur nos prochaines sorties et que nous avons besoin de points pour rester au contact des meilleures équipes. » Alors, à deux semaines de l’entrée en lice des « jaune et bleu » la Champions Cup parait encore bien loin… « Nous n’avons pas le luxe d’y penser », confirme le troisième ligne, Camille Gérondeau. « Dans le passé, nous avions peut être plus de confort, à quelques semaines de la Coupe d’Europe, ce n’est pas le cas, alors tout le monde est focalisé sur ce déplacement à Castres. »

« Castres possède un gros collectif et un bel état d’esprit »

Entre une équipe clermontoise dans le besoin de ramener des points et une équipe castraise qui doit sortir de la spirale de trois défaites consécutives dans laquelle elle s’est mise, le choc promet d’être costaud entre les deux formations. « C’est toujours compliqué d’aller jouer à Castres », souligne le coach clermontois. « Ils ne sont pas très en réussite mais ça se joue à tellement peu. Ils auraient tout aussi bien pu faire un coup au Racing ou gagner face à Montpellier. » Toujours est-il qu’ils pointent actuellement à la 10ème place avec seulement 7 unités au compteur.  « Ils ne doivent pas vraiment être satisfaits de cette position », se doute Camille Gérondeau. « Dès que les équipes doutent, elles se tournent vers leur conquête, leur collectif et leur défense, ce sont justement les qualités du CO. Cela devrait donner le thème de ce déplacement. » « Franchement, je ne suis pas très inquiet pour eux », poursuit Franck Azéma. « C’est une formation qui possède un gros collectif et un bel état d’esprit. Devant leur public, ils auront beaucoup de ressources autour d’eux pour livrer un gros match, dimanche ». Après deux réceptions et une ossature assez stable, le coach clermontois devrait lors des deux prochaines semaines ouvrir son effectif afin de répartir le temps et donner la chance de se montrer à tous avant le début de la Coupe d’Europe. Pour Franck Azéma, les choses sont claires, « les compteurs ont été remis à zéro en début de saison. C’est ma façon de faire, tout le monde part sur un même pied d’égalité. A chacun de saisir sa chance. A cette période de l’année nous avons besoin de tenir le groupe en éveil et de considérer tout le monde. »

Dans le contexte bouillant de ce déplacement face au CO, tous auront une carte à jouer avec un seul objectif « apporter quelque chose à l’équipe ». Une partition individuelle au service d’un collectif qui continue de se forger progressivement et qui devra être solide pour tenir face à celui du Castres Olympique qui sait se montrer redoutable surtout lorsqu’il croise le fer avec les « jaune et bleu ». Dans une rencontre où les deux équipes auront beaucoup à prouver, le vainqueur pourrait bien être celui qui l’aborde avec la plus grande détermination…