Pas mieux que le match nul !

image description

Les deux formations auront eu leur mi-temps dans un match démarré pied au plancher par les hommes de Franck Azéma, efficaces et réalistes. En tête à la pause avec 19 points d’avance, les intentions ont disparu en même temps que le ballon, lors du second acte,  laissant aux Oyomen la place pour une remontada impressionnante qui leur permet de finir sur un score de parité. Clermont a probablement laissé filer deux points lors du second acte mais aurait également pu tout perdre sans son irréprochable engagement.

171126-oyo-2.jpg
 

Oyonnax (stade Charles-Mathon) temps humide, pelouse synthétique, environ 10 000 spectateurs.  Clermont et Oyonnax font match nul 32-32 (mi-temps : 10-29) Arbitrage de M.Trainini

Clermont : 4 essais de Fofana (6e) Betham (16e), Abendanon (34e) et Raka (39e), 2 pénalités (15e, 49e) et 3 transformations de Parra.

Oyonnax : 2 essai de Etienne (37e) et Muller (77e), 6 pénalités (22e, 44e, 52e, 56e, 64e, 66e) et 2 transformations de Botica

171126-oyo-3.jpg
 

Les promesses d’une première période très efficace !

Solide et bien organisée devant, l’équipe du haut-Bugey eut toutes les peines du monde à contenir la vivacité clermontois lors dune première période largement dominée par les hommes de Franck Azéma qui ont fait preuve de réalisme et d’efficacité. Plus mobiles et aériens que les homologues, les Clermontois trouvent rapidement des solutions face à la plus faible défense du championnat  et dès la 6ème minute, après une accélération rageuse de Raka, Wesley Fofana se propose intérieur pour un essai imparable.  Luke Mc Alister, bien dans son match, anime avec toute son expérience le jeu des « jaune et bleu » qui vont beaucoup plus vite que les locaux sur les points de contact. Morgan Parra rajoute 3 points avant qu’une autre vague auvergnate n’emporte la défense d’Oyonnax derrière sa ligne d’essai (Betham , 16e). Avec 15 points d’avance, les hommes de Franck Azéma donnent une leçon de réalisme aux joueurs de l’USO qui sont, une nouvelle fois, pris sur les extérieurs après une percée de Fritz Lee. En deux passes et un beau plongeon le long de la ligne de touche, Nick Abendanon alourdit un peu plus le score. Menés 3 à 22, les locaux réagissent sur une belle initiative ponctuée par un essai en bout de ligne (37e) mais les « jaune et bleu » ont la main sur cette première période et marquent aussitôt sur une bonne inspiration de leur ouvreur néo-zélandais qui adresse un bijou de passe au pied à Raka qui file seul inscrire son dixième essai de la saison avec Clermont. A la pause, les « jaune et bleu » mènent 10 à 29. On croit le match plié …on se trompe !

171126-oyo-4.jpg
 

A chacun sa mi-temps !

Après une première période parfaite de réalisme et d’efficacité, la seconde va rapidement prendre une toute autre tournure. Coincés dans leur camp par un jeu au pied pas suffisamment long et un pressing trop inconstant, les Auvergnats se retrouvent rapidement sous pression. Mis en confiance par la réussite de leur buteur Botica (100% ce soir) Oyonnax revient progressivement dans la rencontre remontant pénalité par pénalité l’avance des visiteurs. Alors que l’avance fond comme peau de chagrin, Clermont ne parvient toujours pas à sortir de son camp et subit les charges des avants de l’USO à l’image de Vincent Debaty, auteur d’une bonne entrée. A la 66e, après 5 pénalités enfilées comme des perles, il n’y a plus que 7 points d’écart et la pression change de camp. D’autant que l’ouvreur de l’USO déchainé trouve un intervalle dans la défense auvergnate et sert sur l’extérieur l’ailier Muller entré en cours de jeu. Celui-ci file derrière la ligne avant que ce diable de Botica ne transforme du bord de touche pour remettre les deux équipes dos à dos à la 77e. Clermont aura bien sa chance mais après une succession de mêlées, le ballon changera de camp après la sirène. Oyonnax ne se contentera pas du match nul et tentera pendant plus de 3 minutes et des dizaines de temps de jeu, à mettre la défense auvergnate à la faute. En vain, à force de courage et d’abnégation à l’image de leur capitaine Morgan Parra, les « jaune et bleu » tiendront bon et la tentative de drop de l’USO passer loin des poteaux.

 

Les Auvergnats regretteront probablement cette seconde période mal gérée où avec 19 points d’avance, ils se sont petit à petit fait remonter pour finir dos à dos avec une valeureuse équipe d’Oyonnax. Face à Agen, dimanche prochain au Michelin, les hommes de Franck Azéma devront s’inspirer de leur première période à Charles Mathon, pour aller chercher une victoire bonifiée et la confiance nécessaire pour aborder sereinement la double confrontation face aux Sarries.  

 

Pour Clermont : 1.Falgoux, 2.Ulugia, 3.Jarvis, 4.Van Der Merwe, 5.Timani, 6.Gerondeau, 7.Lapandry, 8.Lee, 9.Parra (cap), 10.Mc Alister, 11.Raka, 12.Fofana, 13. Betham, 14.Abendanon, 15.Toeava.
 

Remplaçants : 16.Kayser, 17.Kakabadze, 18.Barjaud, 19.Ruaud, 20.Trussardi, 21. Rougerie, 22.Grosso, 23.Falatea.

 

Pour Oyonnax : 1.Vartanov, 2.Elliott, 3.Tui, 4.Battye, 5.Sykes, 6.Sobela, 7.Ursache(cap), 8.Grice, 9.Gondrand, 10.Botica, 11.Ikpefan, 12.Hopper, 13.Inman, 14.Seuteni, 15.Etienne.

Remplaçants: 16.Mc Donald, 17.Debaty, 18.Taieb, 19.Maafu, 20.Robert Hall, 21.Muller Aranda,  22.Hansell Pune, 23.Ceccarelli