Plus rien qui cloche avant l’Europe !

image description

Grenoble 18 – Clermont 59

En inscrivant 9 essais face à une équipe grenobloise débordée, les hommes de Franck Azéma qui avaient d’abord pris soin de mettre les barbelés en défense surclassent les Grenoblois officiellement en Pro D2. Les « jaune et bleu » sont mathématiquement qualifiés pour les phases finales du Top 14. Le contrat rempli, cap désormais sur l’Europe.

grenoble-2.jpg
 

Grenoble (Stade des Alpes) temps couvert, pelouse moyenne, environ 14 000 spectateurs.  Clermont bat Grenoble 18-59 (mi-temps : 6-17) Arbitrage de M.Bousset

Clermont : 9 essais de Lapandry (23e), Lee (25e), Penaud (32e et 69e), Radosavljevic (44e), collectif (56e), Raka (60e), Strettle (71e) et Tuicuvu (78e) et 7 transformations de Lopez (2) et Radosavljevic (5).

Grenoble : 2 essais de Gelin (49e) et Dardet (76e), 2 pénalités (12e et 30e) et une transformation de Mélé.

Cartons Jaunes : Gelin (56e plaquage dangereux) Stanley (47e plaquage dangereux)

grenoble-4.jpg
 

3 essais de trois-quarts en 10 minutes !

Après la défaite face au CAB, les Clermontois avaient à cœur de se racheter et de produire un rugby plus convainquant à une semaine de son quart de finale de Chamipons Cup. Sans se précipiter et en faisant les choses dans l’ordre les hommes de Franck Azéma vont d’abord se rassurer défensivement en repoussant les premiers assauts isérois. Les Grenoblois misent sur les ballons portés mais Clermont ne cède rien, à l’image de Sébastien Vahaamahina qui brise les liaisons et complique la tâche iséroise. Incapables de trouver des solutions face au rideau « jaune et bleu » les Grenoblois s’en remettent à la botte de Mélé (2 pénalités lors du premier acte). Malheureux sur leurs premières tentatives face aux perches, les Clermontois le sont beaucoup moins balle en mains puisque dès la 23e minute, après une charge de Lee, Camille Lopez plonge dans un intervalle et fait la différence. A son habitude, Alexandre Lapandry est le premier soutien et en profite pour relever le ballon et filer derrière la ligne du FCG. Grenoble à un genou à terre, le deuxième ne tarde pas puisque dès l’action suivante, l’alignement isérois se passe à travers offrant une munition en or aux Auvergnats. En 4 passes dans le bon timing, David Strettle  se retrouve dans son couloir et offre à Fritz Lee, par un retour intérieur, un modèle d’essai en contre. L’ASM prend ses distances et enfonce encore le clou par un nouveau surnombre impeccablement joué. Les deux anglais Strettle et Abendanon fixent la défense iséroise et décalent Damian Penaud qui par un dernier coup de rein aplatit le ballon derrière la ligne d’en-but.  En trois accélérations, les hommes de Franck Azéma ont mis la main sur cette rencontre.

grenoble-3.jpg
 

Quand Clermont accélère ça déménage…

Il ne faut pas bien longtemps après la pause pour que les Auvergnats sécurisent leur bonus offensif gagné en première période. Sur un nouveau ballon de récupération, les temps de jeu s’enchainent et Paul Jedrasiak, excellent ce soir encore, s’arrache au milieu d’un ruck et fait la différence. Un nouveau relais précieux d’Alexandre Lapandry expédie Rado sous les poteaux. Un temps réduits à 14, les Auvergnats sont pris sur les extérieurs par un essai anecdotique de l’arrière isérois, mais la domination est trop forte et Grenoble qui avait plié durant toute une mi-temps va céder … lourdement. Les avants enfoncent avec une facilité déconcertante leurs homologues grenoblois derrière la ligne  d’en-but avant que la cavalerie « jaune et bleu » lâche les chevaux. Entré à la place de Planté, blessé aux ischio-jambiers, Raka fait parler la poudre sur son aile après une brèche de Damian Penaud qui lui offre l’essai. Le jeune centre se sert, 3 minutes plus tard, en mordant dans la ligne d’attaque et en tranchant la défense iséroise pour un essai de puncheur et un doublé personnel. Le tableau d’affichage s’affole pendant que les vagues clermontoises continuent de submerger le FCG. Yohan Beheregaray, le jeune talonneur espoirs, entré en cours de jeu, se prend même pour un ouvreur en adressant un bijou de coup de pied dans le fond du terrain sur lequel jaillit David Strettle qui signe ainsi son onzième essai en championnat. Grenoble croit tenir le mot de la fin en inscrivant un essai en ballon porté, après de nombreuses tentatives ; mais ce sont bien les Auvergnats qui scellent le tableau d’affichage avec un nouvel essai en bout de ligne du jeune arrière fidjien Setariki Tuicuvu.

Solides en défense et très lucides et efficaces en attaque, les hommes de Franck Azéma ont joué à un niveau que ne pouvait pas soutenir une équipe grenobloise vite dépassée. Une victoire à l’extérieur en championnat qui fait du bien (la dernière était à Brive cet automne) et replace les Clermontois dans la course à la deuxième place tout en assurant la qualification. Le Top 14 relancé, c’est l’Europe qui animera toute la semaine prochaine avec en point d’orgue la demi-finale face aux Irlandais du Leinster.

grenoble-a.jpg
 

Pour Clermont : 1.Falgoux, 2.Ulugia, 3.Jarvis, 4.Jedrasiak, 5.Vahaamahina, 6.Chouly (cap) 7.Lapandry, 8.Lee, 9.Radosavljevic, 10.Lopez, 11.Planté, 12.Stanley, 13.Penaud, 14.Strettle, 15.Abendanon.
 

Remplaçants : 16.Beheregaray, 17.Debaty, 18.Iturria, 19.Giorgadze, 20.Parra, 21. Tuicuvu, 22.Raka, 23.Simutoga.

 

Pour Grenoble : 1.Taumalolo, 2.Héguy, 3.Edwards, 4.Marie, 5.Muldowney, 6.Vanderglas, 7.Alexandre, 8.Setephano, 9.McLeod, 10.Mélé (cap), 11.Sawailau, 12.Hunt, 13.Nemani, 14.Batlle, 15.Gelin.

Remplaçants : 16.Dardet, 17.Jacquot, 18.Jolmes ; 19.Capelli, 20.Baradel, 21.Saseras, 22.Bosch, 23. Oz