Présentation de la première manche face aux Saracens en chiffres

image description

Avant cette première manche de la double confrontation face aux Saracens, coup de projecteur sur les forces en présence. Vous y apprendrez que les Sarries sont invaincus en Coupe d’Europe depuis plus de 2 ans et 20 rencontres, alors qu’ils viennent d’enchainer lors des 5 dernières semaines, 5 défaites avant de recevoir les « jaune et bleu » à l’Allianz Park, dimanche à 16h15 (HF).

2 blessés importants ! Billy Vunipola et Maro Itoje, les deux internationaux anglais et Lions Britanniques ne joueront pas face aux Clermontois lors de cette double-confrontation. Le troisième ligne centre souffre du genou pendant que le jeune seconde ligne du Xv de la Rose s’est fracturé la mâchoire, la semaine dernière, face aux Harlequins en Championnat.

2 touches et 2 mêlées perdues depuis le début de la compétition par les Sarries. La conquête anglaise est une référence et ne laisse que quelques miettes à ses adversaires. Lors des premiers matches, même si elle n’a pas été parfaite (contrairement à celle des Auvergnats face aux Ospreys), seules deux munitions ont été perdues en moyenne par rencontre, une de plus que les Auvergnats.

3 touches volées aux alignements adverses depuis le début de la Champions Cup par Alexandre Lapandry. Le troisième ligne des « jaune et bleu » est ainsi le plus efficace sur touche défensive. Alexandre Lapandry est également le seul défenseur de la compétition à n’avoir effectué plus de 20 plaquages sans en rater un seul (26 sur 26).   

5 défaites consécutives pour les Sarries toutes compétitions confondues ! Il faut cependant relativiser puisque cela prend en compte 2 matches de coupe Anglo-Galloise qui n’ont qu’un intérêt très relatif pour les clubs anglais (défaite d’un point face aux Harlequins et défaite à Sale 29-22). Les 2 autres défaites en championnat à Gloucester (23-17) à domicile face à Exeter, leader du championnat (18-20) ont été jouées en période de doublons. Et enfin, la dernière d’un point (19-20) sur la pelouse des Harlequins est due à un essai de Tim Visser, inscrit à la dernière minute de jeu.

5 essais inscrits par les Sarries dans les 20 dernières minutes de la rencontre ! Sur les 13 essais inscrits lors des deux premières journées de Champions Cup, les hommes de Mark Mc Call en ont inscrits 5 (soit 39%) en fin de match. Les Saracens sont ainsi l’équipe la plus efficace de la compétition entre la 60ème et la dernière minute de jeu.

171205-saracens-2.jpg
 

8 minutes de possession en plus pour les Saracens ! Lors des deux premières rencontres de la compétition, les Anglais ont tenu le ballon, 20 minutes et 48 secondes en moyenne. Beaucoup plus que les Auvergnats qui avec 12 minutes et 41 secondes ont le plus faible temps de possession de balle de la compétition après 2 matches, ce qui ne les a pas empêchés de remporter leurs deux premiers matches.

11 internationaux anglais chez les Saracens ! L’effectif des champions d’Europe regorge de talents, parmi eux 11 ont récemment porté les couleurs du XV de la Rose : Brad Barritt, Calum Clark, Owen Farrell, Jamie George, Nick Isiekwe, Moro Itoge, George Kruis, Alex Lozowski, Billy et Mako Vunipola, et Richard Wigglessworth.

20 matches sans défaites en Champions Cup ! Les Sarries, double-tenants du titre (2016 et 2017) n’ont plus perdu une rencontre européenne depuis la demi-finale de 2015 à Saint-Etienne face aux Clermontois (13 à 9). Depuis seuls les Scarlets sont parvenus, la saison dernière, à les tenir en échec (22 à 22) sur la pelouse du Parc y Scarlets.

995 mètres gagnés sur ses 136 ballons portés depuis le début du championnat : Alex Goode, l’arrière des Sarries est encore le joueur qui gagne le plus de terrain avec le ballon dans le championnat anglais. Pierre angulaire du dispositif des Saracens depuis de nombreuses saisons, il est avec Richard Wigglesworth le joueur le plus expérimenté en Coupe d’Europe avec plus de 55 matches disputés.

9045 spectateurs lors de la réception des Ospreys lors de la dernière journée. L’Allianz Park n’est pas le stade le plus impressionnant de la compétition européenne. Autour de la pelouse en synthétique des Sarries moins de 10 000 spectateurs (capacité totale du stade) sont au rendez-vous pour les matches des double-champions d’Europe.