Présentation de la rencontre UBB – ASM en chiffres

image description

Retrouvez en quelques chiffres la présentation de la rencontre face aux Girondins (coup d’envoi à Chaban-Delmas dimanche à 14 heures). Vous y apprendrez que les Auvergnats sont sur une série de 3 victoires consécutives face à l’UBB, qui comptera 14 joueurs indisponibles pour cette rencontre. Mais aussi que l’attaque montferrandaise plane sur la compétition européenne avec un Wesley Fofana insaisissable depuis le début de la compétition. En chiffres…

1 seule victoire girondine lors des 7 dernières confrontations !  Une victoire aux lourdes conséquences puisque elle avait permis aux joueurs de l’UBB de mettre fin au parcours des Auvergnats en Coupe d’Europe la saison dernière au Michelin.  Le reste des confrontations est tout à l’avantage des Auvergnats qui se sont imposés lors des 3 dernières rencontres et restent sur deux succès consécutifs en terre girondine (en Coupe d’Europe et en Championnat la saison dernière).

4 défaites consécutives pour les Bordelais (série en cours) ! Les hommes de Raphaël Ibanez sont dans une mauvaise série. En effet, malgré une belle prestation sur la pelouse montpelliéraine, la semaine dernière, les joueurs de l’UBB viennent d’aligner une 4ème défaite de rang, dont deux à domicile : face à Pau lors de la 14ème journée de Top (16-18) et face à Exeter lors de la 4ème journée de Champions Cup (12-20). Depuis le début de la saison, les Girondins se sont inclinés à 3 reprises sur leur pelouse (en 10 matches) en plus des 2 défaites citées plus haut, ils avaient perdu face à Montpellier (15-32) lors de la 3ème journée de Top 14.

8 points ! C’est l’écart qui sépare les Montferrandais en tête de leur poule de Coupe d’Europe des Girondins (actuels seconds). Mathématiquement tout est encore jouable pour les joueurs de l’UBB puisque 10 points seront en jeu lors des 2 dernières journées de compétition : réception de l’ASM Clermont Auvergne et déplacement en Ulster.

12 franchissements et 26 défenseurs battus par Wesley Fofana lors des 4 premières rencontres de Champions Cup. Le centre tricolore est ainsi l’attaquant le plus performant de ce début de compétition.

14 c’est le nombre de forfaits annoncés par les Girondins avant la 5ème journée de Champions Cup : Romain Lonca (fracture de la main), Yann Lesgourgues (main), Loann Goujon (poignet), Luke Braid (adducteurs), Lionel Beauxis (quadriceps), Julien Rey (côtes), Joe Edwards (Ischio-jambiers), Darly Domvo (ischio-jambiers), Met Talebula (ménisque), Jefferson Poirot (mollet), Jandre Marais (mollet), Peter Saili (tendon rotulien), Johan Aliouat (rupture des croisés).

18 points d’écart la saison dernière en Coupe d’Europe ! Lors de la dernière campagne européenne, les Clermontois déjà dans la même poule que les Girondins, s’étaient imposés sur la pelouse de Chaban sur le score de 10-28. Les Bordelo-Béglais s’étaient rattrapés en s’imposant lors de la dernière journée sur le score de 28-37.

30 essais marqués en Championnat, 9 en Coupe d’Europe par les joueurs de l’UBB ! C’est près de 2 fois moins que les Auvergnats dont l’attaque domine le Top 14 (50 essais marqués) et la Champions Cup (20 essais). En difficulté en début de saison dans ce secteur les Girondins ont progressé mais pointent seulement à la 11ème place des attaques nationales (un seul bonus offensif) et sont en ballotage défavorable pour une éventuelle place de meilleurs seconds en Champions Cup face à des équipes qui ont inscrit beaucoup plus d’essais. De quoi donner des ambitions offensives aux deux formations dimanche…

40 joueurs utilisés en Coupe d’Europe par l’Union Bordeaux Bègles ! C’est plus que toutes les autres équipes de la Champions Cup après 4 rencontres. Les Clermontois, quant à eux, ont utilisé 37 joueurs depuis le coup d’envoi de la compétition (3ème total le plus élevé).

77 matches ! C’est la différence d’expérience entre les Bordelais et les Clermontois en Coupe d’Europe. En effet, les Clermontois disputeront dimanche leur 96ème match de Coupe d’Europe pendant que les Bordelais ne joueront que leur 19ème. Dans leur histoire européenne les bordelais ne sont jamais arrivés à se qualifier pour les phases finales, au contraire des Auvergnats qui ont joué 13 rencontres de phases finales européennes.

80 matches de Coupe d’Europe pour Jean-Baptiste Poux ! C’est le joueur le plus expérimenté de l’effectif bordelais dans cette compétition. Après de nombreuses campagnes avec le Stade Toulousain et 3 titres de Champions d’Europe (2003, 2005 et 2010) le pilier a rejoint l’effectif bordelais et a déjà disputé 6 matches de plus avec l’UBB. Côté clermontois Benjamin Kayser, n’est pas très loin puisqu’il totalise 78 participations européennes.

170111-asm-ubb-2.jpg