Présentation des Ospreys en chiffres…

image description

Coup de projecteur sur la province galloise des Ospreys où aucun club français n’a réussi à s’imposer depuis 13 ans ! Mal-embarqués dans ce nouveau format de la ligue Celte où ils pointent à la dernière place avec une seule victoire cette saison, les Ospreys attendent leur entrée en Champions Cup qu’ils retrouvent cette saison avec impatience. En chiffres…

Aucune victoire face aux Ospreys au Pays de Galles ! Jamais une équipe de l’ASM n’est parvenue à s’imposer face aux Gallois de Swansea sur leurs terres. Les Clermontois ont joué à trois reprises face à la province galloise, pour autant de défaites (en 2006, 2009 et 2016). Dans la même poule, il y a deux saisons, les hommes de Franck Azéma s’étaient inclinés au Liberty Stadium 21 à 13.

1 seule équipe française s’est imposée chez les Ospreys : le Stade Toulousain en 2003 (11-29) ! Depuis 13 ans, aucun autre club français n’est arrivé à vaincre les Ospreys dans leur stade. Castres, Paris, Clermont, Bourgoin, Biarritz, Toulon ou le Racing s’y sont cassés les dents depuis plus d’une décennie.

1 seule victoire cette saison ! Difficile début de saison pour la province galloise, bonne dernière de sa poule de Ligue Celte avec seulement une victoire (à domicile 22-13 face aux Italiens des Zèbres) en 6 journées. Battus à domicile par le Munster (16-21) et par les Scarlets (18-19), les Gallois ont également perdu à Glasgow (31-10), Trévise (16-6) et en Afrique du Sud chez les Cheetahs (44-25).

3 fois ¼ de finalistes de la H Cup ! Les Ospreys se sont qualifiés à 3 reprises pour les ¼ de finales de la compétition européenne. Battus par Biarritz (en 2010), le Munster (en 2009) ou les Saracens (en 2008), les Gallois n’ont jamais été plus loin et leur dernière qualification remonte maintenant à 7 saisons.

4 Lions dans l’effectif des Ospreys ! Le demi de mêlée Rhys Webb, les troisièmes lignes Justin Tipuric et Dan Lydiate ainsi que le capitaine et seconde ligne, Alun Wyn Jones ont participé à la dernière tournée des Lions Britanniques en Nouvelle-Zélande. 17 autres joueurs de l’effectif des Ospreys ont également connu les honneurs de la sélection nationale durant leur carrière, dont Dan Biggar et Scott Baldwin, titulaires en puissance chez les Diables Rouges.

23 défenseurs battus par Jeff Hassler ! L’ailier canadien des Ospreys est ainsi le deuxième attaquant le plus dangereux de la ligue Celte en ce début de saison (derrière Steff Evans, le tonique ailier des Scarlets). Il sera à surveiller comme le lait sur le feu par les défenseurs clermontois, dimanche au Liberty Stadium.

31 points inscrits par Dan Biggar depuis le début de la saison. L’ouvreur gallois qui a repris la saison tardivement comme la plupart des internationaux a participé aux 4 derniers matches de sa province y inscrivant 9 pénalités et 2 transformations.

63 matches de Coupe d’Europe pour James Hook ! L’ouvreur passé par Perpignan et Gloucester est le joueur des Ospreys le plus expérimenté dans la compétition. Revenu dans la province où il a été formé, il y a quelques mois, il a vite retrouvé ses marques et évolue principalement au centre où il vient de signer les 4 dernières titularisations. 

97 points inscrits depuis le début de la saison ! L’attaque des Ospreys est ainsi la plus timide de la ligue celte. Seulement 8 essais ont été inscrits sur les 6 premiers matches de la saison.

8740 supporters de moyenne depuis le début de saison pour les Ospreys au Liberty Stadium. Une enceinte capable d’accueillir 20 500 spectateurs et qui est partagé entre les Ospreys et Swansea City (le club de Football qui évolue en Premier League, actuellement 18ème du classement). Plein lors de chaque rencontre de Football (une aura d’ailleurs lieu la veille face à Huddersfield), le Rugby attire bien moins  de spectateurs avec un taux de remplissage d’environ 45%. 

171011-ospreys-2.jpg