Présentation du Castres Olympiques en chiffres …

image description

Coup de projecteur sur le Castres olympique que les Clermontois affronteront dimanche à 16h50 sur la pelouse du stade Pierre-Fabre. Vous y apprendrez que l’attaque du CO n’a inscrit que 2 essais lors des 3 dernières rencontres ou que sa mêlée est en pleine forme. Vous apprendrez aussi que les victoires dans le Tarn sont très rares… En Chiffres.

1 seule victoire en 40 ans de déplacement à Castres. Les victoires dans le Tarn sont rares pour les Auvergnats, très rares même puisque dans l’histoire des confrontations entre les deux clubs les Clermontois ne se sont imposés qu’à 3 reprises en championnat (en 1960 et 1976). Ils avaient également mis fin à 40 ans d’invincibilité (la plus longue pour l’ASM en déplacement) en 2016 lors d’une victoire à pierre-Antoine 17-28 lors de la première sous le maillot « jaune et bleu » d’Isaia Toeava.

1 défaite à domicile ! Comme l’an dernier, les Castrais ont chuté à domicile dès la 3ème journée de Top 14. Battus par les Montpelliérains 17 à 23 (le 9 septembre dernier), les hommes de Christophe Urios avaient également perdu leur deuxième match à Pierre-Antoine face aux Rochelais sur le score de 18 à 26, ils s’étaient ensuite repris en s’imposant très nettement face aux Grenoblois sur le score de 46 à 9.

2 essais lors des 3 derniers matchs, l’attaque du CO a du mal à trouver la bonne carburation lors de ce début de saison. Avec 96 points marqués en 5 rencontres (19 points de moyenne par match), le CO pointe à la 10ème place des meilleures attaques du championnat. Pire depuis 3 matches, les Tarnais n’ont inscrit que 2 essais. Le dernier remonte à la 39ème minute de la rencontre à Pau (Tulou). Depuis se sont 120 minutes de stérilité de la part des attaquants tarnais.

3 défaites consécutives, série en cours. Les hommes de Christophe Urios ont enchainé à Lyon leur 3ème défaite consécutive. Battu à domicile face à Montpellier (17 à 22), le CO n’avait pas trouvé la solution à Castres (28 à 13) ni à Lyon (31 à 12). Ils retrouveront leur stade Pierre-Fabre et leur public pour un match à haute tension, ce week-end face à Clermont.

4 ballons gagnés par la mêlée castraise lors du dernier match. Si les Tarnais manquent d’efficacité en ce début de saison, un secteur tourne à plein régime : celui de la mêlée. En effet, les Castrais qui n’ont perdu aucun ballon face au LOU en ont gagné 4 dans cette épreuve de force largement à l’avantage des hommes de Christophe Urios.

6 recrues pour le CO lors de cette intersaison. Un recrutement jeune et ciblé pour les Tarnais qui en plus de l’ancien clermontois Ludovic Radosavljevic (½ de mêlée) ont fait signer Arnaud Battle (Colomiers), Yohan Domenech (Carcassonne), Kevin Firmin (Pau), Yohan Le Bourhis (Biarritz) et Taylor Paris (Agen).

6 : C’est le nombre d’anciens clermontois aujourd’hui dans les rangs du Castres Olympique. Thomas Combezou, Loïc Jacquet, Daniel Kotze, Ludovic Radosavljevic, Christophe Samson ainsi que Sitiveni Sivivatu (consultant Skills pour le CO).

10 franchissements face au LOU ! Les Castrais qui ont pourtant franchi à de nombreuses reprises la défense lyonnaise lors de la dernière journée de championnat n’ont jamais été capables de transformer le jeu avec efficacité. Dans le dos de la défense, les joueurs du CO ont perdu un nombre considérable de ballons au contact ou chercher à faire la passe de trop. Beaucoup d’occasions mais une finition perfectible qui n’a jamais permis de franchir la ligne d’essai lyonnaise.

13 changements effectués par Christophe Urios la semaine dernière pour le déplacement dominical sur la pelouse lyonnaise. Seuls Anthony Jelonch et Julien Dumora avaient été maintenus dans le XV de départ du CO après la défaite à Pau.

14 en-avants ! Maladroits, imprécis ou trop impatients les Tarnais ont perdu 14 ballons sur en-avants lors de la dernière rencontre. En plus des 11 pénalités concédées, des 2 ballons au sol et des 2 touches perdus, cela fait énormément de munitions laissées en route. Trop pour espérer bousculer une équipe lyonnaise en pleine confiance lors de ces premières  journées.

36 points pour Benjamin Urdapilleta. L’ouvreur argentin reste le meilleur réalisateur de son équipe avec 36 des 96 points marqués par le CO depuis le début de la saison. Pourtant, le buteur du CO n’est pas vraiment en réussite en ce début de saison avec 44% sur les deux premières journées de championnat, le CO n’affiche qu’à peine plus de 65% de réussite en ce début de saison.

12 500 spectateurs : c’est la nouvelle capacité de l’enceinte du CO rebaptisée stade Pierre-Fabre au début de saison. Avec une extension de 1300 places au niveau supérieur de la tribune Rui le stade dispose désormais de 10 500 places assises. La meilleure affluence a été réalisée lors de la réception du MHR lors de la 3ème journée de Top 14 avec 12 022 spectateurs accueillis.