Présentation du Rugby Club Toulonnais en chiffres…

image description

Retrouvez en quelques chiffres la présentation du Rugby Club Toulonnais que les Clermontois retrouveront dimanche sur la pelouse du Stade de France pour la finale du Top 14 pour une finale du Top 14 inédite. Vous y apprendrez que les Toulonnais sont sur une série de 6 victoires consécutives et n’ont plus perdu depuis leur venue au Michelin, mais aussi qu’ils sont les plus disciplinés du championnat. En chiffres…

 

Jamais : Finale du championnat de France inédite entre les deux clubs qui se retrouveront, dimanche à 20h45 sur la pelouse du stade de France, pour la première fois de leur histoire à ce niveau de la compétition dans le Top 14.

 

1 Finale de Top 14 remportée, 3 perdues lors des 5 dernières saisons. Dimanche, le RCT jouera sa 5ème finale de Top 14 en 6 ans. Une régularité remarquable pour les Varois au plus haut niveau du rugby français et européen (3 titres consécutifs entre 2013 et 2015). Sur leurs 4 dernières finales du championnat de France, les Varois en ont perdu 3 (contre Toulouse en 2012, Castres en 2013 et le Racing en 2016) contre une victoire en 2014 face à Castres.

 

4 joueurs du RCT sur le retours… et pas des moindres puisque ce sont 285 sélections internationales qui seront à la disposition de Richard Cockerill pour composer son groupe pour la finale du Top 14. En effet, l’entraineur toulonnais a annoncé, en début de semaine, les retours dans le groupe pour préparer cette finale de Ma’a Nonu (raison personnelle), Laurent Delboulbes (épaule), Bryan Habana (genou) et François Trinh-Duc (ischio-jambiers).  En revanche les Toulonnais devront se passer de leur arrière et buteur Leigh Halfpenny, parti, en début de semaine, rejoindre la sélection des Lions Britanniques pour une tournée en Nouvelle-Zélande.

 

6 victoires consécutives pour le RCT ! Depuis leur défaite au Michelin, dans le cadre du quart de finale de Champions Cup (29-9), les Toulonnais n’ont plus perdu la moindre rencontre. Une défaite qui a signé la fin de contrat de Mike Ford et la prise de pouvoir de Richard Cockerill et d’une partie du groupe dont Matt Giteau. Depuis cette rencontre en Auvergne, le RCT a remporté les 4 dernières journées de Top 14 (face à Toulouse, Castres, Bordeaux et Pau) ainsi que ces deux matches de phases finales (Castres et la Rochelle).

 

6 en-avants face à Castres, 6 face à la Rochelle ! Comme les équipes habituées aux phases finales, les Toulonnais ont élevé leur exigence et la précision qui va avec à l’approche des matches éliminatoires. Lors leurs barrage et demi-finale, ils n’ont perdu que 6 ballons d’attaque sur en avant… très peu.

 

14 plaquages en moyenne sur les 3 derniers matches et 98% de réussite, pour Liam Gill ! Le troisième ligne australien est un des hommes en forme du RCT en cette fin de saison. Plaqueur infatigable, il n’a pas son pareil pour ralentir les ballons dans les rucks en mettant ses mains sur le ballon dès que les soutiens offensifs ont le moindre retard. Il est aussi le meilleur marqueur de sa formation avec 7 essais inscrits.

 

17 cartons jaunes ! Les Toulonnais ont été les plus disciplinés de la phase régulière du championnat avec seulement 17 cartons jaunes reçus en 28 rencontres. (19 pour Clermont). Les Varois sont aussi les seuls du championnat à n’avoir reçu aucun carton rouge depuis le début de cette saison. Pénalisés seulement à 8 reprises face aux Rochelais, en demi-finale, les Toulonnais ont construit leur victoire sur la discipline associée à la solidité de leur défense (12 plaquages ratés seulement sur 181 tentés).

 

49 ballons gagnés en mêlée sur introduction adverse par les Toulonnais ! Depuis le début de la saison, le RCT possède la mêlée la plus conquérante du Top 14 avec en moyenne 2 ballons récupérés en moyenne à la mêlée adverse. Les Clermontois talonnent les Varois dans ce domaine de quoi s’attendre à un affrontement farouche dans ce domaine.

 

118 passes effectuées face à Castres / 120 face à la Rochelle ! Le RCT qui a terminé la saison régulière en étant l’équipe ayant fait le plus de passes lors des 26 premiers matches de la saison (142 en moyenne par match) a nettement réduit la voilure pour se concentrer en phases finales sur du jeu plus direct ou d’occupation. Les Clermontois ont fait exactement l’inverse puisque après 130 passes en moyenne sur la saison régulière, 156 passes ont été réalisées face aux Racingmen !

170531-toulon-2.jpg