Présentation du Stade Français Paris en chiffres ...

image description

Avant le choc qui opposera samedi prochain à 21 heures sur la pelouse du Michelin les deux co-leaders du championnat, coup de projecteur sur les Parisiens qui ont démarré en trombe cette saison en s’imposant de plus de 30 points d’écart sur la pelouse de l’USAP. Vous y apprendrez que le Stade Français n’a jamais gagné au Michelin dans l’histoire du Championnat ou encore que Sekou Macalou, leur jeune troisième ligne, est le meilleur défenseur du Top 14 après 2 journées. En chiffres…

 

Jamais dans son histoire le Stade Français ne s’est imposé au Michelin dans le cadre du championnat de France. Le meilleur résultat obtenu par les Parisiens remonte en octobre 2009 avec un match nul 19 à 19, depuis ce sont 8 victoires consécutives pour les « jaune et bleu ».  

3 joueurs dans la liste Elite FFR : En plus des deux recrues toulousaines (Gaël Fickou et Yoann Maestri) seul Paul Gabrillagues figure sur la liste Elite FFR pour la saison à venir. 2 champions du Monde U20 font également partie de l’effectif parisien puisqu’en plus du capitaine Arthur Coville (demi-de-mêlée), le troisième ligne Charlie Francoz fut également de la victoire tricolore en juin dernier.  

6 joueurs sous contrat libérés ! L’intersaison a permis aux dirigeants parisiens de faire le grand ménage dans l’effectif puisque 6 joueurs sous contrat (au moins jusqu’en 2019) ont été libéré (Cerqueira, Ugena, Bouhraoua, Marital, O’Connor et Zhvania) parmi la vingtaine de départs…De la place pour accueillir quelques pointures comme Gaël Fickou, Yoann Maestri, ou les Argentins Ramiro Herrera et Nicolas Sanchez qui arriveront dans les prochaines semaines.

8 essais inscrits en 2 journées ! Derrière Clermont, Paris possède la meilleure attaque du championnat. L’arrière Kylan Hamdaoui, formé à l’ASM est le meilleur marqueur de son équipe avec 2 essais inscrits face à Perpignan et un, la semaine dernière, face à l’Union Bordeaux-Bègles.

8 pénalités concédées face aux joueurs de l’UBB samedi dernier. 7 d’entre-elles concernent 3 joueurs parisiens seulement… 3 pénalités sifflées contre Jonathan Danty, 2 contre Sekou Macalou et Waisea Nayacalevu.

9 points après 2 journées ! Comme Clermont, le Stade Français comptabilise 9 points (un bonus offensif sur la pelouse de l’USAP et une victoire face à l’UBB). Avec Castres (2 victoires) et le Stade Toulousain (une victoire et un match-nul), il reste 4 clubs invaincus après 2 journées.

Douzièmes du dernier Top 14, les Parisiens ne doivent leur survie dans l’Elite du Rugby français que de 3 points. La maigre avance qu’ils ont su préserver après une saison 2017-18 catastrophique avec seulement 9 victoires (dont 2 sur les 4 dernières journées).

25 ballons récupérés aux Bordelais. La défense du Stade Français a exercé une grosse pression sur les Girondins, samedi à Jean-Bouin. Ainsi, les joueurs de l’UBB se sont rendus coupables de 14 fautes et ont commis 11 en-avants, autant de munitions rendues aux joueurs du Stade Français.

31 plaquages pour Sekou Macalou depuis le début de la saison ! Le troisième ligne du Stade Français est le défenseur le plus actif du Top 14 en ce début de saison. Titularisé lors des 2 premières rencontres, il a plaqué à 31 reprises (4 plaquages manqués / réussite 88.6%). Il est également auteur de 2 essais lors des deux premiers matches.

85.71% de réussite au pied pour l’ouvreur sud-africain, Morne Steyn, depuis le début de la saison.  Avec 6 tentatives réussies et une manquée le buteur parisien et pour l’instant le buteur le plus régulier de la compétition (+ de 5 tentatives) avec le palois Colin Slade (mêmes statistiques).

34 Millions d’Euros (4 Millions de plus que la saison dernière). Troisièmes, l’an dernier, derrière Clermont et Toulouse, les parisiens ont augmenté leur budget de 4 Millions d’Euros (plus forte augmentation du Top 14). Soutenu par le puissant homme d’affaires Hans-Pieter Wild (propriétaire de la marque Capri-Sun), le Stade Français affiche de très solides ambitions au début de ce nouvel exercice.