Présentation du SU Agen en chiffres

image description

Coup de projecteur sur le SU Agen que les Clermontois recevront, dimanche prochain sur la pelouse du Michelin à 12h30. Vous y apprendrez que les Lot-et-Garonnais, qui n’ont pris qu’un seul point en déplacement cette saison, n’ont plus gagné en Auvergne depuis 15 ans. Mais aussi qu’ils sont parmi les équipes à produire le plus gros volume de jeu de ces derrières journées de championnat avec deux victoires significatives à domicile face à Toulon et Paris. En chiffres…


1 seul point ramené de l’extérieur par le SU Agen. Les Lot-et-Garonnais n’ont ramené qu’un seul pont de leurs 5 premiers déplacements de la saison. C’était à Oyonnax lors de la troisième journée de championnat après une défaite concédée 12 à 10.

2 remontées immédiates pour les Agenais ! Un véritable exploit dans l’âpre championnat de Pro D2 que seuls les Agenais et les Lyonnais (avec un an d’intervalle) sont parvenus à réaliser depuis la création des championnats à poule unique. Vainqueurs de la finale d’accession à deux reprises (2015 et 2017), les Lots-et-Garonnais ont retrouvé l’élite du championnat français la saison après leur descente. Une preuve de la ressource de ce club historique du rugby français (8 titres de champion de France) qui peut compter sur un centre de formation toujours très performant.

3 essais de plus inscrits à l’extérieur ! Ne comptez pas sur les Agenais pour fermer le jeu loin d’Armandie, au contraire, ils produisent beaucoup de jeu à domicile comme à l’extérieur et marquent beaucoup d’essais. La preuve, ils ont marqué 11 essais lors des 5 premiers déplacements contre 9 seulement sur les 6 premières réceptions.

3 renforts en provenance du Sud ! Les Agenais ont, comme tous les clubs promus, largement renforcé leur effectif. Trois joueurs de l’hémisphère Sud ont rejoint l’effectif du SUA : Facundo Bosch (talonneur, Jaguares, Arg), Jake Mc Intyre (ouvreur, Queeslands Reds, Aus), et Simiuela Vaka (centre, Counties Manakau, Nz)

6 cartons jaunes seulement ! Les Agenais sont particulièrement disciplinés en ce début de championnat (6 fautes seulement la semaine dernière face à Paris) puisque seuls les Bordelais font mieux qu’eux avec (5 cartons jaunes). Les Clermontois sont loin derrière et ferment la marche de ce classement de la discipline avec 12 cartons jaunes et un rouge.

2 remontées immédiates pour les Agenais ! Un véritable exploit dans l’âpre championnat de Pro D2 que seuls les Agenais et les Lyonnais (avec un an d’intervalle) sont parvenus à réaliser depuis la création des championnats à poule unique. Vainqueurs de la finale d’accession à deux reprises (2015 et 2017), les Lots-et-Garonnais ont retrouvé l’élite du championnat français la saison après leur descente. Une preuve de la ressource de ce club historique du rugby français qui peut compter sur un centre de formation toujours très performant.

 15 ans sans victoire au Michelin ! Il faut remonter en 2002 pour retrouver la trace d’une victoire du SU Agen en Auvergne (19-27). C’était l’époque des derniers exploits Lot-et-Garonnais dans l’Elite du rugby français puisque cette année-là les joueurs du SUA (menés par les Benetton, Crenca, Elhorga etc…) avaient atteint la finale du championnat de France (perdue face au Biarritz Olympique 25 – 22 après prolongations). Depuis, les Clermontois ont battu à huit reprises les Agenais au Michelin. Dernière victoire sur le score de 38 à 10 en avril 2016.

77 points inscrits par Jake McIntyre. L’ouvreur australien est le meilleur réalisateur de son équipe (il représente à lui seul 38% des points de son équipe) et pointe à la sixième position du classement des meilleurs réalisateurs du Top 14 derrière l’ouvreur d’Oyonnax, Ben Botica (1er avec 119 points).

1084 mètres parcourus avec le ballon par les Agenais lors de la dernière journée. Personne n’a fait mieux, de quoi se convaincre des intentions du SUA qui produit beaucoup de jeu à l’image des 204 passes qu’ils ont effectué, samedi, derniers face aux Parisiens (132 passes seulement).