Rentrée des classes réussie à domicile

image description

Clermont 21 – Toulon 16

 

Menés en première période, les hommes de Franck Azéma sont revenus dans la rencontre sans s’affoler et en s’appuyant sur une grosse défense et un jeu d’occupation performant. La jeune garde clermontoise Raka-Penaud toujours aussi tranchante a fait basculer le match et permet aux Auvergnats de signer une victoire de prestige face à une équipe toulonnaise venue au Michelin avec de belles intentions.  

170903-asmrct-2.jpg
 

Clermont (Stade Marcel-Michelin) temps ensoleillé, pelouse excellente, 18 588 spectateurs

Clermont bat Toulon 21-16 (mi-temps : 11-10). Arbitrage de M.Gauzère

Pour Clermont : 2 essais de Raka (40e), Penaud (51e), 3 pénalités (9e, 35e et 71e)  et 1 transformation de Lopez.

Pour Toulon : 1 essai de Ashton (9e), 3 pénalités (4e, 65e et 71e) et 1 transformation de Belleau.

Cartons Jaunes : Taofifenua (plaquage dangereux, 33e), Nonu (plaquage dangereux, 39e), Yato (plaquage dangereux, 60e)

170903-asmrct-3.jpg
 

Clermont mené mais pas coulé …

Après un match de reprise à Bordeaux où Clermont avait manqué de maîtrise et de munitions, cette réception face à des Toulonnais déjà en pleine bourre, promettait d’être périlleuse. L’entame de match leur donnait raison. Plus vite dans le match et bien décidés à mettre du volume les Varois ne tardent pas à se mettre en action. Efficaces grâce à la botte (et la gestion) de Belleau, Toulon prend le tableau d’affichage et inscrit dès les premières minutes un essai par l’intermédiaire d’Ashton après une erreur défensive auvergnate en sortie de mêlée. Avec 10 points de retard les hommes de Franck Azéma auraient pu s’affoler, ils vont au contraire se recentrer sur leur rugby en retrouvant une conquête solide (notamment en touche), un bon jeu d’occupation et un pressing défensif efficace à l’image d’un Judicaël Cancoriet omniprésent. Pas intimidés par la marque, ils ne vont pas hésiter à remonter des ballons de leur camp et à prendre l’initiative d’une rencontre très engagée. Patiemment les Auvergnats reviennent à la marque (2 pénalités de Lopez, 10e et 35e) en poussant les Varois à la faute. L’indiscipline du RCT va lui jouer de mauvais tours puisque Taofifenua et Nonu quittent successivement leurs partenaires laissant le champ libre à une équipe clermontoise qui monte en puissance et profite de cette double supériorité numérique pour conclure. Alivereti Raka, sur son aile et en funambule, fait la différence et marque en coin redonnant l’avantage aux siens, à la sirène.

170903-asmrct-4.jpg
 

Cancoriet, Raka, Penaud le trio de feu…

En tête au tableau d’affichage après la pause, Clermont poursuit sa domination territoriale et impose sa domination physique. Le RCT recule et subit les assauts de l’ASM qui joue dans le dos de la défense varoise. Sur un petit jeu au pied d’Abendanon, Damian Penaud surgit et fait parler les jambes. Plus personne ne reverra le jeune centre tricolore qui traverse le terrain à toutes jambes pour inscrire un essai qui donne 5 points d’avance à son équipe. Encore gênées par un manque de précision et d’automatismes, les deux équipes baissent alors de rythme autour de l’heure de jeu et se neutralisent au milieu du terrain. Les buteurs en font de même puisque Belleau et Lopez gonflent d’une pénalité chacun la table de marque. On croit bien que l’essai du break est fait lorsque Raka récupère un superbe coup de pied de déplacement de Camille Lopez après un rush colossal de Paul Jedrasiak, auteur d’une sortie convaincante. Malheureusement, l’essai est refusé pour un en-avant en tout début d’action. Toulon restera donc au contact lors d’une fin de match tendue. D’autant plus que Belleau ramène les siens à 5 points à 6 minutes de la fin du match. Il faudra toute la détermination de la défense auvergnate bien aidée par un manque de maîtrise du RCT (munitions perdues en touche, indiscipline chronique en fin de rencontre) pour tenir l’assaut des dernières minutes et permettre à Camille Lopez d’expédier le dernier ballon dans les tribunes d’un Michelin soulagé. Toulon repart avec un bonus défensif mérité.

Au terme d’un match très engagé, Clermont a su rectifier le tir pour avoir l’initiative du jeu durant une grande partie de la rencontre. Encore en rodage offensivement, les Auvergnats ont fait preuve de caractère et se sont rassurés défensivement remportant logiquement cette affiche de prestige en ouverture de leur saison au Michelin. Après Bordeaux, c’est un autre déplacement costaud qui les attend, la semaine prochaine face à une équipe rochelaise bousculée à paris qui jouera son premier match de la saison à Marcel-Deflandre.

170903-asmrct-5.jpg
 

Pour l’ASM Clermont Auvergne
1.Falgoux, 2.Kayser, 3.Zirakashvili, 4. Jedrasiak, 5. Timani, 6.Kolelishvili, 7.Cancoriet, 8. Chouly (cap), 9. Laidlaw, 10. Lopez, 11.Grosso, 12.Lamerat, 13.Penaud, 14. Raka, 15. Abendanon.
Remplaçants : 16.Ulugia, 17.Chaume, 18.Barjaud, 19.Yato, 20.Cassang, 21.Fernandez, 22. Rougerie, 23.Slimani.

Pour le Rugby Club Toulonnais
1.Fresia, 2.Etrillard, 3.Van Der Merwe, 4.Rebbadj, 5.Taofifenua, 6.Gorgodze, 7.Isa, 8.Manoa, 9.Tillous Borde, 10.Belleau, 11.Clerc, 12.Nonu, 13.Bastareaud (cap), 14.Ashton, 15.Padovani.

Remplaçants : 16.Guirado, 17.Chiocci, 18.Suta, 19.Gahetau, 20.Trinh-Duc, 21.Pietersen, 22.Meric, 23.Chilachava